19 août 2018

La belle aventure

  La belle aventure Modeste guipures Que m’offrit la nature Ces choses parfois dures Sur des routes peu sûres  Mais malgré les ratures  Les réponses impures  Les milliers de piqûres  Et bien d’autres injures De vivre je te jure Dans un si doux murmure Avec toi me rassure  C’est ma belle aventure. Pierre-Jean BOUTET
Posté par Pierre Boutet à 16:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 août 2018

Rose de Noël

  Rose de Noël. Une fleur d’hellébore  Dans les frimas d’hiver  Que demander encore Que ce cadeau offert  Le satin de ton corps Brillant dans la lumière  Rêver de toi d’abord Belle flore glaciaire. Quand se lève une aurore Une promesse en l’air C’est toi mon beau décor Jolie rose d’hiver. Pierre-Jean BOUTET cambredaze.canalblog.com
Posté par Pierre Boutet à 16:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2018

Égratignure

Égratignure. Si mon coeur s’égratigne Aux lances de tes peurs Que ta plume chagrine Couche en rouge couleur Quand tu deviens câline  Que reflux la douleur Lors sonnent les mâtines  Dans l’aube du bonheur. Et si tu es mutine Toute pleine d’ardeur  Je gravis tes collines Pour goûter au meilleur. Pierre-Jean BOUTET cambredaze.canalblog.com
Posté par Pierre Boutet à 16:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 juillet 2018

Beignes.

  Beignes. J’aime cette saison où les feuillages saignent Où l’on va dans les bois pour cueillir les châtaignes Où de douces lueurs la nature imprègnent  Où les pieds font flic-floc, dans les flaques où ils baignent. De l’été envolées les chaleurs qui y règnent  Les jours ont raccourci et pour peu que l’on daigne On y voit des couchants où rose, orange geignent Sur des brumes lissées comme sous un coup de peigne. Les feuilles bientôt mortes en sont la vraie enseigne La nostalgie aussi qui souvent là y... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2018

Fini ?

  Fini. Et si je suis le tout et toi une partie Tu sais de bout en bout, c’est en fait ta partie En as-tu fait le tour, quand tu seras parti Il n’y a rien au bout quand tout sera fini. Serais-tu bien le tout et moi une partie C’est le tout pour le tout, que j’ai en fait choisi Je n’ai droit qu’à un tour, droit qu’à une partie J’ignore si au bout, il y a le mot fini. En fait qu’on soit le tout ou bien une partie On sait bien tous qu’au bout, c’est fin de la partie Même si pour le temps lui seul peut le choisir ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juin 2018

Notre histoire.

  Notre histoire. Quand j’entendrai cet angelus Frisson glacé sur ma mémoire  Je sais hélas qu’il n’y aura plus D’autre chapitre à notre histoire. On voit la vie bonus-malus Mais qui pourrait encore y croire Il n’y a bien qu’un terminus Qui rend tout ça bien dérisoire. Pierre-Jean BOUTET
Posté par Pierre Boutet à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 mai 2018

Comme un trait.

Comme un trait. Simple, comme un trait de crayon sur une page blanche Directe, telle la flèche tirée qui va droit vers son but Claire, autant que tes yeux quand ton corps se déhanche  Intègre, quand pour toi de la vie, ce n’est que le début. Vis, sans arrière pensée les plaisirs où tu penches Jouis, sans jamais regretter des meilleurs attributs Reçois , sans barrières imposées ce que tes sens déclenchent  Oublie, sans même hésiter tous remords au rebut. Pierre-Jean BOUTET
Posté par Pierre Boutet à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mai 2018

Pantoum de l’acrobate

  Pantoum de l’acrobate Il a fait de son corps, qu’il modèle une pâte  Il en fait ce qu’il veut, l’air ou l’eau est à lui La vie est ainsi faite comme lui elle épate  Par ce qu’elle nous donne, ce par quoi elle nuit. Il en fait ce qu’il veut, l’air ou l’eau sont à lui Ses gestes étonnants sont ceux d’un acrobate Par ce qu’elle nous donne, ce par quoi elle nuit La vie est une arène où il nous faut combattre Ses gestes étonnants sont ceux d’un acrobate Il refoule sa peur, donne le meilleur de lui La... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mai 2018

Pantoum de l’amoureux

Pantoum de l’amoureux. Sur l’herbe tendre et verte, qu’une douce pluie mouille J’ai dit combien je t’aime, je t’ai donné mon cœur Tandis que dans ce monde, que bien trop d’hommes souillent On voit las tous les jours, quelque chose qui meurt J’ai dit combien je t’aime, je t’ai donné mon cœur J’attends dès à présent, et vois-tu j’en bafouille On voit las tous les jours, quelque chose qui meurt Mais le temps qui s’enfuit, bien trop vite les brouille. J’attends dès à présent et vois-tu j’en bafouille Que tu répondes oui,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 mars 2018

Les belles vignes

  Les belles vignes. Qui ne s’est pas perdu dans les teintes violines De ses cheveux de soie, ses lèvres purpurines ? Qui ne s’est pas noyé au son des mandolines Lors qu’il avait au cœur, une humeur chagrine ? Chagrin qu’elle n’aie pas, répondu à ses lignes Dépité de comprendre, qu’il n’en était pas digne Quand un simple regard, serait honneur insigne Il pourrait sans déchoir, se contenter d’un signe. Mais la belle rouquine demeure dans les cimes Ce n’est le premier coeur, qu’ainsi elle décime  Parmi tous... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]