22 octobre 2016

Factice

Factice Tu avances très droit sous tous ces projecteurs Tu arbores un sourire et un regard vainqueur Tu n’as visiblement en toi plus aucun doute Tu veux obstinément tracer tout droit ta route. Derrière la façade, derrière la carapace Qui tous on le sait bien n’est bien qu’une apparence Combien de peurs en toi d’échouer près du but Combien de crainte aussi de finir au rebut. Dès lors que tu t’engages sur l’étrange chemin Qui fait de toi hélas pour partie un pantin Tu uses des ficelles de cette profession Où rien n’importe plus... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 octobre 2016

Loin des foules

Loin des foules J’aime me retrouver bien entouré d’amis De personnes que j’aime et aussi de ma mie J’aime à converser avec d’autres personnes Ecouter leurs avis, les conseils qu’ils me donnent Mais je redoute tant le contact de la foule Cette masse confuse animée de courants Mais je me sens si mal bousculé par la houle De ces milliers de gens anonymes et mouvants. L’individu noyé parmi tant de semblables N’a plus de volonté, n’est souvent plus capable De contrarier l’humeur d’une masse agitée Par colères ou peurs, tout peut se... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 octobre 2016

Petit tambour

Petit tambour   Tu frappes fort petit tambour De tout ton cœur, tu bats, tu cours Pour dire aux hommes petit tambour Qu’il va venir le dernier jour.   On t’a soufflé, t’es messager De le crier, de l’annoncer La fin du monde est programmée Il te faut donc les alarmer   Dernier round, dernière chance Machine arrière il est grand temps Un pas plus loin sur la balance Le gouffre est là qui vous attend.   Tu frappes fort petit... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 octobre 2016

Colère nue

Colère nue   Ta colère est nue, coupante comme une lame Ta peine est connue elle est pleine de larmes La perte est venue sans même une alarme D'un avion inconnu et des bombes ses armes.   La rage te submerge au risque d'étouffer À peine tu émerges pas le temps de souffler Tu es là sur la berge à voir son corps flotter C'est sûr que tu gamberges, que tu veux te venger.   Tu ne peux comprendre ce qui tombe sur toi Il te reste à apprendre de ces... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 octobre 2016

Bêtise humaine

  Bêtise humaine   Tes yeux sont façonnés par la beauté du monde Ton cœur est tout baigné de bonté et d'amour Ton esprit est ouvert pour entrer dans la ronde De tous ceux qui agissent pour le bien chaque jour.   Mais que tu es blessée alors par ce spectacle De la bêtise humaine qui a tout fait obstacle Quand les hommes ont tout, pour ensemble être heureux Mais qu'ils préfèrent se faire la guerre entre eux.   Tu auras beau clamer que l'amour est la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 octobre 2016

En regardant la mer

En regardant la mer... En regardant la mer, j'ai perdu tous mes rêves  Ils se sont envolés sans plus de densité  Quand ils se sont noyés quand l'histoire s'achève  Et qu'ils se sont dissous dans son immensité  Je croyais jusque là que loin à l'horizon Il y n'y avait ni barreaux, ni même de prisons J'ai appris par les mots de quelques survivants Que l'Europe ne voulait de nouveaux arrivants. Alors tous mes espoirs ont tourné au vinaigre Pas d'avenir faut croire pour moi pauvre hère. Ma terre est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 octobre 2016

Torrents

  Torrents... Des larmes ont coulé et elles étaient si claires Qu'on ne les aurait crus chargées de tant de peine La salive a germé aux coins de mille lèvres  On pouvait tous y voir briller la folle haine Le sang qui a jailli de mille plaies ouvertes Parmi les pauvres corps dont la terre est couverte Le pus et les sanies qui colorent les peaux Dégagent une odeur qui heurte les naseaux. L'eau qui viendra laver ces scènes insupportables N'effacera jamais ces traces innommables  Elles resteront... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 septembre 2016

Représailles

Représailles   Quand la bombe a frappé, le temps s’est suspendu Le temps d’un battement avant que dans la rue Le bruit n’étouffe tout, les débris tombent drus La poussière n’obscurcisse et la vie et la vue.   Ils en sortent sonnés les êtres survivants Ils ne sont déjà plus comme ils étaient avants La bombe a gommé des pages dans leurs vies Et les jours insouciants, et même leurs envies.   Ce sont des âmes mortes, qui ne guériront pas De ce drame... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 septembre 2016

Petite Emilie

Petite Émilie   Petite Émilie je sens dans les frémissements De ta lèvre tremblant sous tes sanglots d'enfant Ta peur et ta douleur, quand ces gens effrayants Sont tout de noir vêtus, venus hier en criant.   Tu as gardé dans les yeux, cette ombre qui y plane Qui y a même éteint, cette petite flamme Que j'y voyais avant que n'arrive ce drame Quand tu dansais pour moi, si bien la Sevillane.   Petite fille polie, alors tu t'es cachée Derrière le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 septembre 2016

Hostile

Hostile   Étouffé par le sang de sa propre colère Déversant des propos aussi durs que sa haine Le sauvage en lui, de l'humain a fait taire Les derniers sentiments, et plus rien ne le freine.   Cela fait trop longtemps qu'il perd tous ses repères Tout espoir s'est enfui, il n'éprouve de peine A présent il tuerait aussi bien père et mère Il ne croit plus en rien, et la haine le mène.   Abandonne l'illusion que vers nous il revienne Pour toujours... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]