25 octobre 2018

La Castagnade

La castagnade. Nous sommes à Endavant de bien joyeux compères  Je sais qu’au féminin on parle de commères  Nous avons pour propos de d’abord nous distraire Nous savons pour cela bien des choses faire. Car tout nous est prétexte à nous réjouir ensemble Dans la bonne humeur, au froid dehors on tremble Mais nous au chaud on danse et on chante aussi On aime voyez-vous se trouver entre amis. Nous vivons à BOLQUÈRE village catalan On y est voyez-vous, pour les gens accueillants Pour tous ceux qui savent être de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 octobre 2018

Tout ce qui me réjouit.

Tout ce qui me réjouit  Je vais cesser ce jour tous ces écrits trop sombres Qui dévoilent à plaisir tout ce qui est affligeant Je n’ai pas de raison d’en agonir les gens Ni de leur asséner tout ce qui moi m’encombre. Je m’en vais vous parler de la beauté du monde De la lumière dorée sur un feuillage d’or Je m’en vais célébrer ce à chaque seconde Tout ce qui me réjouit, dans les cœurs et dehors. De l’amour de la mère, du sourire de l’enfant De ces choses si simples, de la douceur du vent Des couleurs de mes... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 octobre 2018

Les petites flammes

  Les petites flammes Point de coeur ne connais qui ne batte plus vite Que lorsqu’un jour l’amour l’envahit et l’habite Point d’esprit je le sais qui ne s’éveille autant Que lorsque d’une idée nouvelle il est content. Car nous vivons c’est sûr de ces petites flammes Qui viennent embraser nos corps comme nos âmes  Nous sommes amadous qui ne prennent bien feu Que lorsque la vie nous offre de bons jeux. Quand je vois l’étincelle briller au fond des yeux Ou bien un beau sourire sur la bouche c’est mieux Que je... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 septembre 2018

L’amour d’une mère.

L’amour d’une mère  Qui viendra comme toi tendrement me sourire Me prendre dans ses bras et me tendre la main Une mère jamais elle ne devrait partir L’amour devrait gagner même contre le destin. Les femmes sont amour mais celui d’une mère  Ne se peut oublier tant il nous a construit Des élans de la mère nous sommes bien le fruit Comme celui qui sort du profond de la terre. Je pense à toi ma mère, je ne t’ai assez dit Montré combien je t’aime lorsque j’étais petit Cet amour d’une mère que autant moi j’ai pris... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 septembre 2018

Lescourbes voilées.

Les courbes voilées. Où sont donc les volants de ces robes légères  Où passées ces dentelles qui nous faisaient rêver ? Qu’on soit jeune ou vieux on fait cette prière Qu’y a-t-il donc dessous qu’on les veut soulever. Il n’y a rien de plus beau que ce qui est caché  Rien de plus désirable quand c’est imaginé  Qu’ils étaient délectables à peine entrevus Que ces éclats de chair, ces éclairs de peau nue ! Loin de moi cette idée de plaider pour l’extrême  Pour ces carcans d’étoffe où l’on veut enfermer ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 septembre 2018

Le doux de sa caresse.

  Le doux de sa caresse. Me perdre à jamais sur un rayon de lune Oublier mes pensées, n’en emporter aucune Me fondre dans l’azur, estompé par la brume Que personne surtout ne vienne et m’en exhume. Est-ce encore vivre que sortir de ce monde Pour échapper un peu à ce qu’il a d’immonde Faut-il alors mourir, si l’on n’a plus d’espoir  Et quitter cette vie, si on ne peut y croire ? Non j’aime trop la vie pour céder aux sirènes  Qui chantent l’illusion au creux de mon oreille Partir dans un néant où je sais... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 septembre 2018

La mi-août à BOLQUÈRE.

La mi-août à BOLQUÈRE. On croirait la bourgade comme une autre assoupie Mais vois-tu camarade tu en seras surpris De découvrir ici bien des animations Variées, originales et en plus de saison. La mi-août à BOLQUÈRE c’est même la folie Tant vous y sont offertes de journées bien remplies Un grand marché dimanche avec vide-Grenier La foule qui s’y presse en est toute étonnée. Un manège-train jaune en version miniature Invite les enfants à monter en voiture On y a vu, m’a-t-on dit, dessus même un édile  Qui y a... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2018

Promenade

  Promenade Je me promène dans les rues  Le nez collé à mon iPhone  Combien en ai-je ici vaincu De ces sauvages Pokémons ? Je fais tout ça pour mon petits fils Pour lui montrer qu’un peu encore Son grand père tient bien le fil Du monde où il va éclore. A condition d’être attentif Et de garer un peu ses fesses Ce jeu me plait, ne peux mentir  Il faut que je le confesse. On se rapproche du pokestop Pour regarnir un peu ses poches Puis on se rendra à l’arène  Pour en être le roi ou reine.... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2018

Guinguette

  Guinguette. C’était au bord de l’eau et vous voyez la scène  C’est au siècle dernier sur le bord de la Seine Ombrelles et calicots et paniers en osier Sur une herbe de rêve posés pour déjeuner. Sous des ombres propices parmi les pâquerettes De bien beaux jeunes gens tous partis en goguette Et en toile de fond l’abri d’une guinguette Des bruits d’accordéon et les robes volettent. On entend bien des rires dans les conversations Tandis qu’au fond des verres tintent quelques glaçons  Ici on aperçoit la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2018

Merci pour la fête

  Merci pour cette belle fête. Vous avez tout donné dans l’esprit olympique Pour ces quelques journées, je vous en félicite  Certains esprits chagrins émettront des critiques Mais l’essentiel enfin était votre invite, A célébrer nombreux ce lieu de réussite  Cette cité sportive pour laquelle vous fîtes  Des efforts remarqués que je salue bien bas Quand même le beau temps, lui il n’y était pas. Ce moment nécessaire aura ainsi marqué  Cette cinquantenaire au bilan éclatant Aussi sa... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]