14 juillet 2019

Des mots sûrs

  Des mots sûrs. Bien des mots que l’on lance Seront telles des lances  Provoquant des souffrances Mais si tu les susurres Ou mieux tu les murmures Moindre est la blessure. Point lors tu ne les lances Préfère le silence Même si c’est trop dur Ce n’est dans ta nature, Tente cette aventure Le son en est si pur. Ce n’est que si tu penses Que règne la confiance Que si tu es bien sûr  Que le moment est mûr  Qu’alors en un murmure Tu diras des mots sûrs. Pierre-Jean BOUTET
Posté par Pierre Boutet à 08:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juillet 2019

Pan sur le bec !

Pan sur le bec ! Hier je fus victime d’un violent bourre-pif  Qui m’a mis tout en vrac, de mes pieds jusqu’aux tifs Certes il m’est arrivé de me casser le nez C’était au figuré, depuis bien des années. N’allez pas pourtant croire que je le mets partout Quand j’use de mon flair, suis discret avant tout D’ailleurs j’ai l’appendice d’allure assez discrète  Pour ne pas révéler ces tendances secrètes. Cela en rien n’empêche, que d’avoir dans le nez Quelques personnes abjectes que je ne puis nommer Mais je pense... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Haïkus

  Haïkus Le souffle du vent La force du courant  Le Rocher a le temps. L’orage, l’éclair Sur la terre qui tremble Le papillon fuit. Dans un ciel changeant La lumière des saisons Trace un sillon. Soleil paressant Les feuillages rougeoyants Voilà l’automne. Chemin en forêt  Que de feuilles le jonchent Les fourmis courent. Un drap de satin Sur un matelas froissé  Un corps alangui. Un rayon doré  Une tulipe a éclos  L’herbe si verte. La cime enneigée  La campagne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Quatre à quatre

  Quatre à quatre Prenez le chiffre quatre, qu’a-t-il d’extraordinaire ? Quand à première vue on n’a aucun repère ? Réfléchissez un peu pour mieux faire le point Chacun dans votre coin et ce aux quatre coins. Sans lui vous les voyez ces drôles de maisons Sans ces pièces rectangles, sans ces coins à foison ? Sans tables et sans meubles, sans leurs coins pour de bon ? S’asseoir en vis à vis, comment donc ferait-on ? Souvent même en cuisine règnent quatre ingrédients  Dans les usages faits surtout les plus... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Un sonnet Shakespearien

  Les cloches ont sonné  Les temps sont au sonnet  J’ai beau me raisonner  Les mots vont résonner... C’est un sonnet de rien Juste un peu Shakespearien.... Que ce monde est beau malgré tous les barbares  Qui en gâtent hélas tous les jours les attraits  Tous devraient éviter de se montrer avares De répandre sur lui tous les meilleurs bienfaits Quant à moi religion bien sûr je me suis fait De toujours bien l’aimer, surtout de le chanter En rien n’attend de lui qu’il soit en tout... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2019

Dans ma bulle

Dans ma bulle Je vivais dans ma bulle L’époque était folle Pour les esprits crédules J’avais une auréole  Ne soyez point crédule  Ma boussole était folle Et sorti de la bulle S’éteignait l’auréole. Le passé à leurs yeux portait une auréole  De ce temps où certains se noyaient dans les bulles Mais c’était en des lieux que fréquentaient des folles Qui n’avaient point d’attrait sauf pour les plus crédules. Je la sais bien pourtant mon hypothèse folle De nature à séduire seulement les crédules  ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mai 2019

Sans caire de vacarme

  Sans faire de vacarme. L’amour s’en est allé sans faire de vacarme Une page est tournée dans la vie qui s’étire  Qui n’a alors versé sur son sort quelques larmes J’en connais qui pourtant s’efforceront d’en rire. Une page est tournée dans la vie qui s’étire  Quand s’inscrira au feu hélas ce nouveau drame  J’en connais qui pourtant s’efforceront d’en rire En songeant qu’après tout le rire tout désarme . Quand s’inscrira au feu hélas ce nouveau drame  La question est posée de ce qu’il nous... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2019

Un élan

  Un élan. La vie me fut donnée dans un élan un jour Sans connaître le fruit de la fusion des corps Geste que les humains font parfois par amour  Sans même bien savoir quel en sera le sort Sans connaître le fruit de la fusion des corps Qui de la vie d’un autre dessine alors le cours Sans trop se soucier que d’avoir son accord Puis-je c’est au désir qu’on succombe toujours. Qui de la vie d’un autre dessine alors le cours Les doutes s’il y en a, jetés par dessus bord Sans jamais qu’on devine s’il est léger ou... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2019

Coups de crayons.

  Coups de crayons. Tu écris, j’écris, nous écrivons  Tu cries, je crie, nous crions À la pointe de nos crayons Parfois même nous en rions ! Nous nous prenons tous pour des lions Quand nous ne sommes que des pions Par poésies, nous nous lions Par la langue que nous pillons. Tu dis, je dis et nous disons Du fond du cœur, de nos passions De nos erreurs, de nos prisons Nos folies et nos déraisons. Nous nous prenons pour des champions Quand nous sommes des lumignons Cherchant la bonne direction Comme... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2019

Les romantiques

  Les romantiques. Ma PETITE t’insiste, je vais donc te le dire Comment font les ANDOUILLES mais tu vas me maudire Observe le MANÈGE de ces gars en goguette Ils cherchent un BAISER ou plus une amourette. Ils rêvent déjà d’un BAIN au PÉTALE de fleurs Plongés sous le SOLEIL et tout à leur bonheur Sur le BOUTON fantasme ils appuient les couillons Pensant que la JOUISSANCE tout au bout ils auront. Certains prennent pour DROGUE juste de l’ASPIRINE Resteront pour toujours au bord de la piscine Ils y trempent l’ORTEIL... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]