14 juillet 2019

Les limites du monde

  Les limites du monde Depuis quand sont ils donc assoupis de la sorte Au point de plus n’entendre que se ferment les portes ? Depuis quand sont-ils donc devenus aveugles  Au point de ne comprendre à quels point ils sont veulent ? Depuis quand sont-ils sourds à tous les cris d’alarme Au point de n’avoir peur ou de verser de larmes ? Les hommes sont ainsi leurs défauts sont les nôtres  Ils refusent de voir ce qui gêne et s’oppose. À leur seule ambition, à leur plus grande cause De posséder le monde, au... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juillet 2019

Après nous...

Après nous... Serons-nous les derniers, poètes ou artistes À témoigner d’un monde qui part et nous attriste À dire combien belles étaient toutes ces pistes Où il nous conduisait comme un joyeux flûtiste ? Dans ces temps à venir qui donc pour exhumer Une belle sculpture, un tableau surprenant Une mélodie troublante, un poème émouvant,  Pour un ciel au couchant, une fleur, admirer ? Combien donc dérisoires seront ces témoignages S’il n’y a plus de vie et plus d’intelligence Pour savoir qui nous fûmes et bien... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2019

Mieux que nous ?

  Mieux que nous ? Allez savoir pourquoi autant je m’interroge Sur le sens de la vie, sur la raison des choses Allez savoir comment en découle ma prose Quand elle vient ainsi pour en faire l’éloge ? Si j’ai d’abord le goût des plaisirs ordinaires D’une gorgée de vin ou de la bonne chère  D’un moment de tendresse, du parfum d’une fleur De mélodie légère, d’une sieste à deux heures, J’ai au cœur une angoisse qui ne me quitte pas De l’ombre qui grandit et qui vient pas à pas Qui s’étend sur le monde où... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2019

Innocent ?

  Innocent ? Jamais je ne m’y fais à leur grande bêtise,  A leur méchanceté quand la faim les attise, Les hommes sont capables des pires atrocités  Dès lors qu’il faut survivre, ils y sont hélas prêts. Tuer leur propre terre, ravager leurs rivières  Absorber des poisons, respirer la poussière,  Dévaster leurs forêts, épuiser leurs richesses, Ils feront tout cela, quand ils sont en détresse. Sont-ce eux les coupables ou ceux qui en profitent ? Qui déversent chez eux tous leurs déchets toxiques,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2019

Les vrais monstres.

Les vrais monstres. À ce qui est déplaisant, nous ne laissons de place Quitte, bien entendu, à nous voiler la face  Nous sommes aveugles et sourds, à ce qui n’a de grâce  Nous ne voulons pas voir, le lâche, dans la glace. De combien de malheurs, sommes-nous responsables Que tous nous déplorons, assis à notre table Par nos comportements, ils sont inéluctables  Pourtant les ignorer, est bien plus confortable. Océans de plastiques, et déforestation  Ou guerres du pétrole, qui ne disent leur nom ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Données

Données. Je pensais être un homme fait de chair et de sang Animé d’émotions, un humain cent pour-cent  Pourtant aux yeux du monstre, je ne suis que données  Cela jusqu’à ma mort, depuis que je suis né. De moi tout il connaît, je ne m’appartiens plus Je ne suis que données pour lui, et rien de plus. De ma santé d’abord plus rien il n’ignore Mon poids, ma taille et mon groupe sanguin Cela ne serait rien, mais c’est bien plus encore Il sait jusqu’aux cancers qui frapperont demain. Grâce à ces achats, que fais... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juin 2019

Montagnes russes.

  Montagnes russes. Abasourdi, consterné, stupéfait, déconcerté  C’est autant d’adjectifs pour bien qualifier Dans quel état je suis, dans quel état d’esprit  Quand j’observe pantois, des hommes les folies. Admiratif, émerveillé, reconnaissant, ébloui  Ce sont d’autres adjectifs pour exprimer aussi Dans quel état je suis, dans quel état d’esprit  Quand j’observe ravi, ce qu’ils ont de génie.  Le meilleur et le pire, la grandeur, la bassesse Le bon et le mauvais, le gâchis et l’adresse ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Dérisoire

  Dérisoire. Nous sommes tous porteurs des mêmes émotions Mais nous avons aussi nos propres obsessions Que nos plumes labourent avec obstination Espérant ce faisant soulager leur pression. À la règle je ne fais pas hélas exception Exprimant chaque jour cette même colère  Devant tout ce gâchis que bien trop d’hommes font En condamnant ainsi tant de vies sur la terre. J’observe comme tous le si triste cortège  Des affreuses exactions de ce mauvais stratège Qui s’emploie à bâtir de grandes... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Ni aveugles, ni sourds

  Ni aveugles, ni sourds,  Après quoi est-ce qu’on court ? Le passé nous est tant chose familière  Que nous aimons poètes à évoquer hier L’avenir lui nous semble peu porteur de lumières  Mais nous le percevons en ouvrant nos paupières. De boule de cristal il n’est point dans ma chambre Pour me montrer demain à quoi bien il ressemble Pourquoi ai-je alors ce frisson dont je tremble Quand je songe au futur qui secoue tous mes membres ? Le présent d’aujourd’hui est pourtant étranger À ce futur jadis... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2019

Le dernier coup d’épée

Le dernier coup d’épée. Partirai-je un jour ? Je crois qu’il est bien tard Pareille décision se prend mais sans retard Est bien passé le temps où je croyais encore Découvrir le bonheur dans un autre décor. J’ai quitté mon lieu dit, pour m’en aller ailleurs Ce que j’ai vu du monde a bien touché mon cœur J’ai pu voir que les hommes sont bien partout pareils Ils ont tous mêmes yeux, quelles que soient leurs merveilles. Partout ils ont construit de ces villes immenses Où ils s’entassent tous, pour y gagner leur vie ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]