14 juillet 2019

Ambiguïtés

  Ambiguïtés. Quand l’homme tend les bras  Vers quoi donc il se tend Quand l’homme ouvre les bras Qu’est-ce donc qu’il attend ? Car prendre ou donner  Les gestes se ressemblent Qui sait s’abandonner Pourquoi est-ce qu’il tremble ? Quand l’homme ouvre la bouche  c’est pour montrer les dents Va-t-il mordre ou sourire Vraiment cela dépend. Car violence et amour Sont hélas souvent proches On le voit tous les jours On se dit que c’est moche. Quand l’homme parfois prie  N’est-ce pas pour... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juillet 2019

C’est bon l’ennui !

  C’est bon l’ennui. Ah que c’est bon l’ennui Moi je ne m’en plains pas Il vient souvent sans bruit On n’entend point son pas L’ennui c’est même beau Presque la plénitude  Les sens sont en repos C’est juste une habitude. Il ne se passe rien Rien ne vous accapare, Alors je me sens bien Sans but ou bien départ. Dans l’ennui je suis libre De chacun de mes choix, C’est ça peut être vivre Sans faire ce qu’on doit. J’y suis très disponible Pour laisser libre cours, Aux mots qui sont ma cible De... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2019

Choisir ses mots

Choisir ses mots. Faut-il entrer en transes pour écrire ainsi Pour voir les mots qui dansent et vous disent merci Faut-il fermer les yeux ou plus grand les ouvrir Pour que le vers vienne sur la page s’offrir ? Qui connait la recette ne la donnera pas Jamais sûr qu’elle convienne à un autre que soi  Qui comprend le mystère ne le révélera  De peur surtout de perdre la clef que lui aura. Plus je lis de poètes, moins je crois qu’il y a Quelque chemin unique que l’autre empruntera Chacun à ce qu’il semble, y suis... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2019

Trouble-fêtes

Trouble-fêtes. On les nomme empêcheurs de tourner en rond Ils n’en font eux qu’à leur tête, hors de toute raison Perturbateurs pour sûr, de nos savants calculs Agitateurs c’est sûr, de nos tranquilles bulles. Ce peut être parfois un simple incident  Qui va changer le cours, de nos jours ou du temps Ou plus souvent quelqu’un, que l’on va rencontrer Qui va de fond en comble, nos vies bouleverser. Nous voudrions maîtriser, tout ce qui nous arrive  Par eux nous nous voyons, partir à la dérive  Ils rendent... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2019

L’essentiel

  L’essentiel. Oh combien je voudrais les briser les coquilles Qui abritent les rêves qui sont inaccessibles.   Oh Combien j’aimerais sauter les barrières Pour répondre enfin à toutes mes prières.  Oh combien je rêve de lever les mystères  Qui cachent les secrets sur cette vieille terre. Oh combien je songe à écarter les voiles  Qui cachent encore la vie des étoiles.  Oh combien il faudrait libérer ces paroles Qui seules ouvrent les cœurs comme une clef de sol. Que m’importe ces... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2019

Elle n’a qu’une loi

  Elle n’a qu’une loi. Elle est souvent chantée, comparée aux plus belles Ses élans inspirés la dote parfois d’ailes Elle sait s’affranchir sans peine de ses règles  Et se montrer rebelle comme le vol de l’aigle Vouloir la définir c’est vouloir la saisir Pour mieux l’emprisonner en croyant la tenir La meilleure façon c’est de la ressentir Comme odeur de jasmin, à l’acmé du plaisir. Elle n’a qu’une loi, c’est de toucher au cœur De parler à l’esprit, son arme est l’émotion  Hors de toute contrainte, hors... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juillet 2019

Rogner les ailes.

Rogner les ailes. À de petits oiseaux, on a rogné les ailes Qu’ils restent sagement blottis dans leur volière  Tout juste peuvent-ils jouer des balancelles  Plus besoin d’ériger, des cages et des barrières. Aux hommes bien souvent, on a rogné de même  Toute envie de voler par dessus leurs problèmes  Résignés pour toujours, à vivre comme ils crèvent  Sans plus même songer, à vivre un peu leurs rêves. Ils restent englués, dans ces toiles subtiles Qu’on a tissées pour eux, pour leur rendre facile ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2019

Quelques pas

Quelques pas. Un pas, un petit pas, un peu timide Mais un pas tout de même  C’est le pas vacillant de l’enfant qui s’avance Encore étonné mais tout plein de vaillance Un pas, un petit pas, pas difficile Mais un pas qu’il faut faire Pour quitter la maison et le nid protecteur Lorsqu’on devient adulte et que c’est enfin l’heure. Un pas, un petit pas, un pas de plus Mais un pas décisif  Pour choisir une voie où dérouler sa vie Emprunter un parcours qu’on souhaite réussir  Un pas, un petit pas, un pas... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2019

Brouets.

Brouets. Tant de choix sont possibles tout au bout de la plume  Soit sortir d’un réel qui pèse comme enclume En exaltant les choses, pour les rendre sublimes Pour s’envoler plus haut, échapper aux abymes, Soit s’emparer de lui et le voir comme il est Étonnant de beauté mais aussi combien laid Pour accepter de vivre, il faut s’y colleter  Arriver à comprendre, pour ainsi mieux l’aimer. Les poètes naviguent entre ces deux approches Beaucoup dans l’éthéré, vident ainsi leurs poches Créant des univers... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2019

Tant de livres !

  Tant de livres. Nos ouvrons bien des livres tout au cours de nos âges  Des livres de papier, remplis de bien d’histoires. Celui de notre vie, écrit à l’encre noire  Prend la couleur du sang, sur ses plus sombres pages. Des livres par milliers dans les bibliothèques  Où beaucoup vont chercher en éternelle quête.  Sans doute des réponses aux questions dans leurs têtes  Espérant à les lire, se retrouver moins bêtes. Chaque histoire est unique, les questions sont les mêmes  Pourquoi... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]