30 octobre 2019

Rentrerez-vous dedans ?

  Rentrerez-vous dedans ? Elle fait un mal de chien, comme un mal de dents Quand même on la croque, et ce à belles dents. Lorsque on a contre elle, bien souvent une dent On la mordra quand même, on y plante les dents. On y tient plus que l’on s’attache à ses dents  Pour pas qu’on nous l’arrache, on leur montre les dents. Lorsqu’elle nous sourit, on rit à belles dents  On aime quand elle brille, on se sent bien dedans. Lorsque l’on a vingt ans, aussi toutes ses dents On croit qu’on a le temps, on... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 octobre 2019

Journée de brocante

  journée de brocante. J’entrais dans l’entrepôt, une très grande salle Où se tient la brocante qu’on dit municipale Dans ce petit village blotti dans la montagne Environné de près, de forêts, de campagnes. Un vieux chien se tient là semblant garder l’entrée  Pourtant des criminels par ici n’en connaît  D’ailleurs il n’a pas l’air lui vraiment dangereux C’est juste les pigeons qu’il peut rendre peureux. Sous mes yeux d’écolier, c’est tout un bric-à-brac J’aperçois oh merveille un objet et je craque Un... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 octobre 2019

Tu mènes la danse.

  Tu mènes la danse. Lorsqu’à toi je pense J’ai l’esprit qui danse Le cœur qui s’élance  Je rêve à ta présence. Quand tu me fais confiance C’est là ma récompense  Tout se fait en silence Juste les corps qui dansent. Un jour si par malchance Je le crains par avance Ne suis dans ta balance Que ton indifférence  C’est moi que seul je tance L’amour n’est en vacances Dès lors qu’il ne se fiance Avec belle espérance. Lorsqu’à toi je pense J’entre un peu en transes J’ai le cœur qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 octobre 2019

Quelques mots

Quelques mots. J’aime le mot batifoler, Il donne envie de folâtrer Et à coup sûr de rigoler Ce mot ne manque pas d’attraits. Un mot tout en légèreté  Qui évoque bien la gaieté  Il semble bien m’y inviter À me laisser un peu aller. Je n’aime pas le mot remord Qui m’évoque bien trop la mort Qui ne me parle haut et fort Que pour me rappeler mes torts. Un mot de culpabilité  Bien plus lourd que tous les regrets Un mot qui vit dans ces secrets Que l’on gardera bien cachés. Je suis sensible au mot... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 août 2019

A la manœuvre

À la manœuvre  Quand l’imagination se met à la manœuvre Que l’on veut arriver fut-ce à la parfin À atteindre le rêve qui se trouve aux confins On réalise alors sa véritable œuvre. On se tord bien parfois telle une couleuvre En quête de sa proie lorsque la prend la faim On peut avouons-le se faire aigrefin Pour saisir cet objet entre nos bras de pieuvre. Nous sommes engagés dans un très long parcours Tout seul avec nous mêmes, qui ne doit tourner court Pour tenir à tout prix la fin de notre histoire. La... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2019

Des mots sûrs

  Des mots sûrs. Bien des mots que l’on lance Seront telles des lances  Provoquant des souffrances Mais si tu les susurres Ou mieux tu les murmures Moindre est la blessure. Point lors tu ne les lances Préfère le silence Même si c’est trop dur Ce n’est dans ta nature, Tente cette aventure Le son en est si pur. Ce n’est que si tu penses Que règne la confiance Que si tu es bien sûr  Que le moment est mûr  Qu’alors en un murmure Tu diras des mots sûrs. Pierre-Jean BOUTET
Posté par Pierre Boutet à 08:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juillet 2019

Pan sur le bec !

Pan sur le bec ! Hier je fus victime d’un violent bourre-pif  Qui m’a mis tout en vrac, de mes pieds jusqu’aux tifs Certes il m’est arrivé de me casser le nez C’était au figuré, depuis bien des années. N’allez pas pourtant croire que je le mets partout Quand j’use de mon flair, suis discret avant tout D’ailleurs j’ai l’appendice d’allure assez discrète  Pour ne pas révéler ces tendances secrètes. Cela en rien n’empêche, que d’avoir dans le nez Quelques personnes abjectes que je ne puis nommer Mais je pense... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Haïkus

  Haïkus Le souffle du vent La force du courant  Le Rocher a le temps. L’orage, l’éclair Sur la terre qui tremble Le papillon fuit. Dans un ciel changeant La lumière des saisons Trace un sillon. Soleil paressant Les feuillages rougeoyants Voilà l’automne. Chemin en forêt  Que de feuilles le jonchent Les fourmis courent. Un drap de satin Sur un matelas froissé  Un corps alangui. Un rayon doré  Une tulipe a éclos  L’herbe si verte. La cime enneigée  La campagne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Quatre à quatre

  Quatre à quatre Prenez le chiffre quatre, qu’a-t-il d’extraordinaire ? Quand à première vue on n’a aucun repère ? Réfléchissez un peu pour mieux faire le point Chacun dans votre coin et ce aux quatre coins. Sans lui vous les voyez ces drôles de maisons Sans ces pièces rectangles, sans ces coins à foison ? Sans tables et sans meubles, sans leurs coins pour de bon ? S’asseoir en vis à vis, comment donc ferait-on ? Souvent même en cuisine règnent quatre ingrédients  Dans les usages faits surtout les plus... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Un sonnet Shakespearien

  Les cloches ont sonné  Les temps sont au sonnet  J’ai beau me raisonner  Les mots vont résonner... C’est un sonnet de rien Juste un peu Shakespearien.... Que ce monde est beau malgré tous les barbares  Qui en gâtent hélas tous les jours les attraits  Tous devraient éviter de se montrer avares De répandre sur lui tous les meilleurs bienfaits Quant à moi religion bien sûr je me suis fait De toujours bien l’aimer, surtout de le chanter En rien n’attend de lui qu’il soit en tout... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]