11 juillet 2017

Le sens des mots

Le sens des mots Croient-ils donc s'en tirer par quelque pirouette Les grands et les puissants face aux dangers qui guettent Croient-ils leur échapper les peuples à l'aveuglette En niant que les temps ne sont plus à la fête ? Elle est au pied du mur mais au moins le sait-elle Notre humanité aux destinées cruelles Va-t-elle s'engager sur de nouvelles voies Ou s'effacer des lieux en ignorant leurs lois ? Maintenant ou jamais car à tergiverser Nous savons la balance où elle va verser Chaque jour est retard sur le grand... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juillet 2017

Soudain

Soudain   Pourtant tout était calme, la paix partout régnait Chacun vaquait tranquille, quelques uns besognaient Le ciel était serein à peine des nuages Les vagues s'échouaient toujours sur la grand plage.   Soudain il n'y a plus rien, le paysage est vide Tout en est dévasté, éparpillé à terre On ne voit plus de vie nulle part sur la terre Comme si avalée par une bouche avide.   La bombe n'a laissé que la mort derrière elle Et dans le ciel s'élève... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Le temps des transhumances

Le temps des transhumances   Quand sera revenu le temps des transhumances De notre humanité qui est partout en partance En recherche de terres où vivre en confiance Nous vivrons des moments de grande décadence.   Il n’y en a plus des terra incognita Où pouvoir s’installer en pionniers conquérants A part quelques arpents où personne ne se rend Le monde est occupé, de place il n’y en a pas.   Les peuples en souffrance fuiront l’insupportable De terres... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Antidote

Antidote C'est à flots continus qu'elle submerge tout Dans l'écume de sang qu'elle répand partout Le monde est rempli à foison de souffrance Par cette sombre chose qu'on appelle violence. Comment ne s'étonner de sa folle puissance  Alimentée on sait par notre décadence  Lorsqu'on ne se bat plus que pour des différences La denrée la plus rare est bien la confiance. Qui n'en est pas victime ? La subir, l'éprouver  Dans les deux cas c'est sûr qu'elle va s'y retrouver Elle amorce des cycles qui n'ont jamais... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juin 2017

Prédateur

Prédateur Qui a semé la graine des violences sur terre De ce doux paradis qui a fait un enfer ? Qui sinon les hommes guidés par leurs désirs Leurs sentiments de haine et puis leurs jalousies ? Il n'y a de pitié au sein de la nature Parfois la cruauté y semble la plus pure C'est la nécessité qui y dicte sa loi Il n'y a de gratuité dans les actes qu'on voit. Lorsque le prédateur y est rassasié Il cesse de tuer s'il est à satiété Quand la bête est repue, elle ne va pas chasser Pour le simple plaisir de voir sa proie céder. ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juin 2017

Fascination

Fascination Les heures s’écoulaient à grandes louchées pleines Quand les grands oiseaux noirs eux survolaient les plaines Dans un temps suspendu par les choix du carême L’angoisse était palpable jusqu’au cœur des problèmes. Puis soudain mouvement alors tout s’accélère Les freins trop retenus sont lâchés dans les airs Les ombres qui s’abattent semblent très en colère Ne restent survivants que ceux qui sont sous terre. Serrés au fond des caves, où ils restent muets Les cœurs y sont battants pendant que l’on se tait On y attend le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 avril 2017

Tentations

Tentations Quand tout est en vitrine comme à portée de main Supplice de Tantale, aujourd'hui et demain Quand on ne peut que voir, ni toucher, ni goûter Quand on n'a que l'espoir seulement d'approcher, Comment ne pas sentir en soi de la colère Quand d'autres sous vos yeux profitent des richesses Comment n'être frustrés, alors que l'on espère D'avoir un peu aussi nous de ces largesses ? Le monde d'hier était on sait bien plus fermé Chacun vivait sa vie plutôt en vase clos Le monde maintenant n'essaie plus de cacher Les... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2017

L'appel

L'appel Ça ne change jamais c'est la tour de Babel Les hommes n'ont toujours répondu qu'à l'appel De leurs propres intérêts de tribus et de clans Sans vraiment comprendre qu'ils sont du même sang. Quels que soient leurs progrès ou leurs connaissances Bien qu'ils vivent ensemble, en ont-ils conscience ? Sur la même planète, que leurs sorts sont liés À travers leurs querelles ils semblent l'oublier. Ils sont plus attentifs à ce qui les sépare Religion, coutumes, langues et cultures Alors qu'ils sont tous descendants des hommes... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2017

Après moi

Après moi Est-ce toi, est-ce moi, lequel de nous a pris L'étrange décision, qui en paiera le prix ? Qui donc assumera aux yeux de ses enfants D'avoir pu ignorer ces signaux inquiétants ? Ce n'est pas moi, c'est l'autre, j'en ai fait tout autant Je n'ai rien fait de plus que des millions de gens Je marche sur la route pourquoi avoir des doutes Ce sont nos dirigeants que toujours on écoute. Les as-tu entendu ou non ces cris d'alarmes Oui sans doute bien sûr mais rien ne s'est passé Mais très peu sont alors ceux qui ont pris les... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2017

Comment est-ce arrivé ?

Comment est-ce arrivé ?   Mais que se diront-ils plus tard les derniers hommes Si tant est qu’encore ils puissent être tels Survivants d'holocaustes et des pièges mortels Qu'ont semés autrefois en réponses à leurs pommes   De discorde,   Les peuples sur la terre dont ils ont hérités Sans penser qu'un beau jour devrais-je dire hélas, Le monde éclaterait alors de guerre lasse Et qu'il ne voudrait plus de ces êtres bornés ?   Comment comprendraient-ils ?   Que la terre était comme un vrais... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]