05 décembre 2016

Mer et montagne

Mer et montagne La vois-tu cette mer, ce tapis de coton Qui est sur la vallée et en cache le fond ? Nous sommes au dessus de la purée de poix Et dans ce ciel azur, se peut que l'on s'y noie ! Vous gens de la plaine, vous seriez bien en peine Rien que d'imaginer que dans l'air pur on baigne Vous êtes étouffés par les mille fumées Qui sous ce plafond bas ne peuvent s'échapper. Là-haut dans nos montagnes qui ont air de campagne Nous on respire, on flâne, en pays de cocagne On devine qu'en bas c'est pas la même histoire Que là où... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 décembre 2016

Les grues cendrées

Les grues cendrées J'entends le "grou" sonore des grues cendrées en vol Qui dans leur migration vers des pays de sable Forment ces escadrilles en triangles impeccables Voyez comment elles jouent dans l'air avec Eole. Au dessous des nuages, sous un plafond si gris Elles passent souveraines en poussant fort leur cri En vagues successives et pendant quelques jours Elles vont déferler, au dessus de l'Adour. Quand moi je reste au sol profondément ancré Si lourds de ce grands corps, avec les pieds plantés Là-haut ces grands... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 novembre 2016

Novembre

Novembre Il n'est fleur en novembre sinon les fleurs de givre De la belle saison on a fermé le livre Déjà on sent décembre impatient que de vivre Tant il aime les grands froids dont il est un peu ivre. La lumière décline tout comme les journées À peine on est levé qu'on en voit le coucher Le ronflement du poêle entame sa chanson On reste plus longtemps au cœur de la maison. On a tout récolté au jardin potager Patates et oignons sont au garde-manger On a rentré le bois afin qu'il soit bien sec Il n'est dit que l'hiver nous mettra... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 novembre 2016

Jardinage

Jardinage Bien des contemporains je sais qu'ils s'y adonnent Comment se ferait-il que cela nous étonne Tant d'entre eux ont perdu le sens et la mesure Dans leurs vies très privée du contact de nature. Alors qui aménage un coin de son balcon Qui d'autre ressuscite le fond de son jardin Où bien loue hors la ville, tout au bout d'un chemin Une parcelle de terre, et plante ses oignons. C'est bien du jardinage la nouvelle passion Que je parle ici sans nulle dérision Ce lien que rétablit le contact de la terre Entre l'homme éteint et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 novembre 2016

Les frissons de l'automne

Les frissons de l’automne Quand c’est au crépuscule que se jouent les reflets Bientôt ceux de la lune leurs magiques effets Quand tôt le soir qui tombe estompe les confins Que le chant des oiseaux tout doucement s’éteint Tous les arbres frémissent des frissons de l’automne Les écureuils s’affolent mais pourtant ne s’étonnent La pierre est chaude à l’âtre près du poêle qui ronfle Dans le chaudron posé, vois la potée s’annonce. Dans ce temps suspendu, un silence retombe La paix des cimetières plane au-dessus des tombes Une saison... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 novembre 2016

Etats de nature

États de nature J'ai sillonné le monde et parcouru les mers Pour admirer merveilles de notre terre mère Depuis le haut des monts ou depuis la mâture Pour voir dans quel état était notre nature J'ai rencontré des hommes et visité leurs villes Qu'elles soient agitées ou qu'elles vivent tranquilles Elles sont artificielles, on y a mis des vêtures Qui mettent bien à mal cet état de nature. J'ai dans bien des pays arpenté en tous sens J'en ai usé mes groles et aussi de l'essence Mais sauf dans les forêts ou dans quelques pâtures J'ai... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 novembre 2016

Langueur automnale

  Langueur automnale De l'été finissant ne reste que souvenirs L'automne flamboyant impose ses soupirs Les arbres hésitent encore à perdre leur feuillage Ils rivalisent entre eux en de beaux étalages. Quand le ciel est plombé, octobre se ramène Et cette humidité qui partout nous pénètre, On jette des coups d'œil à travers les fenêtres Espérant le soleil qui ailleurs se promène. On s'active à nouveau autour de tous ces poêles Qu'on avait oubliés lorsqu'on vivait à poil On refait ces flambées qui vont mener le bal Désormais... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 novembre 2016

En remontant le temps

En remontant le temps Je m'en vais vous conter la belle promenade Que j'ai faite chez moi par là où je gambade La lumière d'automne jetait ses derniers feux Le ciel était limpide, et l'air si merveilleux. Le chemin part de Eyne et on le suit sans peine Il court à travers champs entre des roches vieilles On y trouve les traces des hommes d'avant veille Sous forme de menhirs, d'abris ou de dolmen. La vue est magnifique, elle est panoramique Partout sont des sommets qui veillent sur la plaine La plaine est un plateau émaillé de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 novembre 2016

Solitaire

Solitaire Sur le pont au grand air, sous le vent de mes voiles Quant au pied du grand mât, je tire sur la toile Je sens sur mon visage tous les embruns salés Que la coque envoie en réponse aux bordées. Je glisse en solitaire sur tous les océans Je vis avec moi-même sur ces planchers mouvants Je vis à la dérive sous les effets des vents Je suis un corps flottant si insignifiant. Alors je puis me fondre avec le ciel et l'eau Alors je me confonds avec mon bateau Sous des ciels constellés de myriades d'étoiles Sur des mers que... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 novembre 2016

La dame aux yeux clairs

  La dame aux yeux clairs Des murs de pierres nues, au sol quelques branchages Un bat flanc repoussé tout au fond de la salle Une table oubliée assortie d'un vieux siège Un foyer bien sommaire et un tuyau de poêle Un manteau bien usé accroché à la porte Quelques morceaux de pain de ceux qu'on lui apporte Des livres tous relus aux pages racornies Voilà en quelques mots description de son nid. L'ermite est dehors à contempler le ciel Tout bas il marmonne des paroles sacrées Pour le salut des gens que son dieu a créé Du... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]