22 octobre 2016

Fausse route

Fausse route Emporté par ta fougue, tu vas tête baissée Sans souci des dégâts qu’autour de toi tu fais, Tu n’es pas attentif aux autres, tu le sais L’énergie que tu as, elle est mal employée. Tu avances toujours au risque de piétiner Les intérêts des autres, leur sensibilité Tu penses avoir raison en toutes circonstances Sais-tu que tu as tort de ne faire confiance ? Ta volonté est ferme mais tu es un peu sourd Ecoute un peu les autres, tu en seras moins lourd Tu ne perdras jamais à respecter autrui Tu en recueilleras à coup... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 octobre 2016

A tout prix

A tout prix Ce geste hier ma mie, l’auras-tu bien compris Quand j’ai tendu vers toi cette main hésitante C’était le croiras-tu, avance balbutiante De mon cœur amoureux qui s’est pour toi épris. Je n’avais pas les mots pour te dire je t’aime Sans doute je craignais qu’il n’en aille de même Pour toi dont je suis fou et que tant je vénère Je suis à tes genoux, et aussi je t’espère. J’ai vu dans ton regard une interrogation Devant cet échalas dont t’ignores le nom Le chemin sera long pour gagner ta confiance Qu’importe si au bout... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 octobre 2016

Sans tralala

Sans tralala Souviens-toi mon amour de cette journée là Nous étions tous les deux encore dans l’enfance La rencontre se fit entre nous en confiance Jamais nous nous doutions que d’en arriver là. D’abord nous nous trouvions noyés dans cette fête Ce mariage qui pour nous n’avait pas trop de sens Perdus tout au milieu de ces gens en goguette Nous tentions de jouer, comme jouent des enfants. Le hasard qui me mit alors en ta présence Demeurera pour moi comme un dieu bienveillant Quand je vis dans tes yeux ce feu follet dansant Je... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 octobre 2016

Un souffle

Un souffle J’ai senti dans mon cou un souffle indicible La menace est là et elle est invisible Tout à coup il fait froid et le regard se trouble Quand l’esprit est frappé, et que la peur redouble. Hier encore un ciel pur, l’horizon dégagé Bien tourné vers les autres, vers mille et un projets Mais soudain, mais voilà, que le destin décide Le verdict est tombé, la fin ou le suicide. Une simple analyse sur un papier glacé Qui dit le mal qui est, qui dit la vérité On ne peut se soustraire ni même se dérober Mais comment la nouvelle... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 octobre 2016

Loin des foules

Loin des foules J’aime me retrouver bien entouré d’amis De personnes que j’aime et aussi de ma mie J’aime à converser avec d’autres personnes Ecouter leurs avis, les conseils qu’ils me donnent Mais je redoute tant le contact de la foule Cette masse confuse animée de courants Mais je me sens si mal bousculé par la houle De ces milliers de gens anonymes et mouvants. L’individu noyé parmi tant de semblables N’a plus de volonté, n’est souvent plus capable De contrarier l’humeur d’une masse agitée Par colères ou peurs, tout peut se... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 octobre 2016

Page blanche

Page blanche Étrange phénomène que cette page blanche Chaque jour la noircis, chaque jour m'y épanche Pourtant je la retrouve au matin toujours franche Vierge de tous ces mots que la muse déclenche. Je suis comme Sisyphe qui poussait son rocher À peine arrivé, il faut recommencer Il faut trouver les mots et aligner les phrases Enchaîner chaque jour toujours les mêmes phases. Bien trouver son sujet, sans savoir où il mène N'avoir d'autre projet, que ces vers qu'on enchaîne Espérer qu'un lecteur trouvera à son goût Le brouet... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 octobre 2016

TOI

Toi A peine je te vois que j’ai le cœur en joie Et quand je pense à ,toi me vient un grand sourire Il suffit que je sache que tu es avec moi Pour me sentir si bien que j’ai envie de rire Par ta seule présence tu remplis tout l’espace Mon cœur est plein de toi sans que rien tu ne fasses Ta seule existence est déjà un bonheur Et en plus tu me donnes ce que tu as de meilleur. Rien que de te savoir pas trop loin de mes pas J’ai déjà cette envie, te serrer dans mes bras Lorsque tu vas, tu viens dans ta vie devant moi Je suis déjà... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 octobre 2016

Le puits

Le puits Ce soir en te couchant tu fermeras la porte Tu essaieras d’oublier toutes ces années mortes Espérant de ces jours à venir qu’ils t’apportent Enfin un peu de paix, qu’elle te réconforte. Tu les a vu partir tous les tiens à la guerre Tu les a élevés pour finir sous les pierres Dans le jardin étroit qui se trouve derrière Quelques croix s’y élèvent comme autant de prières. Tous ces hommes vaillants, un mari et des frères Tous ces enfants frappés de balles meurtrières Tous ces rires et ces chants des fêtes saisonnières... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 octobre 2016

Trois

Trois J’en ai vu naître trois, heureux comme un roi Trois enfants, trois êtres, arriver devant moi Chacun à sa manière a gagné la lumière Et j’ai vu ce regard, naître sous leurs paupières. Chacun à sa manière est sorti de son nid Soit à la paresseuse, soit déjà très hardi Soudain il était là l’enfant tant attendu Qu’on avait deviné et déjà entrevu. On a beau s’y attendre et avoir tout prévu Le décor de la chambre, les jouets, les tenues Chaque fois c’est surprise que de voir devant soi Un être à découvrir, c’est magique en soi.... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 octobre 2016

Mortels

Mortels Quels que soient les futurs ils se feront sans nous Tous les jours nous donnons force à cet avenir Par nos gestes divers ou par nos actes fous Nous agissons toujours pour de nous en finir. Nous savons pollutions et surconsommations Déjà bien de nature à extermination Mais j’ai vu l’autre jour à la télévision Des recherches avancées à donner le frisson. Des robots déjà prêts à tous nous remplacer L’intelligence aussi qu’on dit artificielle Atteindra bien un jour la singularité Où la machine saura penser par elle même. ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]