25 mai 2018

Nous ne voulons le voir.

Nous ne voulons le voir. À ces cris arrachés, les consciences muettes À ces corps décharnés que seule la mort guette Se diront révoltées, mais toujours impuissantes Quand le malheur est loin, l’âme est chancelante. Mais si c’est son voisin qui se trouve frappé  Les consciences inquiètes vont se manifester  Leur instinct de survie est soudain réveillé  Des actions tout de suite, elles vont réclamer. Aujourd’hui le voisin est sur notre planète  C’est chacun des humains qui vont mourir ou naître  ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 mai 2018

Troupeau.

  Troupeau Un jour elle est cassée, la belle mécanique  Elle est enrayée, plus bien elle ne clique Les pensées toutes faites, inculquées en son cœur  L’ignorance du vrai, et partout de la peur. Un jour on ne joue plus sur la scène exposée  On veut briser la glace et les codes imposés  Un jour on voit plus loin que ces simples barrières  On aperçoit les choses, qui sont cachées derrière. Un jour on ne peut plus, suivre la même route Dès lors que tout en nous, viennent germer les doutes On... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mai 2018

Cocon

  Cocon Presqu’au soir de ma vie, en quoi puis-je donc croire Quand je vois là dehors, vivre si peu d’espoirs ? Pourtant la lune est belle par dessus l’horizon Et j’entends fredonner une belle chanson. Pour encore avoir, au moins quelque illusion Faudrait-il que je vive, dans ma belle prison Quand se fermer au monde, semble seule façon  D’ignorer les problèmes, au sein de mon cocon. Je vois monter la vague de ces périls immenses Et la folie des hommes qui dans tous les yeux danse Et l’horloge tourner à sa... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mai 2018

Folles

Folles. Les choses à venir nous semblent un peu folles Sans compter toutes celles qui déjà nous affolent J’en connais de tout ça dont je sais qu’ils rigolent J’envie un peu parfois, ceux qui ont raté l’école. Car plus hélas j’en sais, sur les choses du monde Je comprends un peu mieux, où mène notre ronde Je vois autour de moi, pourtant continuer Tous ces comportements, qui vont tous nous tuer. Pourquoi mâcher ses mots, les dangers sont immenses Pourquoi dissimuler, où conduisent nos danses Pourquoi ne pas crier, que... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 mai 2018

La voix des sages

  Duo de plumes La voix des sages Il coule un ru amer, dans le fond de mon cœur, Ce que j'aimais hier, a perdu sa saveur, J'ai peur des lendemains, qui soudain se profilent, Que les appels soient vains, à une vie tranquille. On connaît trop ces jours où coule du venin Dans nos veines gonflées par de trop lourds chagrins Où aucune lumière ne naît pour nous guider Sur des chemins nouveaux par l’espoir éclairés. Comment est-il possible que s'installe la haine, Alors que nos aînés un jour nous on laissé, Un... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 avril 2018

Épitaphe

  Épitaphe. Quand rugiront les vents sur les villes désertes  Sur les routes engorgées de carcasses rouillées  Quand tout redeviendra très lentement poussières  Qu’il ne restera rien, de toutes nos lumières  Qu’un soleil vieillissant, rougeoiera dans les cieux Que tout sera enfoui, de nos rêves de dieux Qu’il n’y aura de vie, sur notre pauvre terre Que quelques bactéries, et des milliards de vers, Quand plus aucun témoin, de tout ce que nous fûmes  A part quelques vestiges, que personne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 mars 2018

Le monde semble vaste

  Le monde semble vaste Le monde paraît vaste à nos corps éperdus  Le monde est immense quand on l’a parcouru Il nous semble si grand depuis ce point de vue Que nous avons encore, du fond de notre rue. Le monde est si petit, comme une boule nue On sait que dans l’espace, il nous paraît perdu Il nous semble fragile depuis ce point de vue Mais nous que faisons-nous, de ce qui est connu ? Nous sommes des milliards sur ce vaisseau miracle Quelques vies parmi d’autres qui par millions s’ébattent  Nous... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mars 2018

La goutte et le vase

La goutte et le vase Chaque fois que l’on dit plus jamais de tout ça  Chaque fois on est sûr, ça recommencera  On voudrait que Ghouta soit la dernière horreur Mais il n’est jamais plein le tonneau des malheurs. En voyant cette ville agonie sous les bombes En voyant ces enfants qui tous les jours y tombent Mais quelle est donc la goutte, et où est donc le vase Que tout ça nous dégoutte, que tant Bachir pavoise. Quand la diplomatie n’est plus que jeu de dupes Quand les pays frileux se cachent sous leurs jupes ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 février 2018

Malentendus

  Malentendus. Nous vivons en ces temps sur des malentendus Lorsqu’il s’agit pour nous de choisir nos élus  Nous sommes il est vrai, quand même un peu perdus Entre ceux qui promettent, ceux pour qui c’est foutu. Les lendemains qui chantent, on aimerait y croire Mais tout nous désenchante, on parle que de croitre  Le bonheur ne s’exprime, qu’en points de PIB On rêve de CDI déjà pour les bébés. Quelques uns crient au loup, fait gaffe à la planète Mais c’est bien le court terme, que tous ont à la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 12:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 février 2018

L’etranger Ne m’est pas étranger

L’étranger ne m’est pas étranger. L’étranger ne m’est pas étranger, c’est un homme Son chemin, une route tracée pour sa survie Son errance une épreuve, quand on lui a tout ravi L’étranger ne m’est pas étranger, je le nomme. Sa maison c’est la terre qui est à partager Il est né en enfer, ça pouvait m’arriver Son pays ravagé, son destin est si sombre Et ce n’est qu’un début, il va grossir son nombre. Vais-je alors bras croisés regarder sa misère  Rejeter ces humains, les voir noyés en mer ? Vais-je fermer les yeux... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]