02 mars 2016

Combats

Combats Devant les injustices qui sont pain quotidienDevant tous les complices qui ne font pas le bienFace à tous les caprices de la vie du destinFace à tous les vices qui minent les humains On se doit de se battre, on se doit de lutter Confrontés aux misères de notre genre humainFaire bonne figure, nous donner tous la mainCeux face contre terre, relevons les demainLes damnés de la terre ce sont tous des humains Pour eux il faut se battre, pour eux il faut lutter En longue files ils errent, sur les routes du mondeParfois... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 février 2016

Rapaces

Rapaces À voir planer, majestueux, comme en suspens Évoluant gracieux, là haut, dans les courants Un rapace guettant les ailes déployées  D'un regard acéré, des proies au sol collées, Qui n'a rêver d'avoir, d'en haut tout comme lui Sur le monde d'en bas la vision des petits Qui s'agitent en vain chaque jour que dieu fait Sans souci de demain, ce qu'ils vont récolter. Certains se voient ainsi, au dessus du commun D'avoir ce beau recul sur le malheur humain Avoir hors d'atteinte le bel avantage De juger... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 février 2016

Pigeon

Pigeon    Vois cet homme il est brisé  Bien qu'il s'échine, il est ruiné  Il a misé, aventurier Sur des valeurs sans intérêts  Pigeon promis à être plumé Par des filous sans vergogne Et le voilà, bien qu'il besogne Sans un radis, dépossédé. Combien ont cru aux mirages Aux miroirs aux alouettes Et rêvant de pourcentages Ont récolté des cacahuètes. Ils sont légion comme cet homme Bernés car trop bonne pomme Par des escrocs bien habiles Monsieur vous faites pas de bile ! Vois cet... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 février 2016

Politicien

Politicien Aujourd'hui je l'ai vu trônant en majesté Plein de son importance paradant et fêté Je l'ai vu satisfait avide de dominer Une assistance béate et tout à lui donnée. Il est là un sourire accroché à ses lèvres Qui comme un maquillage est plaqué sur ses rêves  Il semble concerné par nos pauvres existences Mais ne songe vraiment qu'à sa propre pitance. C'est un acteur habile qui sait comment jouer Des émotions des gens qui viennent l'écouter Il sait qu'il lui faut dire ce qu'ils veulent entendre Et que... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 février 2016

noyé

Noyé Je coule chaque jour un peu plus je m'enfonceJe crois que je m'y noies, que je m'y perds aussiBaigné à toutes heures, sauf peut être la nuitDe flots d'informations qui bercent mon ennui. Que j'ai peur du silence dans lequel je suis seulPlus que de la violence qui broie tout dans sa meuleMe trouver face à moi et sans rien à me direMe voir dans le miroir sans provoquer le rire. Alors oui je me noies, me glisse avec délicesDans ces milliers de voix, dans ces mille supplicesJe m'égare parfois, parfois jusqu'au caliceJe cherche... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2016

Rasé

Rasé  Regarde autour de toi, entrevois tu le jour Tourne un peu ton regard qu'y a -y-il alentour ? Partout règne la nuit et autour le silence Dehors on n'entend plus, tous ces bruits de violence. Dis moi que le danger est très loin à présent Dis moi que le soleil brillera sur nos champs Que le bruit du canon, que le bruit des bombes Cesseront enfin d'ouvrir d'autres tombes. Écoute et dis moi après tout ce vacarme Que sont partis ceux qui brandissaient ces armes Cachés dans la cave, ils ne nous ont trouvés ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 février 2016

Pénombre et espoir

Pénombre et espoir Dans mon cœur il y a, bien des zones d'ombres Elles y règnent en nombre, mais c'est la plus sombre Qui y fait pénombre, qui fait que je sombre Parmi les décombres qui partout l'encombre. Ma plus grande peine c'est de l'avoir laissée Ma famille entière dans un pays blessé  J'ai bien l'espoir au cœur de tous les retrouver Quand j'aurai pu créer pour eux nouveau foyer. Pour ça je suis parti tout seul sur les routes Qui mènent vers des pays où on peut vivre en paix Mais sur mon long chemin j'ai... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 février 2016

Soldat perdu

Soldat perdu La pluie fait mille rayures, éphémères et fugaces Sur un ciel bien trop paisible pour s'inquiéter des menaces Mais tes larmes m'égratignent, elles sont amères et lasses Si c'est la peur qui t'a blessée, au pardon laisse une place. Les cris et les hurlements, ne m'ont jamais dérangé  Mais tes sanglots retenus, je crois qu'ils vont me changer La vie dure que j'ai connue, m'a insensibilisé Tes larmes de détresse je ne puis les mépriser. Je suis ce soldat perdu, cet ancien gamin des rues Que vous avez... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 février 2016

Fierté

Fierté  Tu frottes le plancher comme s'il t'en voulait De te vouter ainsi, toujours le dos courbé Ou est donc ta fierté, tes rêves envolés  Que lors tu nourrissais quand tu étais un bébé. Petite fille blême  Un enfant sans projets dans un pays ruiné  Un être abandonné sans famille et sans toit Lors tu as émigré pour d'abord te sauver  Du sort qui est promis aux humains comme toi. Petite fille crème  A ceux qui ont tout perdu, leur famille et leur toit A ceux qui ont vécu dans un... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 février 2016

Si on voulait

Si on voulait….   Il faudrait changer tant et tant de choses Il faudrait renoncer à des futilités Il faudrait se souvenir de ce qui est important Il faudrait se tourner Un peu plus vers les gens   Il faudrait penser plus à nos petits enfants Il faudrait la planète écouter plus souvent Il faudrait respecter tous les êtres vivants Et il faudrait comprendre Qu’on est insignifiant.   Il faudrait réapprendre à parler aux oiseaux Il faudrait ses... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]