02 janvier 2017

Barrières

Barrières Protéger le village et dresser des barrières Derrière une clôture se sentir plus à l’aise Toujours il a eu peur que de tout extérieur Arrive le danger, l’autre crée le malaise. Alors on crée pays, et on crée frontières Tu es du bon côté, et tu te sens si fier Tu es prêt à tuer quel que soit l’adversaire Même si pour cela tu dois tuer ton frère. Si ça ne suffit pas on érige des murs, On pose barbelés, on rend tout ça plus sûr On montre bien les dents, on est moins accueillant Pour rentrer dans nos rangs, encore un peu... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 janvier 2017

après la guerre

Au sortir de la guerre Tu as le bruit mon frère Pour savoir si la guerre Imprègne l’atmosphère Ou si elle préfère Jouer ailleurs ses airs Entends le staccato Des milles mitraillettes Entends le lourd écho Des bombes que l’on jette Entends ce lamento T’es aveugle mon frère Mais au fond de ce trou Les yeux ne servent guère Ils servent à rien du tout Par là où tu te terres. Tu n’es pas sourd mon frère Mais même les sirènes Ont cessé leurs alarmes Y a juste le bruit des armes Qui encore te renseigne. Mon frère quand le silence A... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 janvier 2017

De toutes parts

De toutes parts De toutes parts ils sont venus, de l'horizon et du lointain De tous ces points dits cardinaux, des pays froids, des pays chauds Toutes les couleurs de la terre, sous le soleil toutes les peaux Les coutumes de leurs grands pères, les musiques de tous leurs saints Voyez ces immenses cortèges qui sinuent dans les grandes plaines Voyez ces milliers de chariots qui sont tirés par des chevaux Tous ces costumes, ces soieries, ces caravanes de chameaux Ces pierreries à leurs chapeaux, et leurs écharpes de laine. Depuis... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 janvier 2017

Déchéance

Déchéance Tu n’as plus de colère, non plus de désespoir T’as compris que la guerre n’avait jamais à voir Avec ce qu’on espère tous un jour recevoir Un peu de lumière quand on est dans le noir. Tu te sais impuissant sauf à verser des larmes Tu entends bien partout que sonnent les alarmes Mais c’est comme toujours la seule voie des armes à laquelle les hommes accordent hélas des charmes. Tant de sang à la une, la violence fait fortune Et puis tant de cynisme, et si peu d’humanisme Quand les peuples ont peur et qu’ils n’ont plus... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 décembre 2016

Trahis

Trahis   La terre est gorgée par cette humidité La pluie n'a pas cessé tout le jour de tomber Dans l'air un peu brouillé flotte une buée Et l'eau qui nous transperce se mêle à nos suées.   Nous progressons prudents à travers les tourbières Cherchant du bout du pied où est la terre ferme Le refuge n'est pas loin là quelque part derrière Quel grand soulagement car ce sera le terme.   Le brouillard a surgi, tout noyé de sa ouate Depuis nous avançons... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 19:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

Le monstre

Le monstre Entrainé par la foule il se laisse porter Il doit suivre la houle qui semble se lever Il est alors si seul il se sent isolé Paradoxe du nombre contre sa volonté. Quelle est la liberté d’une foule hostile Quelle est la volonté qui alors la domine La raison n’a plus court car c’est l’instinct qui prime Une foule n’est rien d’autre qu’un animal docile. Lorsqu’on la caresse, elle se montre facile Encline à l’ovation, aux applaudissements Prends garde tu la blesses, entends ses grondements Tu la calmes ou l’excites si tu... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 décembre 2016

Bonus chance

Bonus chance Sans émettre un son pas même une plainte Ils subissent toujours, toujours plus de contraintes Cohortes impassibles ils se rendent au travail Essayant de tenir, souvent vaille que vaille. Ce sont les travailleurs anonymes et patients Qui font tourner ce monde sans en être conscients Ils ont parfois la fièvre, ça dure pas longtemps Ils reçoivent des fèves et repartent contents. Sans se faire remarquer, à part toujours les mêmes Ils dirigent de loin, et loin de ces problèmes Patrons imperturbables, ils ont l’œil sur la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 novembre 2016

9 novembre funeste

9 novembre funeste Comment garder espoir quand on voit ce spectacle D'un peuple si puissant qui refuse l'obstacle Qui est dans l'illusion qu'un discours très simpliste Résoudra l'équation d'un monde qui se complique. L'illusion qu'un seul homme puisse avoir des réponses Quand seul le collectif garde lui quelques chances De comprendre les défis avec l'aide de la science Qu'il ait cette illusion, que la raison renonce. On sait bien dans l'histoire ce que ça a donné Quand un peuple ainsi a à un homme donné Le pouvoir de tout faire... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 novembre 2016

Mal de tête

Mal de tête Mon Dieu quel mal de tête, je ne veux plus penser Je veux faire la fête, ne plus m'interroger Quand j'essaie de comprendre on me dit que j'ai tort Que tout est trop complexe, qu'il y faut trop d'effort. Tout ce que l'on me dit c'est d'avoir confiance Ils savent où ils vont, ils en ont de la chance Le bien contre le mal, le blanc contre le noir La solution binaire est la seule à savoir. C'est nous contre les autres, ils ont tort, nous raison Dans ce monde complexe la raison du plus fort Sera toujours meilleure qu'un... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 novembre 2016

La peur

La peur La peur s'est abattue sur l'Occident qui pleure Son passé révolu de grandeurs et conquêtes Dans des pays que hantent les succès de naguère Qui n'ont que le passé pour relever la tête. Son passé révolu de grandeurs de conquêtes Empêche d'envisager d'autres voies, d'autres ères Qui n'ont que le passé pour relever la tête L'avenir n'apparaît qu'en habits de misère. Empêche d'envisager d'autres voies, d'autres ères Dans les esprits blessés par la crise et la guerre, L'avenir n'apparaît qu'en habits de misère Et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]