03 mars 2019

C’est à se demander.

C’est à se demander...   Le soleil est partout, chaque cristal de neige En renvoie les rayons puis il se désagrège  Ils foisonnent à milliards sur la piste ouverte Où nos raquettes glissent et où nos pas se perdent   Par un hiver trop doux sous des cieux bleu azur On marche peu couverts, vue la température On goûte ce plaisir de voir cette nature Comme elle était avant que l’homme s’y aventure.   Ces rochers, ces forêts de sapins tourmentés  Courbés, tordus, pliés par des vents sans pitié  ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 mars 2019

Palette.

Palette Le ciel en était rouge, et des ombres violettes Jouaient sous les nuages, le fameux rayon vert Allait jaillir un jour à l'horizon, je guette A l'affût du soleil dont je vois qu'il se perd. Le jaune des genêts pâlit sur les coteaux Le ciel autrefois bleu, vire au noir profond Quand vient le crépuscule, tout au fond se confond Les couleurs et les formes disparaissent bientôt. Alors on voit briller sur la voûte étoilée  Par myriades ordonnées, tant de lumières blanches La lune apparaît beau disque argenté ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2019

Première ligne.

Première ligne. On entend de très loin le cri des sauvagines Que guettent les chasseurs, que mieux ils assassinent Par delà les marais , au dessus des collines Les oiseaux migrateurs suivent la ligne fine. Sans jamais dévier de leurs courses lointaines  Méprisant les obstacles, faisant fi de leurs peines Ils ont en dedans d’eux tout au fond de leurs gènes  Ce besoin de partir, partir quoiqu’il advienne. La nature a inscrit de tels besoins vitaux Dans d’innombrables espèces qui suivent ses tempos Veillant aux... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2019

Téméraires.

  Téméraires. Un trio avancé d’une armée qui se terre Dont pointerait au loin les ombres familières  Trois troncs plus audacieux partis en éclaireurs  La raison qu’ils sont là comme des tirailleurs. Ou alors orphelins oubliés par leurs pères  Dont sous les coups de hache ont dû périr les mères  Juste tristes témoins d’une forêt ancienne Dont ne reste plus rien et ce quoi qu’il advienne. Encore à les voir, on les dit téméraires  Que de braver ainsi tout au milieu des terres La quête du... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2019

Le rayon vert.

  Le rayon vert. A l’heure où souvent les fauves viennent boire Quand vient le crépuscule annonciateur du soir Je m’en irai monter là-haut sur la colline Pour observer enfin celui que j’imagine Sachez que mes pensées seront toujours enclines À percevoir des choses que d’autres assassinent Point n’est besoin d’avoir de fortes certitudes Point n’est besoin de vivre avec ses habitudes Moi je préfère jouer avec ces interludes Avec ces attentes qui en sont le prélude  Je me poste souvent chaque fois que je peux ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2019

En raquettes le long de la Têt

  En raquettes le long de la Têt. Aujourd’hui c’est en raquettes, que nous partons promener Circuit autour de la Têt, bien gelée et enneigée  Dans la neige bien profonde, nos pas laissent leur empreinte Dans l’effort que ça exige, la fatigue n’est pas feinte. Grand soleil et un ciel bleu, le vent ce jour là ne souffle On progresse lentement et c’est sûr certains s’essoufflent  D’autres ont chaussé crampons et dans la neige s’enfoncent On guette leur progression, de peur qu’ils craquent et renoncent. Le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 janvier 2019

Pour tout ce que nous fûmes.

Pour tout ce que nous fûmes. Eh vous qui nous voyez déguisés en plantoirs Tendus de barbelés tout aussi dérisoires  Si nous sommes piquets du matin jusqu’au soir  Écoutez vous en prie quelle est notre histoire. Nous naquîmes un jour au cœur d’une forêt  Entourés des ancêtres d’une dense futaie Les plus vieux je le crois ne comptaient trop de cernes Depuis longtemps que l’homme abrégeait fort leur terme. Nous eûmes ce plaisir dans nos jeunes années  De sentir dans nos branches le vent qui s’y... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 janvier 2019

A foison.

À foison. Le ciel a déposé sa couche de ouate  La nature avec ça, en est restée coite, Elle semble étouffée sous son manteau d’hiver Qui ne laisse de place à des touches de vert. Par endroits le soleil fait miroiter la glace Mille diamants éclatent en mille et une places Les maisons sont des yeux aux très lourdes paupières  Les arbres ont revêtus leurs habits de lumière. Le ciel vire à l’azur et paraît s’excuser D’avoir partout ce blanc abondant déposé On ne peut s’empêcher de s’en émerveiller  En... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 janvier 2019

Toujours vert.

Toujours vert. Des forêts abattues avant d’avoir grandi  Pour des esprits têtus moi c’est ce que j’en dis  Quand ne sait plus trop de quoi c’est le symbole Mais qu’on veut dans la fête qu’il y joue bien son rôle. Quand c’est d’abord sa forme qui après tout importe  La jolie pyramide boules et guirlandes porte  Quel besoin de couper des arbres par milliers Pour que dans nos poubelles ils soient abandonnés. Le mien est toujours vert quand il sort de sa boîte Fait de quelques morceaux que aisément... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 janvier 2019

Plenitude.

  Plénitude. La courbe d’une tige au dessus d’un plan d’eau Un friselis discret comme un simple murmure Une odeur de cannelle d’un pot de confiture De tes cils la caresse quelque part sur ma peau, Un sentiment de paix rempli de plénitude  Très proche sans nul doute de la béatitude  Le corps abandonné à un très doux massage L’esprit est vagabond perdu dans les nuages. Un papillon volette là au dessus des fleurs Un carillon provient du village autour Je demeure détendu dans le vague bonheur De ne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]