08 juillet 2017

La promesse

La promesse   Je la distingue à peine la maison si discrète Que l'on croirait posée comme un petit jouet Elle est là solitaire au milieu de l'hiver Paysage glacé mais aussi si ouvert.   Peut-être l'atteindrai-je au bout de ce chemin Que je devine tracé au milieu des bouleaux Mais la neige est profonde à me geler les mains Et mes souliers s'enfoncent dans quelques flaques d'eau.   Les arbres la dominent que faut-il en penser Sont-ils ses vrais... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juillet 2017

La nature est belle

La nature est belle   La nature paraît belle à nos yeux étonnés Mais elle n’est pas celle qui veut tout nous donner Elle peut être cruelle quand le ciel va tonner Ou quand la mer est telle qu’elle ne peut pardonner.   Nature indifférente à nos vies passagères Dans ses ères si lentes qu’elles nous sont étrangères Quand elle est si violente qu’on la juge outrancière Ou qu’elle est rayonnante qu’elle semble messagère.   Quoique nous lui fassions elle sera... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Elle

Elle   Elle est bleutée, elle est bleutée voyez donc comme elle est bleutée L’eau de la mer, sur ce rivage, sous la clarté d’un ciel d’azur Elle est grisâtre, combien grisâtre, sous la lumière d’un ciel d’orage Elle est d’écume, oh tant d’écume dans la tempête qui fait rage   Elle est couleur de son humeur, de ses douleurs quand elle n’est sage Elle a couleur de son bon cœur, quand les marins lui font hommage Elle a des teintes, âmes éteintes, sombres comme un dernier ouvrage ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Quand le ciel s'assombrit

Quand le ciel s'assombrit   Quand le ciel s'assombrit et que l'orage gronde Alors les vieilles peurs se rappellent au monde La fureur des éclairs, le risque du déluge La foudre qui s'abat au milieu du grabuge.   L'homme se terre alors en guettant l'éclaircie Dans le bruit du tonnerre puissant qui l'assourdit Il se défend vaillant d'éprouver de la crainte Et retient dans sa gorge la montée de sa plainte.   Quand les cieux sont furieux, que crèvent les nuages ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Dans l'été qui commence

Dans l'été qui commence   Le vol du papillon, la fleur du pissenlit Autant d'aigrettes blanches sur le ciel de mon lit Quand étendu dans l'herbe, je ressens et je vis Dans l'été qui commence la chanson de la vie.   Le chant de la mésange ou le cri du coucou Autant de notes claires dans l'air frais tout à coup Quand assis dans le bois, j'écoute et je loue Dans l'été qui s'élance, tous ces oiseaux qui jouent.   Là-haut, haut dans le ciel plane un grand rapace ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Canicule

Canicule   Quand baigné de cette eau qui sourd depuis ma peau Qu'écrasé sous le plomb, qui fuse sans repos Je me terre au fond des moindres flaques d'ombre Sur le thermomètre s'affolent les nombres,   Ce n'est plus de chaleur lors dont il est question Une grande torpeur envahit les maisons Car quand la canicule s'abat sans rémission Il serait ridicule de penser que c'est bon.   Un léger souffle d'air, la porte du frigidaire On court après le frais pour... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juillet 2017

Comme un vol de vautours

  Comme un vol de vautours Quand l'ombre des vautours plane sur la montagne Quand pâlit le soleil sous leurs ailes immenses Quand ces hordes d'oiseaux traversent la campagne Que dans l'air surchauffé leurs silhouettes dansent On rentre les épaules comme des étrangers  On a un sentiment d'un ancestral danger Même si les charognes sont leur seul intérêt  On se sent une proie pour leurs becs acérés. Puis on les voit s'abattre sur une vache autour Lorsque d'autres posés semblent attendre leur tour Tandis... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juin 2017

Mon pays

Mon pays Si je devais chanter mon cher pays que j'aime Je le déclinerai sur mille et un thèmes Mon pays c'est des lieux mais aussi des idées Parmi mille racines comment me décider ? C'est pinèdes en Provence, ajoncs et puis rochers C'est la chaleur qui tremble au soleil de juillet C'est aussi Languedoc et ses coteaux de vignes C'est Méditerranée, chemins jonchés de pignes C'est partout dans ma France que j'ai posé mes pas Dans combien de contrées je ne me souviens pas Partout j'ai ressenti la beauté des campagnes Où que me... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juin 2017

Surprise

Surprise Quand j'ouvre la fenêtre dans le petit matin Elle me saute au visage la neige de satin Mes yeux du paysage voient la couleur ivoire Bien parti en voyage le printemps il faut croire. C'est comme si le temps repartait en arrière Si les saisons chagrines n'en faisaient qu'à leur tête Si les remords tardifs d'un hiver qui s'accroche Montrait encore les dents lors que l'été s'approche. Quelle que soit ma surprise le résultat est beau Dans ces paquets de neige sur feuillages nouveaux Dans tous ces brins d'herbe pointant... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juin 2017

En connexion

En connexion Un oiseau est posé sur la branche il chante Le ruisseau lui répond en glouglous malicieux Dans le ciel les nuages s'étalent paresseux La brise courbe l'herbe en ondes sur la pente Au milieu est assis à l'ombre d'un grand saule Silhouette massive très large aux épaules Un homme immobile ses yeux fixent un point Plus loin que l'horizon et les meules de foin. Tout paraît si tranquille, calme et en repos La nature est paisible mais pas sous son chapeau Dans son esprit bouillonne tant et tant de questions Bien qu'il soit... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]