22 avril 2017

Il faut que tu mentes...

Il faut que tu mentes.. Mante religieuse tu es mal décrite Ce que tu recueilles ce ne sont que tes proies Comment donc se fier à tes airs hypocrites Car tu ne pries pas, ce malgré qu'on le croit. Trompeuse apparence malgré la transparence Dans ta belle prestance ne faut avoir confiance Que tu es à l'image d'un monde en trompe l'œil Où il y a tant de gestes qui conduisent au cercueil. Mante religieuse tu peux toujours prier Et dévorer tes mâles ces tigres de papier Mais tu ne m'auras pas par tes mines timides Ne croit pas que... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 avril 2017

En mieux

En mieux Je vois par la fenêtre brillant sous le soleil Les pentes enneigées de mes si chers sommets Il ne m'en faut pas plus pour que je m'émerveille Du spectacle éternel qu'ils savent me donner, Il n'a pas du changer depuis bien des années Moins que les hommes pensent que le monde l'a fait Je ne puis éviter de me dire en moi même Qu'un homme du passé en voyant cette scène Aurait tout comme moi ressenti cette paix Ce même sentiment de calme et de beauté Nous avons le progrès et l'électricité Nous sommes mieux dotés que eux... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2017

Grimpons au mont Bastide

Grimpons au mont Bastide Quand nous avons gravi, inondés de lumière Le chemin escarpé tout parsemé de pierres Qui court sur cette pente vaste amphithéâtre Tout ouvert sur la mer où des oiseaux folâtrent, Nous contemplons émus la ligne d'horizon Au bout de ce plan d'eau scintillant au soleil Estompée tout au loin par les reflets vermeils Des brumes de chaleur qui montent à foison, Les maisons accrochées à leurs chères terrasses Bientôt nous en montant voilà qu'on les dépasse Des volées d'escaliers conduisent à cette place Tout... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 avril 2017

Téméraires

Téméraires Ces grands panaches blancs tout frangés de lumière Qui s'élèvent puissants là au-dessus des grèves Quand les vents sont furieux que les vagues ils soulèvent Dans le fracas violent que fait l'eau sur la pierre, Ces petits friselis qu'on voit au bord des plages Sur le sable bien chaud bien lissé par la houle Qui s'étale paresseuse pour mouiller le rivage Dans des scintillements admirés par les foules, Cette étendue mouvante qui a perte de vue Reflète seulement les couleurs des nuées Jusque à l'horizon son langage est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 avril 2017

Forêt

Forêt À l'ombre des feuillages il est longtemps resté Privé de la lumière sous leur couvert épais Petite étincelle au sein d'un gland larvée Promesse si fragile de l'arbre un jour tombée. Un agile écureuil l'a pris et l'a enfoui Dans un pré pas très loin où le soleil dardait Et l'onde bienfaisante aux doux rayons mêlée A produit un miracle une tige a jailli. Lors l'infime verdure qui s'en est échappée S'est mise avec vigueur à grossir sans arrêt S'élançant vers le ciel en rageuse croissance Elle a clamé très fort d'un... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mars 2017

La sève vitale

  La sève vitale Un beau jour tout à coup on sent la différence  Si subtile d'abord qu'elle n'est qu'espérance Une vague impression que l'hiver est fini Qu'il y a plus d'ardeur dans le soleil qui luit. Le matin où l'on voit pointer quelques crocus Alors on sent vraiment d'hiver le terminus Quand l'air est plus léger et le ciel vire au bleu Que les cœurs à leur tour sont bien plus amoureux, On sent la poussée de la sève vitale Qui monte et qui court plus vive que cavale La douceur qu'accompagne cette... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mars 2017

L'oiseau du printemps

  L'oiseau du printemps Un oiseau s'est posé au bord de la fenêtre  Frétillant sautillant et inquiet il peut l'être  Il a tant à glaner pour sa famille entière Faire un nid bien caché là dessous la gouttière. Il pépie bruyamment répondant à ses pairs Qui volent au dessus follement dans les airs Des couples se poursuivent, d'autres se forment Quand le printemps revient c'est même une norme. Si je lève la tête ils sont riches en couleurs Du bout des petits becs aux plumes de leur queue Des poitrails... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mars 2017

Un nouveau jour

  Un nouveau jour Le jour s'est invité à travers la fenêtre  Le petit matin par la vitre pénètre Un soleil de printemps à l'allure sincère, Et je sens l'énergie qui coule dans mes nerfs. Dans les champs sont encore quelques amas tout blanc Qui vont s'évaporer au fil de ces journées  L'éveil de la nature est à présent patent  La vie partout répond au printemps qui renaît. Le poêle est éteint dont les cendres sentent Puisse-y-il le rester longue a été l'attente, Enfin l'herbe verdit où pointent... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 mars 2017

Poème de saison

  Poème de saison   Quand un jour le printemps pointe son nez charmant Un de ces jours d’hiver où ne souffle le vent On est d’abord surpris, on se réjouit pourtant On évoque toujours comment c’était avant.   Quand les saisons tenaient la promesse du livre Quand toutes respectaient avec du savoir vivre Le rôle assigné de tous temps bon à suivre Lorsque le thermomètre indiquait chaud ou givre.   A présent elles sont toutes en même temps La... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2017

Le lien

Le lien Je me suis arrêté sur le bord du chemin Une pierre m'offrait un siège opportun Quand j'ai levé la tête, la scène m'a surpris Panorama ouvert sous mes yeux éblouis. Un plateau recouvert d'une neige très blanche Où brillent quelques toits au soleil du dimanche Des crêtes couronnées sur le ciel bleu azur Des forêts de sapin plus denses que nature. Un furtif mouvement attire mon regard Ce sont les bonds prudents de chevrettes au cul blanc J'aime à apercevoir offerts par le hasard Ces traces d'une vie sauvage au demeurant. ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]