03 octobre 2016

En regardant la mer

En regardant la mer... En regardant la mer, j'ai perdu tous mes rêves  Ils se sont envolés sans plus de densité  Quand ils se sont noyés quand l'histoire s'achève  Et qu'ils se sont dissous dans son immensité  Je croyais jusque là que loin à l'horizon Il y n'y avait ni barreaux, ni même de prisons J'ai appris par les mots de quelques survivants Que l'Europe ne voulait de nouveaux arrivants. Alors tous mes espoirs ont tourné au vinaigre Pas d'avenir faut croire pour moi pauvre hère. Ma terre est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 octobre 2016

Torrents

  Torrents... Des larmes ont coulé et elles étaient si claires Qu'on ne les aurait crus chargées de tant de peine La salive a germé aux coins de mille lèvres  On pouvait tous y voir briller la folle haine Le sang qui a jailli de mille plaies ouvertes Parmi les pauvres corps dont la terre est couverte Le pus et les sanies qui colorent les peaux Dégagent une odeur qui heurte les naseaux. L'eau qui viendra laver ces scènes insupportables N'effacera jamais ces traces innommables  Elles resteront... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 septembre 2016

Représailles

Représailles   Quand la bombe a frappé, le temps s’est suspendu Le temps d’un battement avant que dans la rue Le bruit n’étouffe tout, les débris tombent drus La poussière n’obscurcisse et la vie et la vue.   Ils en sortent sonnés les êtres survivants Ils ne sont déjà plus comme ils étaient avants La bombe a gommé des pages dans leurs vies Et les jours insouciants, et même leurs envies.   Ce sont des âmes mortes, qui ne guériront pas De ce drame... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 septembre 2016

Petite Emilie

Petite Émilie   Petite Émilie je sens dans les frémissements De ta lèvre tremblant sous tes sanglots d'enfant Ta peur et ta douleur, quand ces gens effrayants Sont tout de noir vêtus, venus hier en criant.   Tu as gardé dans les yeux, cette ombre qui y plane Qui y a même éteint, cette petite flamme Que j'y voyais avant que n'arrive ce drame Quand tu dansais pour moi, si bien la Sevillane.   Petite fille polie, alors tu t'es cachée Derrière le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 septembre 2016

Hostile

Hostile   Étouffé par le sang de sa propre colère Déversant des propos aussi durs que sa haine Le sauvage en lui, de l'humain a fait taire Les derniers sentiments, et plus rien ne le freine.   Cela fait trop longtemps qu'il perd tous ses repères Tout espoir s'est enfui, il n'éprouve de peine A présent il tuerait aussi bien père et mère Il ne croit plus en rien, et la haine le mène.   Abandonne l'illusion que vers nous il revienne Pour toujours... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 septembre 2016

Le grand barnum

Le grand barnum   Oyez, oyez, peuple de France, venez tous dans le grand barnum Admirez ces hommes et femmes qui se présentent en notre nom Ils disent tous se présenter pour défendre nos intérêts Mais on voit poindre leur ambition, derrière leurs sourires acérés.   Il y aura bien des débats, il y aura bien des promesses Mais pas grand monde pour mettre bas, un modèle qui nous oppresse Un peu moins d’impôts par ici, un peu de sécurité là Rien qui puisse trop menacer, les... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 septembre 2016

Allons enfants

Allons enfants   Allons enfants de la nation, allons assister au spectacle Allons voir ces combats de coqs, qui s’affrontent c’est un massacre Il faut bien que de temps à autre, tout le pays il se consacre A cette pantomime là, qui osera y faire obstacle ?   Autrefois c’est dans une arène que les gladiateurs s’affrontaient C’est plus peut être la même scène, mais la violence s’y complait Sur nos écrans de toutes sortes, les combattants vont s’exhiber Espérant augmenter... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 août 2016

Un enfant dans le sable

  Un enfant dans le sable   L’enfant joue dans le sable tandis que près de lui Parlent tous ces adultes en tenues vert de gris Accroupi, vois il gratte, de ses mains écorchées Il creuse dans le sable et on le voit trembler.   Cet enfant dans le sable si vous regardez bien Il pleure à chaudes larmes étourdi de chagrin Il creuse dans le sable pour retrouver les siens Quand la bombe est tombée, il ne restait plus rien.   Et l’enfant dans le sable il ne comprend plus rien Sa maison était là, et il... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
28 août 2016

Les paroles s'envolent...

Les paroles s'envolent Que vous dire de plus,les paroles s'envolent Et le écrits se noient, pris pour des fariboles L'expérience d'hier est disqualifiée  Dans un monde qui change, à qui donc se fier ? On veut des solutions si possibles immédiates Pour des dangers qu'on a, peine à définir On les veut tout de suite, et on veut prendre date Mettre au pied du mur du présent, l'avenir. Cela sans rien changer de nos vieilles habitudes Faut pas nous bousculer, on paye nos impôts  Les gens qui nous gouvernent, ce... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 août 2016

Un cri

Un cri   Que j’aimerai pouvoir vivre comme autrefois Lorsque j’avais souci de ma seule existence Et que l’esprit léger, mais pas sans insouciance J’abordais l’avenir plein d’espoirs et de foi.   Les temps n’étaient pas roses, on croyait au progrès Il y avait bien des choses que l’on voulait changer On se battait alors pour de belles idées On pensait que les hommes voudraient les adopter.   Aujourd’hui je suis triste et bien désenchanté Le monde a basculé... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]