18 septembre 2017

Un week-end parfait

Un week-end parfait Qui n'en a pas rêvé de ce week-end parfait Où tout bien se déroule dans la simplicité  Où même l'imprévu semble jouer le jeu Pour faire que ces jours soient des moments heureux ? Peut-être ai-je vécu un de ces moments rares Dont la vie d'ordinaire se montre si avare Tout y coule de source sans efforts apparents  Tout s'enchaîne en douce sans instants turbulents. Bien tous se retrouver comme si c'était hier Que nous étions quittés quand nous avions à faire Être en amitié aussitôt qu'on est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 septembre 2017

Conjugaison

Conjugaison  Un message envoyé, un message reçu  Par ces voies à présent oh combien reconnues Sans même réfléchir, comme du tac au tac On sort ce qui vous vient, comme jailli du sac. Où sont ces longues lettres sur lesquelles on traînait Que ce soit pour écrire ou pour les déguster  Tous ces mots bien choisis comme reflets de l'âme  Par des plumes agiles, acérées comme lames. Où est passée l'attente de la lettre espérée  Où est passé l'espoir de celle de l'aimée  Quand des larmes... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 août 2017

Euterpe éclipsée

Euterpe éclipsée  Ce soir de jalousie elle a pâli Euterpe, Quand deux muses inspirées sont descendues sur terre Elles ne jouaient pas elles étaient la musique Leur jeu, je vous l'assure, relevait du magique. La beauté, l'harmonie aussi la joie de vivre Ont régné ces instants à nous rendre tous ivres Des mélodies et rythmes dont tout l'air alors vibre Les âmes et les coeurs volent tous enfin libres. Ce n'est pas un spectacle ni une bacchanale  C'est un moment de grâce comme on en vit peu On découvre un monde... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 juillet 2017

La tarte tatin

  La tarte tatin Tu as peint un pantin sur la tarte tatin Tu m'as pris la main , te tente le matin Tu as joli teint bronzé de vrai latin Tu feras sous mes soins un très goûteux lapin. Tu n'es qu'un gamin grandi dans le satin Mais je te sais malin plus que n'est ton cousin Tu vas à fond de train et tu mènes grand train Tu sais être câlin et aussi plein d'entrain. Tu as point ce matin car tu n'es pas un saint T'es plutôt un coquin avec ton air mutin Donne moi donc la main nous irons dans un coin Manger lors de ce... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juillet 2017

À contretemps

  À contretemps Assourdi, écrasé par ce très grand vacarme La musique sortie des amplis trop forcés  Je les vois s'agiter, sur la piste danser Mouvements effrénés dépourvus de tout charme Plus aucune mesure, ni même d'élégance  Saoulés de ce bruit, de ces corps en cadence L'alcool et la chaleur ont vertus hypnotiques Ce sont des sensations pour quelques fanatiques. Tous ces rassemblements avec tant de gens Pour ne pas s'écouter pour ne pas se parler Juste pour s'enivrer de boissons et de bruits Juste... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 juillet 2017

Petit matin

  Petit matin Quand au petit matin au ciel pâlit la lune Tandis qu'à l'horizon une clarté s'allume J'ouvre grand mes volets pour boire la lumière  D'un soleil renouveau éclairant ma chaumière. Je respire un grand coup l'air chargé de rosée  Je hume les effluves de ces senteurs mouillées  Je m'emplis la poitrine de bien grandes goulées  La brume là se traîne que le vent va chasser. Ce moment magique d'un jour nouveau qui naît Me nourrit de l'espoir de la vie ranimée  Tout redevient... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 juillet 2017

Haut et bas

Haut et bas Mais qui vois-je à ton bras que je ne connais pas Épaule contre épaule aussi du même pas Vous semblez si complices et je n'existe pas J'avais secret espoir que de compter pour toi. Les flèches de l'amour sont lancées au hasard Et sèment dans nos vies comme un sacré bazar Quand les coeurs qu'elles frappent ne sont à l'unisson Qu'elles ne réunissent la fille au bon garçon. Celle que j'ai reçue venait de ton regard De ces yeux aperçus depuis ce fameux soir Où je t'ai rencontrée sur le même trottoir Ton... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2017

Prodiges

Prodiges J'ai pleuré d'émotion devant le beau spectacle Pourtant je le crois bien je craignais la débâcle  Faire de tout un stade un orchestre classique C'était une gageure pour le moins fantastique. Le prodige ce fut que de la réussir  Le cadeau ce fut bien de savoir nous l'offrir Grandiose conjonction de tous ces arts sublimes Musique, chant et danse furent mis en abymes. Combien je me méfie de ces grands étalages  Le grandiose ne naît que fruit de circonstances Sans doute qu'elles étaient hier soir... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2017

Résurrection

Résurrection  Un rayon de soleil qui traverse la vitre Illumine la pièce d'une couleur de miel Tout soudain sur le bois la lumière qui vibre Fait chanter tous leurs tons les plus immatériels. Le ciel s'est invité au cœur de ma demeure En chassant sur le champ les plus vilaines ombres Dissipant la tristesse comme elle s'y attardait Par ce chaud des rayons qu'alors il a dardés. Ouvrir grand les fenêtres, chasser cet air vicié  Par trop de pleurs versés il faut tourner la page Le beau temps dans la vie qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2017

La grande maison

La grande maison Une grande maison chargée de tant d'histoire Mais ouverte aux vents d'un présent renouveau Une vieille maison, rafraîchie dans sa peau Mais restée accueillante, à toujours recevoir  Elle offre mille endroits où pouvoir se poser Bien des lieux très charmants où bien se reposer D'un parc bien ombragé elle est entourée  On se sent bien chez elle dans l'ambiance créée. D'elle il se dégage un charme désuet  Elle est pourtant moderne et bien aménagée  Elle garde aussi comme un parfum... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]