30 octobre 2017

Quelques charmes

Quelques charmes Sous les pluies de saison, tout tourne en déraison  C'est comme si le ciel n'était que serpillère  Et déversait ses eaux juste sur ma maison En un rideau épais filtrant la lumière. C'est le temps des chutes pas seulement de pluie Les feuilles bien sûr tombent, et aussi la nuit Comme sur vos épaules s'abat bientôt l'ennui Regardez c'est étrange, comme tout ralentit. Certains aiment l'automne, la vie est alanguie Ils aiment aussi les pommes qui sont alors cueillies Ils voient dans ses couleurs... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 12:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 octobre 2017

Énergies

  Énergies La force des marées nous paraît gigantesque L'éruption des volcans elle aussi est dantesque Mais elles ne pèsent rien devant cette fournaise D'un soleil plus brillant que des milliards de braises L'étincelle de vie qui anime nos corps  Est aussi énergie oh combien plus modeste De peur de l'épuiser on en réclame encore Pour bien alimenter chacun de nos gestes. Au regard des nova, ou d'une galaxie Elles ne sont que poussières ces parcelles de vie De fragiles miracles si vite consumés  ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 octobre 2017

Au diapason

Au diapason Un ciel couleur de plomb qui borne l'horizon Un plafond de nuages où le gris se morfond Sur moi ce matin fond ce couvercle profond Éveillant les tréfonds, mon moral est au fond. Où est donc la lumière qui hier réchauffait Tout alentours les êtres, était à tous donnée  Dont la seule caresse pouvait me transporter Énergie, allégresse alors s'en nourrissaient. Que j'aime le ciel bleu quand il est sans nuages Ou alors quelques uns pour décorer ses marges Que j'aime respirer un air clair, sec et pur Que... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 octobre 2017

Le brame

  Le brame Si vous voulez un jour observer ce spectacle Rendez-vous à l'automne du côté de la Grave Le parcours est aisé, ne comporte d'obstacle Il vous sera offert dans cette belle enclave, La parade amoureuse de ces grands cervidés  Dont les ébats alors peuvent être admirés  Faites alors comme moi et vous dissimulez Dans la pente en face des grands coteaux boisés  En fin d'après-midi quelques biches apparaissent De ces bois dispersés où elles reposaient Elles broutent paisibles et jamais ne se... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 octobre 2017

Petit jour

  Petit jour Dans le ciel qui pâlit à l'approche de l'aube Se détachent les pics aux silhouettes sombres Très bientôt la lumière va dissiper les ombres Dessinant ses promesses sur leur nouvelle robe. Une à une s'éteignent sur la voûte étoilée  Ces lampions que la nuit aime à dévoiler  Seule résiste orgueilleuse la lune argentée  Par le jour qui se lève elle sera mangée. Sur le lac immobile se reflètent discrets Les reliefs intangibles, les forêts et les crêts  Puis voila que tout change... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 octobre 2017

Le refuge des Camporells

Le refuge des Camporells Tout au pied des Perics, au lieu dit Camporells Vous trouvez un refuge qui est lui bien réel  Au bord d'un lac superbe tout bordé de forêts  C'est au moins une halte que bien sûr vous ferez. En fonction des saisons que ses visages changent  Il offre sa terrasse pour manger au soleil Sous des mètres de neige, il paraît plus étrange, Tout ce qui l'entoure toujours vous émerveille. Intérieur chaleureux où l'on refait ses forces L'accueil l'est tout autant sans que jamais se force ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 octobre 2017

HIMBAS.

HIMBAS Le plus grand des sculpteurs pourrait-il de la glaise Façonner de tels êtres aussi beaux et à l'aise Que ces corps purs et nus éclatants de lumière  Que ces femmes soignées à l'allure si fière ? Des êtres juvéniles plongés tôt dans la vie Des filles à peine mûres et déjà mères aussi Regardez bien que nues elles ne sont impudiques Au contraire soucieuses de leurs beauté unique. Ne sont-ce nos regards qui eux les pervertissent Ces femmes si vivantes qu'elles en sont innocentes Ne sont-ce nos coutumes qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 octobre 2017

Au désert

Au désert  Mais pourquoi ce désert où il n'est que des traces De ces vies qui y passent de façon si fugace ? Et pourquoi tous ces sables qui ont mille visages Figures impitoyables à la beauté sauvage ? Un tel dépouillement inspire le respect  Ou bien souvent l'effroi dans les coeurs trop légers  Traverser ces contrées dans l'espoir de l'oasis Quand quelque arbre furtif fait soupçonner la vie. Dans ces espaces arides sont parfois des mirages Comme peaux de serpents en attente d'orage Comme ersatz de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 septembre 2017

Les chants de la nature

Les chants de la nature Ami l'entends-tu bien le vent dans la ramure Qui porte des paroles d'éternelle nature ? Écoute bien aussi le bruit de la rivière  Qui roule ses cailloux, murmure ses prières,  Ami ouïs-tu encore le ballant du ressac Qui joue au bord de l'eau sur la plage de sable Prête mieux ton oreille à toutes ses chansons Le chant de la nature a bien des expressions. Lorsqu'elle se taira, qu'elle fera silence Comprends tu donc l'effroi dont est pris ma conscience ? Lorsqu'on n'entendra plus aucune... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 septembre 2017

Métamorphose

Métamorphose  Une flèche ardente pointée droit sur les cieux L'arbre illuminé dresse sa cime fière  Phoebus par ses rayons y a porté le feu Et sa métamorphose est due à sa lumière. Un simple arbre soudain sublimé par ce Dieu Dont l'heureux caractère semble bien belliqueux Comme un projecteur éclairant une star Lorsqu'elle entre en scène et capte les regards. Est-ce donc la lumière ou est-ce le regard Qui transforme ainsi en grenouille le têtard ? La magie qu'elle porte, l'étincelle qu'il porte Qui donc fait... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]