14 juillet 2019

On ne change rien

On ne change rien. À nouveau il s’excuse de n’avoir bien compris Ce peuple qui proteste contre tout son mépris  Il dit que désormais il va faire autrement  Mais sans trop rien changer à tous ses errements. Il maintient sur le fond toutes ses décisions Il n’y a que  la forme qui est seule en question Il nous fera quand même avaler ses pilules  Mais avec du sirop pour ne pas qu’on recule. Mettre l’homme au centre se moque-t-il de nous ? Quand il n’a que l’argent en tête et c’est tout. Pas d’autre... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juillet 2019

Le vert

Le vert Je m’y suis mis voyez, depuis quelques années  Et jamais je le dis, je ne l’ai regretté  Moi de la chlorophylle, je n’ai jamais assez Je m’y baigne toujours avec volupté. Que ce soit à travers le verre de mes vitres Celui de mes lunettes, j’en bois même des litres Envers et contre tout, dois je le dire en vers C’est la couleur le vert, celle que je préfère. Quand le printemps revient, après un long hiver,  Elle recouvre tout d’un manteau émeraude  Dont les mille nuances me mettent à... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2019

Le bleu

Le bleu Le ciel comme la mer, emprunte à la couleur Dont chacun sait tirer, on le sait le meilleur Explorant ses nuances du bleu le plus profond À cet azur magique, dans lequel tout se fond. Une âme douloureuse se teinte ainsi parfois Tous comme sur le corps, ces traces qui se voient C’est la couleur du sang, lorsqu’il est hématome  Celle de la souffrance, que peut connaître l’homme. Celle dont on affuble toujours le débutant  Celui avec lequel, il faut prendre des gants La peur la plus violente, prend cette... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2019

de nouvelles fenêtres

  De nouvelles fenêtres  . Tous les jours on se lève en pensant que peut être  La vie nous ouvrira de nouvelles fenêtres  Que l’on fera surpris de belles découvertes  Des rencontres une fois franchie la porte ouverte. Mais l’écume des jours est toujours aussi grise La joie qu’on espérait se révèle méprise  L’horizon est si lourd de toutes ces pensées  Qui encombrent la ligne qu’on voudrait dégagée. Alors trop accablé mais pas vraiment surpris On s’emploie à rêver à ce qui a du prix ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2019

Macron, dehors !

Macron, Dehors ! Je suis un retraité, suis-je un parasite ? À entendre Macron, oui le doute m’habite. Devrais-je retourner au job, c’est vrai j’hésite  À entendre ce con, ça c’est vrai qu’il irrite ! Je suis un retraité, suis-je si inutile ? À en croire Macron on tend tous la sébile. J’ai aussi à l’en croire, la vie un peu facile À écouter ce con, je me fais de la bile. Je suis un retraité, n’aurais-je plus ma place Quand j’écoute Macron tous ses propos me glacent Et nous traiter ainsi, n’est-ce pas dégueulasse ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

le temps de l´action

  Le temps de l’action Et celui de la réflexion. Quel temps est plus heureux que celui de l’action Où se meurent les doutes autant que les questions ? Tout tendu que l’on est, à vouloir très bien faire Le monde se réduit, à cette chose à faire. L’esprit est libéré, de tout ce qui l’encombre, Car au cœur de l’action, ne planent plus les ombres, Un avant, un après, il sont là les moments  Où plus s’interroger, mais pas à cet instant. Dans nos balbutiements, ceux de notre jeunesse Apprendre et comprendre, de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juin 2019

La toile

La toile. On dit la route courte que le temps d’une vie Pourtant combien d’étapes depuis qu’on est parti Chaque âge est l’occasion de fortes découvertes  Souvent sur nos parcours, elles nous seront offertes. Telle une araignée on reconstruit sa toile À chaque arrivée, chaque nouveau départ  Celle que l’on déchire pour suivre son étoile  Celle que l’on retisse sur les fils du hasard. Patiemment on recrée les liens indispensables On construit les repères qui rendront confortables  Ce n’est pas une... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Porte close

Porte close. Au mendiant d’autrefois, la porte restait close La maison du bourgeois avait face morose Pas d’autre espérance pour le pauvre perdu  Qu’une longue errance, par chemins et par rue. Au migrant aujourd’hui, on construit bien des murs Les bourgeois du présent, restent tout aussi durs Des murs qui ne sont là, que pour fermer la porte A des milliers d’humains qui s’enfuient en cohortes. Toujours ces vieilles peurs des peuples d’occident Qui au fil de l’histoire, ont conquis bien des terres Qui trouvaient... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Les vies invisibles

  Les vies invisibles. Pourquoi nous accrocher aux rumeurs du passé  Pourquoi tant de regrets de ce qu’on a été  Comment se libérer de ces pensées moroses Vivre sans oublier le parfum qu’ont les roses. Dans tous ces temps anciens il est toujours loisible  D’aller s’y promener, de s’y croire invincible Quand ce qu’on en retient est plutôt le meilleur  Les pires souvenirs, on les préfère ailleurs. Pour les temps à venir, on éprouve des craintes C’est l’imagination qui va pousser sa... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Des choses simples

  Des choses simples. Dire des choses simples Dire des choses vraies Cela n’est pas si simple  C’est même compliqué.  Tant de choses nous gênent  Qu’on apprend à cacher Pour n’apparaître faibles On peut bien tout gâcher. Dire simplement je t’aime Mais longtemps hésiter  De peur c’est le problème Que d’être rejeté.  Qui dit sa vérité  Peut être accusé  Qui dit les choses en face Pourrait perdre sa place. Ce sont les faux-semblants Que tant de gens préfèrent  ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]