05 juin 2017

En douceur

En douceur Lenteur du mouvement et grâce de l'instant En un geste fluide qui va en dessinant Dans l'espace, languide, dans les courants du vent Arabesques furtives sur fond de ciel changeant. Tout le corps se déplace mais le fait doucement Sans aucun geste brusque, seulement en glissant Une main prolongeant le bras très souplement La jambe qui se plie tout le corps abaissant. Voyez dans ces jardins tous ces groupes de gens Sagement alignés et que l'on croit dansant Ils se courbent et se plient en ces doux mouvements Sont tout en... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 juin 2017

C'est aujourd'hui dimanche

C'est aujourd'hui dimanche Bel oiseau du matin qui pépie sur ta branche Toi tu ne le sais pas mais pour moi c'est dimanche Toi tu tires ta joie de tes vols dans les airs Pour moi c'est le plaisir de n'avoir rien à faire. Innocent papillon posé là sur ma manche Tu ne t'en doutes pas qu'aujourd'hui est dimanche Toi tu butines au gré de tes fortes attirances Pour moi c'est le repos qui est ma délivrance. Quant au frêle roseau qui sous la brise flanche Tu t'en moques je sais que ce soit un dimanche Toi tu plies aux courants de ta... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mai 2017

Un vent de liberté

  Un vent de liberté   Un vent de liberté va souffler sur ma vie J’en ressens bien déjà, une bien forte envie Libéré de ces chaînes que crée parfois l’ennui  Quand les jours se succèdent et vous laissent interdit.   Je m’en vais aborder un rivage inconnu Une terre où je sais devoir commencer nu Quand le terrain est vierge et qu’il faut l’occuper Qu’il y a quelques pièges qu’il faut s’en méfier,   Rien n’y est balisé que ce qu’on veut y mettre ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 avril 2017

Gamin

Gamin J'ai senti sur ma main une main se poser Et de tous petits doigts alors me caresser Quand j'ai levé les yeux j'ai vu ceux du gamin Là qui m'interrogeaient, as-tu donc du chagrin ? Je suis donc revenu du voyage lointain Où je m'étais perdu en regrets et en vain Pour regarder bien mieux ce qui était demain La vie de cet enfant et son sourire plein. Il m'a tiré alors et m'a dit vient jouer Peux-tu venir monter la tente dans le jardin Et faire le cow-boy, moi je ferai l'indien ? Je ne puis résister à faire le pantin. Peu... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2017

La force dans nos coeurs

La force dans nos cœurs. Tant de choses qui s'usent, se délitent et ne durent Tant d'espoirs qui s'envolent, se fondent et nous désolent Tant d'amitiés qui se perdent, s'éloignent et disparaissent Tant de choses qui bâties, s'écroulent et s'effacent, Mais il y a des amours qui eux résistent au temps N'en déplaise aux jaloux et à tous les méchants Car les amours ne s'usent que si plus on en use Car les amours vivaces sont ceux dont on abuse, Bien sûr il faut nourrir ce sentiment vorace Ne jamais l'oublier car alors il s'efface... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2017

Instant bien être

Instant bien être Un moment de bien être où le corps se détend Où c’est de tout son être qu’on goûte le moment De ces instants si rares qui font l’étonnement Qu’on recherche souvent sans les trouver vraiment. Alors quelle surprise quand on flotte ainsi Comme en décalage avec le présent Et pourtant si friand de savourer l’instant D’y être tout entier, d’y fondre ses soucis. On flotte ou on vole, chacun a ses repères Pour dire ces moments auxquels on se réfère Le corps comme le cœur s’y sentent très légers Le seul but est alors... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 avril 2017

Des mots d'amour

Des mots d’amour On aligne des mots comme à la parade Ou on tient des propos là à la cantonade Comme pour exister ou pour donner un sens Remplir cette outre vide qu’est toujours le néant, Briser même un peu tout cet affreux silence Point d’interrogation pour toutes les souffrances Il n’y a de réponse que celle qu’on se fait Cette vie est absconse, jamais on ne s’y fait. Pourquoi cette conscience dont nous sommes si fiers Si notre existence se consume en prières J’envie à l’escargot sa belle insouciance Il meurt sous le sabot et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2017

Premières fois

Première fois Je me souviens parfois de la première fois Que j'ai posé mes lèvres sur une autre que moi Sur une bouche fraîche avide de l'émoi Que procure au cœur ce doux contact ma foi. De ces premières fois y en a pas tant que ça Au fil du temps qui passe de moins en moins comme ça Après ce qu'on recherche c'est le même frisson Que celui éprouvé la première saison. Mais cette quête est vaine car la répétition Ne remue pas nos veines de la même façon Comment lors s'empêcher de la comparaison Cette quête est vaine elle n'est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2017

A tue-tête

À tue-tête Oh ombres qui planez au-dessus de nos têtes Envolez-vous très loin laissez-nous à nos fêtes Nous voulons oublier les horreurs du passé Sans jamais pardonner pour ce qu'ils nous ont fait. Dissipez-vous bien vite laissez place à des jours Qui enfin souriront, pour que vive l'amour Enterrons bien ces peurs qui nourrissaient hier La moindre de nos heures quelles que soient nos prières. Ces voiles bien trop lourds qui consumaient l'espoir Jetons les aux orties tous ces décors en noir Libérons nos poitrines aussi de ces... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 avril 2017

Quelques gestes simplement

Quelques gestes simplement Une main sur le cœur, la compassion aux lèvres Un sourire enjôleur, un discours plein de fièvre Est-il un comédien, un homme au grand cœur Joue-t-il sa partie bien ou sont-ce de vrais pleurs ? Méfiez-vous toujours de ces démonstrations D’amitié, ostensibles elles ne sentent pas bon L’affection véritable est plutôt discrétion Sincère mais discrète en manifestations. Une main sur l’épaule, un serrement de doigts Un sourire sincère, une parole tendre Cela suffit souvent plutôt que de s’attendre A... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]