19 novembre 2017

Barbares

  Barbares S’ils partent de chez eux ce n’est pas en voyage C’est juste pour survivre à de nouveaux ravages À ceux que portent hélas la faim ou bien la guerre Auxquels il leur faut fuir pour pouvoir s’y soustraire. C’est bien à corps perdus qu’ils jettent sur les routes Tous leurs derniers espoirs, et ce bien qu’ils redoutent Les pièges si nombreux au cours de ce périple  Qui va les éloigner de choses si terribles. Ils n’ont pas d’autres choix, où se laisser mourir  Qui donc à leur place pourrait ne pas... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 novembre 2017

Men are not changing..

Men are not changing L’homme on le sait bien que le monde il transforme Mais las on sait aussi qu’il ne change pas l’homme Lorsqu’il sera bientôt devenu étranger C’est le monde bien sûr qui devra le changer. Cet enfant dévoyé, cet apprenti sorcier Qui se prend pour un dieu alors qu’il n’est qu’un homme Cet esprit curieux, dominé par ses démons  La branche où il est, il s’échine à scier. Il est écartelé entre ses deux côtés  En monstre il se plaît, un ange il peut être  Il agit trop hélas pire qu’une... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 novembre 2017

Messager

  Messager Toi qui parcours le monde, toi qui t’en vas si loin Toi qui connais les routes, toi dont c’est le destin Tu chasses tous tes doutes, tu as ta vie en main Avec à tes semelles la boue de tous chemins. Tu sais bien que les hommes ont partout cette faim De vivre belle vie sans peur du lendemain Mais qu’ils veulent hélas toujours plus qu’ils n’en ont Qu’ils veulent posséder bien plus que ce qu’ils ont. Toi qui parcours ce monde et va à leur rencontre Porte leur ce message qu’ils ont même avenir Qu’ils... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 octobre 2017

Quand flottent des drapeaux

  Quand flottent des drapeaux. Sous le vent de l'histoire ont flotté des drapeaux Ont marché des armées et sont morts des héros  Dans le cours de l'histoire en fonction des passions Ont sombré des empires et sont nées des nations. Dans le temps d'une vie, en quelques instants de paix Un homme libéré du pouvoir de la guerre A cette insigne chance lors d'y développer  Ces talents las gâchés dans le temps de nos pères. Je suis né il est vrai dans une parenthèse  Qu'on dira enchantée dans un futur... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 octobre 2017

Tais-toi

Tais-toi ! A tout prendre parfois j'aimerai mieux me taire Plutôt que disperser mes cris sur cette terre M'isoler dans ma bulle, vivre dans mon cocon Ignorer l'extérieur puisqu'il il n'a rien de bon. Quelle est donc l'arrogance qui me laisse penser Qu'à dire ainsi les choses cela puisse compter Quelle que soit l'élégance pour les bien formuler Qu'on m'envoie sur les roses, ne l'ai-je mérité ? C'est bien plus pour moi-même, que je trace ces mots Pour calmer mes angoisses, à travers mes propos Car je ne veux pas croire... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 septembre 2017

Démentiel

Démentiel  J'ai reçu ce message en regardant le ciel  Nous sommes de passage, et non pas éternels  Nous devrions être sages et bien plus fraternels Contenir notre rage, rendre nos vies plus belles Nous avons cette chance d'être un jour vivants En ayant l'assurance que ça n'aura qu'un temps Prenons mieux conscience pour en jouir un moment Faisons-nous confiance, ne montrons pas les dents. Mon dieu quel gaspillage que d'être aussi méchants  Pourquoi faire étalage de nos mauvais penchants C'est de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 septembre 2017

Les ombres

  Les ombres Des lumières et des ombres je n'en compte le nombre Pas plus qu'autour de moi ce qu'il y a de décombres  S'il y a des coins clairs je ne vois que les sombres Combien j'apprécierai avec ce noir de rompre! Existe-t-il ailleurs un pays de soleil Où les ombres reculent où elles fuient la lumière ? S'il est bien quelque part une telle merveille Montrez moi le chemin, vous en fais la prière. L'obscurité m'appelle avec elle l'horreur La haine et la fureur, les mères de terreur  Comment garder son... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 septembre 2017

Les lionnes

Les lionnes Vois comme elle est sauvage dans sa fureur de lionne Ses yeux et ses cheveux, il semble qu'elle rayonne Prête à montrer les dents face à toute menace Qui serait un danger pour l'enfant qu'elle enlace. Ce petit, ce trésor sorti de ses entrailles Au milieu des décombres et des bruits de mitraille Cet enfant de l'amour qui a pu voir le jour Dont la vie ne vaut rien, par les temps qui ont cours. Dans ces temps de tumulte, les vies ne comptent guère  On ne fait que survivre au mieux pendant les guerres Ce... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 septembre 2017

Nos choix d'avenir

Nos choix d'avenir C'est la voix des anciens que souvent l'on invoque  Comme si le passé nous dictait l'avenir Je ne dirais jamais que des pères me moque Mais je me soucie plus des enfants à venir. Ce sont plutôt leurs voix que je me dois d'entendre J'essaie d'imaginer ce qu'ils doivent attendre  D'hériter de ce monde, qu'il soit encore vivable C'est d'abord de cela que l'on est redevable. Dans ce monde qui change à si grande vitesse Il nous faut inventer de nouvelles adresses Nous devons épargner la terre... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 septembre 2017

Game error

Game error. L'avez-vous entendu le tocsin au lointain Qui depuis quelques temps fait comme un refrain Vous êtes-vous un instant demandés Pourquoi ou bien pour qui, il pouvait bien sonner ? Depuis longtemps déjà que vous marchez sans voir Que vous vivez si sourds aux cris de désespoir  Que vous croyez tous être à l'abri des malheurs  Qui frappent tant de gens, mais bien sûr c'est ailleurs. Mais ils frappent à vos portes et ils vont les franchir À présent ça importe, car vos yeux vont s'ouvrir C'est enfin face... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]