28 décembre 2018

Mes jours de l’an.

Mes jours de l’an. Quand le vent vient siffler en animal blessé  Sur le cœur desséché des grandes branches mortes Quand il vient en passant à pleurer à ma porte Je sens l’hiver avide de mes espoirs glacer. Lorsque les eaux bouillonnent aux débâcles annoncées  Et que tout elles emportent dans les lits débordés  Quand elles viennent lécher les murs de ma demeure J’entends gémir l’hiver, et je n’ai pas de pleurs. Quand la sève transpire aux plaisirs des bourgeons Quand l’énergie respire en printemps... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 décembre 2018

En ombres chinoises.

  En ombres chinoises. Silhouettes perdues toutes en ombres chinoises Découpées sur le ciel aux reflets bleu turquoise Où le gris le dispute à ces lueurs blafardes Qui se plaquent parfois sur les faces hagardes. Solitaires accrochées aux pentes des falaises Vertiges acculés allant jusqu’au malaise Que l’avalanche un jour viendra effacer Ces vies là qui viennent à la pente s’amarrer. Les flancs rocailleux où les neiges s’attardent Sont hérissés souvent de ces arbres tenaces Qui se moquent un peu de toutes les... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Marécages.

  Marécages. Pourquoi dame tristesse s’est-elle acoquinée  Avec monsieur le vide et sa sérénité Pourquoi mes bleus à l’âme n’y peuvent résister  A l’étendue livide et ses mille marais ? Je demeure immobile alors à contempler Cette image impavide que rien ne vient troubler Cet espace ouvert où n’est nulle frontière  Ce coin de l’univers perdu de ciel et terre. Je rêve d’embarquer sur ce calme plan d’eau D’y glisser sur ses rides dans un fruste radeau De partir vers ces îles que je vois tout... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Déchirure.

Déchirure. La terre immaculée s’est un jour déchirée  Des forces telluriques ont su l’écarteler Et dans ce qui n’était qu’un paradis tranquille D’une fente qui bée a surgi l’impossible. Une encre aux reflets noirs a souillé l’ingénue  Les flammes de l’enfer brûlent sur sa peau nue Jusqu’où ira la plaie dont elle est labourée  Jusqu’où ces noirs desseins vont ainsi la blesser. Si jamais il arrive que ce trait se referme Mais quelle cicatrice verra-t-on sur son derme  Est-ce le sacrifice qu’elle se... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Témoin.

  Témoin. Un plan d’eau oublié, est-ce un bout de rivière  Un morceau de canal étalé sous l’écluse ? Quel est-ce blanc miroir qui n’a d’autre excuse Que de danser au bal de pâlottes lumières, De ces luttes intestines entre rouges et gris Quand l’hiver a l’automne déjà trop refroidi Que les derniers éclats d’une vie qui s’endort Explosent en feuillages aux couleurs rousse et or. Quand l’eau est le témoin à l’allure impassible De tout ce qui se joue à ce temps de ce cycle Sous l’œil indifférent de ces oiseaux... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Un trio et des mots.

  Un trio et des mots. Un trio avancé d’une armée qui se terre Dont pointerait au loin les ombres familières  Trois troncs plus audacieux partis en éclaireurs  La raison qu’ils sont là comme des tirailleurs. Ou alors orphelins oubliés par leurs pères  Dont sous les coups de hache ont dû périr les mères  Juste tristes témoins d’une forêt ancienne Dont ne reste plus rien et ce quoi qu’il advienne. Encore à les voir, on les dit téméraires  Que de braver ainsi tout au milieu des terres La... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 décembre 2018

Titans

  Titans. Quand la terre ne veut sombrer dans le néant Qu’elle se tient tapie prête à tout élan  Que ses doigts comme fourche viennent griffer l’écran  Qu’elle retient son souffle sous le grand manteau blanc, Quand sous un ciel de neige au retour elle prétend  Et comme nous espère la venue du printemps Qu’elle n’est plus que boue sous cette eau qui la noie Quand elle se dévoue pour qu’encore on la voit, Alors on la devine prête à tout sacrifice A secouer bientôt les mauvais artifices De l’hiver... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Sous les nuées d’orage.

Sous les nuées d’orage. Un horizon lointain à la ligne imprécise Dans ces confins qu’estompent de grandes masses grises Que des oiseaux immenses à grands coups d’ailes brisent Peut-être un bord de mer où la lagune est prise. La terre y vient mourir en confus marécages  De ces pièges mortels qu’on trouve en bords de sagnes, Des amas de roseaux au hasard sur les plages Qui perdent la bataille lorsque le sable gagne. Paysage tranquille qu’on croirait immobile Mais s’agitent partout des témoins si fragiles Le ciel,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Noir charbon, bleu chardon.

  Noir charbon, bleu chardon. Qui n’a pas de la rose craint un jour les épines  Quand bien même sa fleur lui paraissait câline ? Combien donc d’autres fleurs repoussent et attirent Par leur beauté offerte défendue par leur pire. Que j’aime le chardon surtout le chardon bleu Qui fleurit en montagne en bouquets orgueilleux Lors mes yeux en caressent les plumets duveteux Tandis que mes doigts restent dans mes poches au mieux. Pétales, étamines fins comme des cheveux Se rangent en couronne en reflets gris et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Au lac de Matemale.

Au lac de Matemale. Nous étions ce jour là bien qu’en nombre trop sages Pour qu’on dise à nous voir c’est la horde sauvage Étions pour la plupart parvenus à cet âge  Où l’on sait que l’excès entraine des dommages. La sortie est le tour du lac de Matemale Peu de risque ici qu’on puisse s’y trouver mal La piste est bien large, elle est bien à plat Point besoin pour marcher de surveiller son pas. Ce début de décembre connaît un temps bien doux De neige dans les stations, très peu ou pas du tout Le lac est très... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]