28 décembre 2015

Les hauts pâturages

L'agneau s'est égaré dans les grands prés fleuris La-haut plane la mort toutes ailes déployées Le berger qui surveille a bien vu le danger Bien vite son chien repère le petit mouton gris. Dans les hauts pâturages quand arrive la nuit Les hurlements des loups sont une litanie Lors les patous dressés forment comme une escorte Au troupeau rassemblé blotti au fond des grottes. Les bergers aux aguets organisent les tours La garde cette nuit durera jusqu'au jour Pour tromper le sommeil ils chantent à la lune Ils pensent bien ainsi chacun... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 décembre 2015

La table et l'Orme

Penché devant ma table, la tête entre mes mains J'en admire le bois et les veines et le grain Et mon esprit dérive vers cet arbre inconnu Qui a du donner son tronc pour être enfin vendu. Ce bel orme était il dans son bois ou son are Un compagnon serein au milieu d'autres arbres Ou un vieux solitaire bien loin de tous les siens Planté là par un homme soucieux d'avoir du bien ? Les ormes ont disparu victime d'un champignon Qui s'en prend à ses feuilles mais aussi à son tronc Et dessine sous son écorce de vilaines stries noires Dès... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2015

Caravane

La montée les épuise, jusqu'au bout de leur souffleEn longues files indiennes derrière leurs muletsLa parole est rare, de peur qu'ils ne s'essoufflentIls s'accrochent au chemin qui monte de la vallée. Au flanc de la montagne et le long des falaisesIls y poussent leurs bêtes, trop chargées de ballotsIls se rendent au marché sur cet altiplanoEspérant en leur cœur que ces offres y plaisent. La marche est périlleuse bordée de précipicesIls sont bien sûr partis sous les meilleurs auspicesFatalistes ils sont, sachant que les capricesLa... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2015

Crépuscule

La caresse du soir frôle le satin des plainesLes rougeoiements palpitent d'un soleil qui se meurtTous les feux de l'enfer dessinent sur les nuagesDes lueurs électriques comme en font les orages Les crêtes des montagnes mordent ces cieux brûlantsDes escadres de vautours les sabrent en volantLe crépuscule noie ces effets éphémères.Et enlève à la scène ce qu'elle a d'effrayant. Le vent du soir se lève et emporte l'instantLes murmures des sources jouent un air cristallinLa cime des grands arbres balance en va et vientLe vol des chauves... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 décembre 2015

Voûte étoilée

La tête posée sur l’herbe, visage ouvert au ciel Je pose ce soir là les yeux , et c’est si naturel Vers la voûte étoilée qui s’offre toute entière.   Dans ma montagne calme, bien loin de ces lumières Qui dans toutes les villes sont comme autant de lueurs Qui nous cachent le ciel, qui gâchent sa noirceur,   La tête posée sur l’herbe je contemple paresseux Toutes ces figurines qui peuplent ainsi les cieux Je connais la grande ourse et le chariot de feu   Je vois bien la polaire, mais je m’y perd un peu, Et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 décembre 2015

Hiver

Une beauté sauvage, une rude natureUn torrent qui cascade, une chouette qui hululeUn cerf aux aguets et des chiens qui aboientDe la neige qui couvre les prairies et les bois L'hiver s'est installé, il a pris ses quartiersQuelques feuilles d'automne jonchent abandonnéesLes chemins bien cachés qui courent entre les haiesLe froid s'est accroché aux vieux murs éboulés. Le grand silence a pris possession de ces lieuxLes mouvements eux mêmes ralentissent au mieuxAu coin du feu on pense à réparer les toitsDans les cheminées brûlent de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 décembre 2015

La biche

Un petit vallon en herbe bordé de très vieux chênesBleues, blanches et violettes, mille fleurs le parsèmentComme autant de paillettes posées sur un manteauUn rayon de soleil filtre entre les feuillesVient caresser la scène comme l'on se recueille. L'automne touche à sa fin et la lumière déclineUn sentiment de paix imprègne la colline.Une biche esseulée traverse cette scèneElle est comme enchâssée dans cet écrin de reine. Elle lève le nez humant l'air alentourElle est aux aguets comme elle l'est toujoursElle est méfiante, son faon... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2015

Tout est blanc

Tout est blanc, en haut en bas, devant, derrière Dans ces espaces point de repères Tu te perds aussi vite que le vent Effacera tes traces dans la neige et le temps   Alors il est miracle de percevoir parfois Comme un éclat de vie, comme un éclair du jour Dans tout ce blanc autour, comme un œil de velours Comme une perle noire perdue dans le brouillard.   Pierre BOUTET Tous droits réservés
Posté par Pierre Boutet à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2015

Bijou

Un sentier qui chemine à flanc de la collineQui gravit patiemment les pentes ravinéesIl longe les vieux murs de restanques abandonnéesOffrant de ci de là des vues sur la vallée Un sentier qui vous mène au bout de ses lacetsEn un lieu retiré, où niche une chapelleAu flanc de la falaise, mon dieu qu'elle était belleSous son seul olivier on peut s'y prélasser. De ce balcon étroit une vue étonnanteSur la vallée en bas, sur les montagnes au loinOn ne veut plus bouger, on est bien dans ce coinPerdu et isolé au bout de cette sente. En... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 décembre 2015

Contre toute raison

La lune qui brille dans l'eau du vieux lavoirUn chien aboie dans la tranquillité du soirDes crapauds essoufflés font entendre leur voixLes hommes rentrent alors, car dehors vient le froid. Des chaumières endormies dans de maigres villagesDes champs bien labourés alignent leurs sillagesDes vaches bien serrées sous les planchers de boisDes bûchers bien garnis en prévision du froid. Des campagnes paisibles où règne une loiIl faut survivre encore et encore cette foisA ce terrible hiver qui s'abat chaque foisA ce terrible froid qui nous... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]