03 mars 2019

Sans caleçon

Sans caleçon. Sacha aimait violette comme on aime un bouquet Il lui contait fleurette ne voulait s’engager Il goûtait à la belle comme à un plat sucré  Mais ne voulait pas d’elle pour venir s’incruster. Roland aimait Hélène comme on aime à jamais Ce n’était qu’avec peine lorsqu’il s’en séparait  Il tenait à sa belle comme à sa vie même  Il rêvait qu’elle l’aime, elle aussi de même. Jacou aimait Elvire sans savoir à quel point Parfois son cœur chavire où il ne ressent rien À ses côtés sa belle, elle ne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 janvier 2019

Conseils et révisions.

  Conseils et révisions. Plusieurs vieux conducteurs désireux de savoir S’ils possèdent les règles car c’est là leur devoir D’un code de la route qu’ils n’ont longtemps ouverts Soucieux de n’être pas en ça à découvert. Se sont vus réunis pour écouter des sages Qui grâce à des diapos soulignent les passages Qui sont très importants dans ce sérieux ouvrage Chacun met donc à jour son personnel bagage. En dépit du bon sens, aussi des évidences  Ça s’avère efficace quant à ses connaissances Car la loi est la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Encore marron !

  Encore marron ! N’aurai-je point assez relevé ce défi  Qu’au final j’en serai à mon tour déconfit ? Moi qui ai d’Indes ramené Ces boules brillantes et brunes Qu’on nomme marrons et d’une Et de deux qui se peuvent manger ! Je vois qu’à beaucoup d’autres On tresse des couronnes Des guirlandes qui trônent  Sur leur front, tête haute ! Je n’ai point réclamé que l’on dise des messes À ma gloire méritée, pourtant je le confesse J’en suis vraiment marri Que mes belles châtaignes Ne reportent le prix... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2018

Cette face ci ?

Les facéties de Pierre. Cette face ci ? Il nous faut bien parfois se regarder en face, un jour faut faire face à notre triste face, quelle que soit la face, est ce cette face ci ? Ou cette farce là ? Car on a tant de faces, celles toutes en surfaces, et ce quoi que l’on fasse, il n’y a rien qui y fasse. On porte tant de masques pour faire bonne figure, parfois même un casque pour faire face au pire. Mais la face cachée de notre moi intime, elle reste masquée par l’écran de fumée. Sauf face au danger parfois ça se fissure, et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2018

Terrains de jeux

Terrains de jeux Où tous on est heureux Sur son terrain de jeux Celui où chacun peut  Donner de son mieux. Ce sera aux fourneaux Bien sûr pour le cuistot Ce sera au piano Plus pour le musico. Ce sera sur son vélo  Pour mon ami Jojo Sur un pollué plan d’eau Pour le vrai écolo. Pour moi ce sont les mots Par plume ou stylo Non pas ceux des journaux Mais ceux par monts par vaux Ceux qui font voyager  Sur un simple cahier Qui font imaginer Où donnent à penser Ce sera à l’hosto  Pour le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 août 2018

Éventail

Les facéties de Pierre. Il y a des mots comme éventail  Ou même caravansérail  Qui riment bien avec sérail D’autres mots parlent de volailles Ou bien de bon pâté de cailles Qui riment bien avec ripailles Sans vous parler de ces tripailles De ces corps ou ventres qui baillent Qui s’accordent avec bataille, Moi quand j’entends le mot sonnaille Ou que je lis mot comme paille  Je sens des odeurs de semailles Mais si à les lire je baille Si mon esprit alors déraille  C’est bien au lit qu’il faut que... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 août 2018

C’est le pied !

  Les facéties de Pierre Je dois rendre hommage à ce mot qu’est le pied, ne serait-ce que pour faire un joli pied de nez, à tous ceux que l’on dit bêtes comme leurs pieds, sans qu’au pied de la lettre, ils y prennent leur pied. Je suis au pied du mur, je vais sur ce papier, coucher des pieds de vers, car pour moi c’est le pied. C’est pas des coups de pied que je récolterai, des kilomètres à pied ça use les souliers.  Je pourrai perdre pied si j’écris comme un pied, j’en tends déjà vos rires, ça lui fera les pieds ! ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 août 2018

Gros Jean comme devant.

  Les facéties de Pierre Gros-Jean comme devant, combien s’en trouvent aise, ne comprenant cette expression ils n’éprouvent malaise. D’être considérés stupides il faut le dire, au point de ne comprendre tout ce qu’on veut leur dire. Force est de constater à mon très grand regret, qu’il en est bien ainsi de mes contemporains dont si peu peuvent croire à ces mauvais desseins de tous ceux qui hélas jouent avec le destin. Pareils à ces autruches ils ne veulent y croire, ils vivent dans leurs ruches avec de faux espoirs, on a... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 août 2018

Jouer avec nos vies

  Les facéties de Pierre Jouer avec nos vies. Si je pouvais jouer, jouer avec les maux, comme parfois le fait heureux avec les mots, si je pouvais gommer les malheurs qui accablent comme le fait des phrases qui sont là sur ma table, si je pouvais fermer la porte à la violence, comme je clos ce cahier lorsque plus je n’y danse, si je pouvais suspendre la course à la mort, comme suspens ma plume et cela sans remords, si j’avais ce pouvoir de renverser les choses, comme parfois je fais de mes bouquets de prose, si je... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 août 2018

Le pour et le contre

  Les facéties de Pierre Souvent dans la balance on met le pour, le contre, pour dit-on les peser et voir ce qu’elle montre. Si vous vous y amusez vous verrez bien souvent, la balance osciller sans savoir que peser. On croit le pour le contre être très opposés, comme le oui ou non ils semblent familiers. Mais à y voir de près, on constate souvent qu’il y a beaucoup de pour dans le plateau du contre, et même quelques contres sont dans celui du pour. D’ailleurs quand je suis contre, combien d’autres sont pour ? Et quand je... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]