05 décembre 2016

A sec

A sec Pendant des millénaires sans doute même plus La rivière a coulé et parfois s'est perdue Sur des fonds de rochers elle a dévalé Sur eux elle a glissé, elle les a ignorés Et ces eaux entraînées , coulant vers la vallée Ont usé et lissé ces lits aux couleurs sombres Ces torrents si fougueux ces roches ont raclé À présent desséché, le cours d'eau n'est qu'une ombre. Je marche dans ces creux entre tous ces fantômes Je vois ces minéraux qui ont gardé la trace Du passage des eaux, leur dure carapace Est marqué de ces sceaux... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 décembre 2016

Le chant du courlis

Le chant du courlis C'est le chant du courlis que j'écoute souvent Lorsque je me promène sur les bords de l'étang Il éveille en moi quelque émerveillement Car je sens qu'il m'amène jusqu'à l'aube des temps. Dans ces coins de nature préservés par miracle Il joue de sa musique dans l'étonnant spectacle De la vie qui y grouille en mille mouvements Qui agitent en harmonie les bords de mon étang. C'est le lent bercement des roseaux dans le vent Le clapotis des eaux qui va se répétant C'est le vol du héron qui va guettant sa proie... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

Des merveilles à foison

Des merveilles à foison Chaque chose et chaque être sur notre jolie planète Mériterait d'être chanté dans un de mes poèmes Tout est extraordinaire, dans chacun de ces thèmes Une vie ne suffirait à en faire leur quête. Célébrer la nature est une obsession Car je crains que l'on n'aille vers sa destruction Lors en garder mémoire de toutes les façons C'est ainsi ma manière que d'en tirer leçon. Chaque souffle ou geste, chaque odeur ou couleur Est un petit bijou à garder dans nos cœurs Chaque scène du jour de l'aube au... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

C'est pas top !

C'est pas top ! Dans nos jolies pelouses elle aligne ses bosses Pour ces espaces verts, c'est la fée Carabosse Quand le soir la pelouse est lisse et unie Au matin catastrophe de trous elle est remplie. Alors on la maudit cette peste invisible Qui fait ses galeries dessous inaccessible Et fait naître des monts de terreau trop horrible Dans nos jardins soignés de façon ostensible. On la chasse avec des petards ou des pièges De ses monceaux honnis voilà qu'on fait le siège On se frotte les mains déjà persuadés Qu'on est de cet... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

Mer et montagne

Mer et montagne La vois-tu cette mer, ce tapis de coton Qui est sur la vallée et en cache le fond ? Nous sommes au dessus de la purée de poix Et dans ce ciel azur, se peut que l'on s'y noie ! Vous gens de la plaine, vous seriez bien en peine Rien que d'imaginer que dans l'air pur on baigne Vous êtes étouffés par les mille fumées Qui sous ce plafond bas ne peuvent s'échapper. Là-haut dans nos montagnes qui ont air de campagne Nous on respire, on flâne, en pays de cocagne On devine qu'en bas c'est pas la même histoire Que là où... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

Les grues cendrées

Les grues cendrées J'entends le "grou" sonore des grues cendrées en vol Qui dans leur migration vers des pays de sable Forment ces escadrilles en triangles impeccables Voyez comment elles jouent dans l'air avec Eole. Au dessous des nuages, sous un plafond si gris Elles passent souveraines en poussant fort leur cri En vagues successives et pendant quelques jours Elles vont déferler, au dessus de l'Adour. Quand moi je reste au sol profondément ancré Si lourds de ce grands corps, avec les pieds plantés Là-haut ces grands... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 novembre 2016

Novembre

Novembre Il n'est fleur en novembre sinon les fleurs de givre De la belle saison on a fermé le livre Déjà on sent décembre impatient que de vivre Tant il aime les grands froids dont il est un peu ivre. La lumière décline tout comme les journées À peine on est levé qu'on en voit le coucher Le ronflement du poêle entame sa chanson On reste plus longtemps au cœur de la maison. On a tout récolté au jardin potager Patates et oignons sont au garde-manger On a rentré le bois afin qu'il soit bien sec Il n'est dit que l'hiver nous mettra... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 novembre 2016

Jardinage

Jardinage Bien des contemporains je sais qu'ils s'y adonnent Comment se ferait-il que cela nous étonne Tant d'entre eux ont perdu le sens et la mesure Dans leurs vies très privée du contact de nature. Alors qui aménage un coin de son balcon Qui d'autre ressuscite le fond de son jardin Où bien loue hors la ville, tout au bout d'un chemin Une parcelle de terre, et plante ses oignons. C'est bien du jardinage la nouvelle passion Que je parle ici sans nulle dérision Ce lien que rétablit le contact de la terre Entre l'homme éteint et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 novembre 2016

Les frissons de l'automne

Les frissons de l’automne Quand c’est au crépuscule que se jouent les reflets Bientôt ceux de la lune leurs magiques effets Quand tôt le soir qui tombe estompe les confins Que le chant des oiseaux tout doucement s’éteint Tous les arbres frémissent des frissons de l’automne Les écureuils s’affolent mais pourtant ne s’étonnent La pierre est chaude à l’âtre près du poêle qui ronfle Dans le chaudron posé, vois la potée s’annonce. Dans ce temps suspendu, un silence retombe La paix des cimetières plane au-dessus des tombes Une saison... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 novembre 2016

Etats de nature

États de nature J'ai sillonné le monde et parcouru les mers Pour admirer merveilles de notre terre mère Depuis le haut des monts ou depuis la mâture Pour voir dans quel état était notre nature J'ai rencontré des hommes et visité leurs villes Qu'elles soient agitées ou qu'elles vivent tranquilles Elles sont artificielles, on y a mis des vêtures Qui mettent bien à mal cet état de nature. J'ai dans bien des pays arpenté en tous sens J'en ai usé mes groles et aussi de l'essence Mais sauf dans les forêts ou dans quelques pâtures J'ai... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]