05 avril 2016

Passionaria

Passionaria Je l’ai vue l’autre soir, au sortir de l’usine De son allure calme et les mains dans les poches De sa démarche souple, dans son bleu de chauffe Elle ne ressemblait pas à la fée Mélusine.   Dans son regard brûlait une petite flamme C’est qu’il est bien rebelle, ce petit bout de femme Elle est déterminée à la faire changer La condition sociale du monde ouvrier.   Forte passionaria, volonté redoutable Elle jouera toujours les cartes sur la table ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 avril 2016

Il fait la bombe

  Il fait la bombe Que croyez vous que l'homme, aime par dessus tout Plus que les siens, plus que les arts, oui plus que tout Que croyez vous que son génie, son énergie  fassent de mieux ? Soyez donc sages, je vous le dis L'homme est ainsi fait, Il fait la bombe Au bout de siècles de progrès, au sortir de l'obscurité L'humanité avait espoir, de trouver la prospérité Ce fut la guerre mondiale, on inventa c'est génial La première de ces bombes, elle était le graal La bombe atomique L'homme s'en... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 mars 2016

Qui suis je ?

Qui suis je ? Qui suis je pour juger ? Je n'ai cette prétention J'observe seulement les effets de nos actes Et je ne les mesure qu'à l'aune de la raison Je vois tout ce qu'ils font, sur nos vies qu'ils impactent. Que leur voix portent loin, qu'elles atteignent vos âmes  Ils sont les vrais guetteurs, les yeux sur l'avenir Leur regard porte loin, ils nous disent les drames Qui se forment alors qu'on ne voit rien venir. Qui suis je pour parler ? Un homme parmi d'autres Qui n'a pas peur pour lui, mais bien pour... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 mars 2016

Paillettes

Paillettes   Ah qu’ils sont flamboyants dans leurs mille paillettes Tous ces pseudos héros, toutes ces marionnettes Que les médias proposent à nos yeux ébahis Comme ultimes modèles d’une vie réussie.   Tout est dans l’apparence, tout est dans le paraître On se sait jamais trop ce qu’il y a dans l’être Et plus ils gagnent gros, plus ils sont admirables Plus leurs bateaux sont grands, plus ils sont formidables.   Qui s’interroge encore sur les chemins... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 mars 2016

La diagonale du fou

La diagonale du fou Elle semble bloquée, comme tétanisée, Elle est bien malade notre pauvre société Bien en mal de repères, elle se cherche un père  Prête à tout gober, tant elle désespère Dans ce combat farouche à armes inégales Qui osera la prendre, du fou la diagonale ? Elle a l'illusion qu'elle a tout essayé  Des offres politiques, celles qui avaient plu  Sans remettre en cause, hors d'elles point de salut Les règles imposées, dures lois du marché. Dans ces luttes farouches, à armes inégales ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 mars 2016

la folle farandole

La folle farandole... Courrez, tournez, guiboles, jouez donc votre rôle Dans cette danse folle où je perds le contrôle Que je sois étourdi ou que je sois ravi L'essentiel n'est il pas de tomber dans l'oubli. Quand j'ai la tête froide et que je vois ce monde Et tout ce qui s'y passe, tant de choses immondes Quand j'ai le cœur saisi devant ces vies si tristes Je n'ai plus qu'une envie c'est de quitter la piste. Alors je m'enivre de tout ce qui est beau Je ne veux voir du monde que le côté qui vaut Qu'on l'aime et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mars 2016

Un jour, un lendemain

  Un jour, un lendemain C'était un lendemain comme il y en a tant Qu'avait il bien alors qui vaille qu'on en parle C'était un lendemain où tout vous paraît pâle  Ou soudain il vous semble s'est arrêté le temps. C'était un jour féroce qui à nos cœurs s'accroche Laissant dans nos gosiers des aigreurs de vieux fiel Un jour où tout espoir vous quitte, où s'approchent Dans des couleurs du deuil, des chars cérémoniels. C'était un jour de pleurs, de larmes et de stupeur Quand paraît déserter toute once de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2016

Qui dira, qui voudra, qui fera ?

Qui dira, qui voudra, qui fera ? Qui verra, qui dira, qui criera  assez, assez, cette indécence  Qui dira, qui voudra, qui fera Cesser, cesser, toutes ces violences ? A la une, du sang, du sang et des larmes Tous les jours on y voit des hommes en armes Les villes quadrillées, les gens comme sonnés  Et d'autres catastrophes au petit déjeuner. Qui verra, qui dira, qui criera Assez, assez, la décadence  Qui dira, qui voudra, qui fera Cesser, cesser cette impuissance ? A la une défilés et des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 mars 2016

Arbitrage

  Arbitrage Que cherchent donc ces fous perdus pour la raison Enfermés dans leur haine ils sont comme en prison Ils surgissent soudain comme si à foison Le monde d'aujourd'hui les semait par millions. Il leur est si facile de sévir dans nos villes Ils ne sont pas habiles, et leurs idées serviles Leur violence imbécile qui dessillent nos yeux Nous rendra tous hostiles, méfiants et peureux. Quelle est donc la réponse à donner à ces coups Comment trouver riposte à tous ces tristes fous Sinon rester debout et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 mars 2016

En périphérie

En périphérie La ville semble loin, elle est pourtant tout près  Elle n'est pas dans ton coin, tu n'y a pas accès  Des bus, des trains ou des tramways Il y en a peu, ou pas assez Tu es en périphérie Les beaux magasins, les salles de spectacles Pour en profiter il y a trop d'obstacles Dans ta campagne ou ton quartier Tu vis vraiment très isolé  Tu es en périphérie T'es citoyen à part entière  Alors pourquoi tant de barrières  Tu t'ennuies, tu tournes en rond Il n'y a pas de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]