05 janvier 2018

Pouvoir nucléaire

  Pouvoir nucléaire  Savez-vous qu’il n’y a au pouvoir nucléaire  Qu’ont tous les présidents, pas de pouvoir contraire Un seul homme pourrait, une femme jamais ? Décider un beau jour, de tous nous effacer. N’est-ce pas une preuve, de la folie des hommes D’avoir imaginé une si folle gomme ? De s’en être remis, pour gérer leurs conflits A une solution, qui du mal est le pis. Chose là bien curieuse, que la vie a créé  Qui pourrait maintenant si bien l’annihiler  Par l’effet pernicieux, d’une... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 janvier 2018

Fin de partie

  Fin de partie La poussette dévale comme folle à lier Le rire du diable s’entend dans l’escalier Tous les compteurs s’affolent il est temps de crier Lorsque la fin est proche, rien ne sert de prier. Et le temps des prophètes lui est bien dépassé  C’est la course en tête que l’homme à présent fait Faites encore la fête tant que vous le pouvez  J’entend le diable rire, il n’a pas l’air pressé. Nous sommes un feu de paille devant l’éternité  Ne restera de nous, même de la fumée  Quelques... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 janvier 2018

Ma belle poésie

  Ma belle poésie  Je la voudrais jolie, belle ma poésie  Je la voudrais très douce ouverte à l’embellie J’aimerai qu’elle chante autre chose qu’urgence Je l’aimerai sans stress et pleine d’innocence. Car il est si facile que de fermer les yeux De ne voir aujourd’hui que tout ce qui va mieux D’être assez naïf pour croire qu’être heureux C’est de vivre pour soi, sans trop penser à eux. Eux ce sont tous les autres, ceux qui essuient les plâtres  De ces choix qu’on a fait, nous les peuples... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 décembre 2017

En calèche

  En calèche  Elle fonce la calèche et ses mille chevaux Nous y sommes embarqués dans un puissant galop Nous n’en tenons les rênes, on doit être idiots Que de la voir plus vite, la fin des haricots. Dans cette course folle à gorge déployée  On rit de l’aventure et de tous ses excès  Après nous le déluge pourvu que l’on ait joui  Mais la vie se consume plus demain qu’aujourd’hui. On sent que ça se gâte, qu’il faudrait ralentir Hélas comment le faire, sait-on comment agir ? Bien trop d’efforts... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 décembre 2017

Jadis

  Jadis Sur la table il a vu, ouvert un très vieux livre Au fond de cette grotte par le temps oubliée  Il avait atterri sur la vieille planète  Dont on disait parfois qu’elle était paradis. Ses ancêtres comment avaient-ils bien pu vivre Dans ce désert brûlant par les vents balayé  La morsure du temps avait fait place nette On ne voyait plus rien de ce qu’elle fut jadis. Sous la poussière sèche qui l’avait préservé  Il pu lire des mots qui semblaient familiers De cette vieille langue qu’il... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 décembre 2017

La roue du destin

  La roue du destin Le vieux sage est las, que pourrait-il nous dire Qu’il n’ait dit ou écrit tout au long de sa vie Aveux de ses erreurs et conseils d’expériences Déjà tous oubliés, noyés dans nos consciences. Mais que retenons-nous des leçons des anciens Sommes-nous donc si sûrs, du savoir qu’on détient ? Dans la course effrénée où nous sommes entraînés Si on tourne la tête on risque de tomber. Le sage a beau crier au loup, au précipice Nous avons consenti bien trop de sacrifices Pour nous arrêter là pour nous... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 décembre 2017

Toujours plus

Toujours plus Sans cesse il a couru, et autant qu’il a pu Après ce but ultime, obtenir de la vie Tout ce qu’elle peut donner, pour calmer ses envies Au bout du compte en fait, combien il fut déçu. C’est comme un horizon, qui s’éloigne toujours Qui parait à portée, encore quelques jours. Mais on a beau courir aussi fort, aussi vite Jamais on ne l’atteint, comme s’il nous évite. Pourtant combien d’efforts, même de sacrifices Pour parvenir enfin, en ce lieu de délices Où pouvoir se poser, pour enfin jouir de tout Ne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2017

Les yeux morts

  Les yeux morts Quand je vois les yeux morts de ces femmes qui parlent De ce qu’elles ont subi qui leur a fait si mal Je sais des animaux quel est le plus cruel Cela reste hélas l’homme, sera-ce éternel ? Quand se craquelle vite ce délicat vernis Que met l’éducation sur sa sauvagerie Il fait preuve alors de ses instincts vulgaires Qui se libèrent on sait quand autour c’est la guerre. Les femmes de tous temps ont été les victimes De ces débordements qui sont autant de crimes Cela faisait partie de la part de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 novembre 2017

Silences

Silences Devant ces scènes atroces où peut couler le sang Oh combien mon stylo est alors impuissant Combien de gouttes d’encre pour ces actes sanglants Combien de lourds sanglots pour tous ces innocents ? Combien ai-je entendu lorsque j’étais enfant Dire plus jamais ça, plus jamais comme avant Mais l’homme oublie bien vite et les hommes après lui Que violence est impasse et que tout elle détruit. Combien ont pris leur plume devant ces émotions Dans l’espoir que s’allume la même expression Que surgisse un cri, un seul... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 novembre 2017

Paradis perdu

Paradis perdu Ou bien un lent déclin ou une apothéose  Quelle sera sa fin, quelle en sera la cause, L’humanité détient dans ses mains la réponse  Elle l’a donnée je crains, tant je vois qu’elle renonce. Tant d’actions mémorables , tant d’œuvres admirables Pourtant d’autres minables et du pire capable L’humanité n’est une, elle n’est que contraste Ses jours sont souvent sombres, il y en a de fastes. Ses peuples n’ont compris qu’ils font tous fausse route À n’accorder de prix qu’à leur propre destin Trop peu... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]