03 mars 2019

Aussi léger que l’air.

  Aussi léger que l’air. Vais-je la décliner à la Raymond Devos Cette lettre a grand R aussi bien je ne l’ose Elle prend ses grands airs si on ne la vénère  Et semble l’air de rien dire que j’exagère. On entend dans les airs que jouent ces jolis airs Ceux que l’on fredonnent parfois en prenant l’air Mais on craint je le crois tous les coups de tonnerre  Contre lesquels protègent bien les paratonnerres. On prend aussi l’air triste quand on est solitaire Ou un air engagé lorsqu’on est volontaire ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 mars 2019

Plaidoyer pour le H.

  Plaidoyer pour le H Dans ce combat de lettres, moi je m’en vais trancher A l’aide de ce H qu’on a trop négligé  Car sachez si le H fait très souvent relâche  S’il est parfois muet, ne le croyez pas lâche. Pensez à ce qu’il cache, ce fameux coup de hache  Que dans leur bouche mâchent avant qu’ils ne se fâchent  Tous ceux qui sont trop lâches pour dire en pleine face Ce qu’en eux ils rabâchent, et qu’il faut qu’ils arrachent. Faites donc de la place à cette belle lettre Qui n’ose se montrer... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2019

A tire d’L.

  À tire d’L S’il est bien une lettre dont je suis amoureux C’est je le dis fort d’L, car oui je suis fou d’elle Elle vole voyez vous toujours à tire d’ailes Et comme un cerf volant s’élève vers les cieux. Si vous n’avez le L comment dire à la belle Que pour vous dans ce monde vraiment il n’y a qu’elle Que de plus elle est celle, qui vous remet en selle Car le L est en il, autant qu’il est en elle. L est ma raison d’espérer que au ciel J’irai bien sur ses ailes sans rien d’artificiel Je n’y verrais hélas bien... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2019

l’imposdible défi

  L’impossible défi  ( essai d’Ourobouros) Que j’aime relever ce genre de défi  Dont je ne me soucie, puisque ne m’en méfie  J’en apprécie l’objet, un peu ça me change De ces textes éthérés qui tutoient les anges Pour vous complaire moi aussi je me range A ce bel exercice, à ce joli challenge C’est dit je me lance, à l’assaut de ces mots Qui dansent follement dans l’almanach Vermot De tout ils sont capables, d’exprimer tous les maux Tout en pianissimo ou en fortissimo Ils se combinent entre eux... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 janvier 2019

Un nouveau style ?

  Un nouveau style ? À voir comment certains s’y trouvent tant à l’aise Donc je vais m’y lancer, au risque d’un malaise Point celui que j’éprouve à tricoter ces vers Mais celui de me lire, qui vous met à l’envers. J’aime bien les défis et ce à Dieu ne plaise  C’est comme qui dirait, gravir une falaise Si je trébuche un peu, les mots ne sont de verre Je n’y risque ma peau, ni de tomber à terre. Je tricote la ligne dont vous suivez le fil Je ne suis point certain de toujours tomber pile Du moins j’aurai tenté... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 janvier 2019

Reste frémissant.

Reste frémissant. Donne un peu de temps À la brume légère  Reste frémissant.  Garde le ouvert Oui ton cœur n’est de pierre Si tu l’as offert. La vie vaut bien mieux Et quoiqu’en disent les dieux Vides sont les cieux. La larme est tombée  L’eau va encore couler Pour l’éternité. Si tu es sage Reste sur ton nuage C’est mon message. Vis le temps d’aimer Quand il n’en est point d’autre Reste frémissant. Pierre-Jean BOUTET
Posté par Pierre Boutet à 15:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 octobre 2018

Jeux de piste

  Jeux de piste. Dans la tempête des tourments Mentent les cœurs en remuements Mantes posées comme calmants Menton levé en reniements Mensonges faits trop calmement Mental blessé dans ces moments Manger ses ongles nerveusement Menton baissé, enfermement. Des émotions en carnaval Valent-elles qu’on les avalent Valeur allant du mont au val Valent-elles un combat naval ? Valences qui n’ont pas d’égal  Gâterie oui c’est un régal  Galerie de plaisir frugal Galant sera le coup fatal. Pierre-Jean... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 septembre 2018

Dévoreuses

  Dévoreuses.   Pensées fuligineuses à travers les esprits Dans ces voies filandreuses qu’autorise la nuit Les rêveries gueuses envahissent ainsi Les âmes peureuses, honteuses de leurs vies.   Idées lumineuses comme des traits d’esprit Des voies aventureuses qui parfois leur sourient Les chercheurs creusent de nouvelles galeries Ambitions dévoreuses, tout au cœur de leurs vies.   Sensations affreuses qui ne les ont surprises Par des voies malheureuses dont elles sont bien meurtries Les âmes... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 septembre 2018

Ma nouvelle auberge

  Ma nouvelle auberge. Sous le poids de l’enclume A la lueur des cierges Moi je me ferai plume Direction îles vierges. Tout mes espoirs s’allument Et la vision émerge  A travers cette écume  De ma nouvelle auberge. Là perdue dans la brume  Est celle qui m’héberge Mes anciennes coutumes  Sont restées sur la berge. Pierre-Jean BOUTET
Posté par Pierre Boutet à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 septembre 2018

Pas de sauf conduit

  Pas de sauf-conduit. Ce n’est las qu’à l’automne qu’on en verra le fruit La fleur au potager donnera la citrouille C’est ainsi pas à pas que la vie se construit Laissant derrière elle quelques belles dépouilles. Si tu n’entretiens rien, alors tout se détruit  Ça commence toujours par des traces de rouille De cela tous très jeunes, on doit être instruits Que le temps abîme chaque chose qu’il mouille. Il semble si discret, il ne fait pas de bruit Ce qu’il touche est flétri, même s’il ne le souille Il s’en... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]