01 août 2018

Le flanby

  Réhabilitons le Flanby On l’a fort dénigré dans un passé récent  Où se moquer du flan n’était pas indécent  On aimait se moquer qu’il soit mou du genou Quand c’est de l’impérial que l’on réclamait nous. Pourtant on ne l’a vu jamais tirer au flan Pas même sous la pluie n’était deux ronds de flan Pourquoi à la critique prêtait-il donc le flan C’est vrai qu’au plan physique il semblait sur le flan. On voulait du rapide et de l’effervescent Lui il était placide et prenait tout son temps Remplissant ses... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 août 2018

La plume sergent major

Réhabilitons la plume sergent-major Vous avez comme moi, vous qui n’avez vingt ans Écrit vos premiers mots je sais il y a longtemps Sur de pauvres cahiers et à l’encre violette Avec la plume acier, bien avant les tablettes. Avec le porte plume, l’encrier porcelaine Et l’encre au bout des doigts qui n’était point vilaine Elle peuple j’en suis sûr votre imaginaire Du temps où l’écriture était chose ordinaire. Elle portait un nom au parfum de tranchées  En l’honneur des victoires de nos forces armées  Tous les... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 août 2018

La sieste

  Réhabilitons la sieste Jadis quand j’étais jeune encore petit garçon  On m’imposait la sieste et cela sans façon  Je n’aimais pas dormir, j’entendais la leçon  Que le sommeil est bon pour tous les enfançons.   Mais que de temps perdu, plutôt jouer aux billes Un enfant passionné ne sens pas la fatigue  Mais quand il a sommeil tombe comme une figue Pourquoi aller dormir lorsque le soleil brille ?   Bien sûr qu’en ces temps-là, quand je faisais dodo Comment donc deviner ce que... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 août 2018

Le petit ramoneur

  Réhabilitons le petit ramoneur On le croit désuet avec son échelle  On le croit savoyard l’histoire n’est pas celle Qu’on conte aux enfants de ces petits garçons Qui montaient sur les toits parfois pour pas un rond. Dans l’esprit populaire il apparaît tout noir De la suie qui s’accroche à sa peau jusqu’au soir Il est en habits rouges de la couleur du feu À présent quand il sonne c’est un simple monsieur. Le ramoneur toujours dégage les conduits Pour les débarrasser de toute cette suie Il est mieux... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 août 2018

La tête de veau

  Réhabilitons la tête de veau  Je sais ce n’est pas bien de se payer sa tête  Mais pourtant c’est si bon j’ai donc envers lui dette Surtout lorsque la sauce est la sauce gribiche Je ne l’échangerai contre un cuissot de biche. J’en sais qui font la tête et qui plaigne le veau Mais moi je lui fait fête, même si c’est pas beau On ne tue pas la bête d’abord pour ce morceau Ce serait donc très bête qu’il aille au ruisseau. À ceux qui n’ont jamais goûté à un tel met Je dis essayez donc avant de dire jamais... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 août 2018

Le traîne savates

  Je crains que celui là en rien ne vous épate  Qu’il me vaille plutôt de violents coups de pied  Car préparez vous y et pour ça on s’assied  Je m’en vais vous parler du traine savates. Réhabilitation du traîne savates  En ces temps agités où tout va bien trop vite Où une envie d’agir trop souvent nous habite Moi vrai je le confesse celui qui seul m’épate Quand il en est encore, c’est le traine savates. L’illustre Paul Laffargue a déjà célébré  Le droit à la paresse celui de trainasser ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 août 2018

Le coup de pouce

  Réhabilitons le coup de pouce S’il y a bien quelque chose que peu de gens repousse C’est quand il vient à point le petit coup de pouce Bien sûr s’il n’est donné par un pauvre Tom pouce  Mais que ce coup de main vous porte et vous pousse. De grâce ne confondez ce geste amical Avec celui qu’on nomme aussi coup de piston Celui là n’est donné pour l’ami, le fiston Que pour que mieux il triche, ce qui on sait est mal. Le petit coup de pouce lui n’est souvent donné  Qu’à celui qui se donne du mal pour y... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 août 2018

Le pompom

  Réhabilitons le pompom  De toutes les couleurs le plus connu est rouge S’agite sur la tête du marin quand il bouge Ornement familier et empreint de gaieté Un vrai porte bonheur dit-on à le toucher. On aime à vrai dire quand le marin pompier  Toujours pompier, bon œil, s’en vient pour défiler Avec bien plus de dignité qu’en fait la pom-pom girl Qui agite ses miches en guise d’amuse gueule. On en connaît qui pendent, seraient-ils donc des glands Aux bras de certains meubles soit disant élégants  ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 août 2018

Le sonotone

  Réhabilitons le sonotone En digne descendant du cornet acoustique Il donne à entendre jusqu’au chant du moustique Au lieu d’un entonnoir embouché sur l’oreille Derrière le pavillon se cache la merveille Objet providentiel pour les durs de la feuille Même un président et ce quoiqu’il le veuille L’objet est à présent si petit qu’on le perd Et qu’il faut le savoir qui en porte une paire. Il prétend à présent fournir en stéréo  Tous les sons qu’ils soient bas ou aigus tout en haut  On ne verra plus... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 août 2018

Le gourmand

  Réhabilitons le gourmand Ce n’est plus un péché partout qu’on se le dise Celui de succomber à toute gourmandise Le gourmand est souvent beaucoup plus un gourmet Qu’un goinfre, qu’un glouton qui veut tout enfourner. Il choisit avec soin ce qu’il veut déguster Il prend le temps toujours de le bien savourer Et quel que soit l’objet au fond de son désir  D’en tirer lentement maximum de plaisir. À l’encontre hélas de ceux qu’on dit goulus Pour lesquels tout retard sera du temps perdu Qui veulent avaler,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]