11 avril 2016

Camarades

Camarades Je les ai tous semés tout au long de ma route Tels de petits cailloux tombés de quelque poche J'en ai si peu gardés, car pour casser ma croûte Partir il me fallait, ne pouvais rester proche. Mes camarades Loin des yeux, c'est le cœur qui peine à conserver Vivaces et présents les souvenirs communs Quand ne restent à partager que les moments d'hier Que n'alimente plus les instants où se croisent Mes camarades Certains font bien l'effort quelques années encore De venir par chez moi ou bien de m'inviter... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 12:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 avril 2016

Paternel

  Paternel Tu paraissais si grand à l'enfant que j'étais Tu étais si puissant dans ce que tu faisais Qu'il s'agisse de bâtir quelque chose de tes mains Ou d'écrire des textes que tu lirais demain. Tu n'étais pas bavard, tu étais un peu absent Retiré dans ta tour, aux repas tu descends Mais là on écoutait les échanges animés  Que la maman et toi, aimiez à dérouler. Professeurs tous les deux vous nous avez transmis Cet amour de la langue, on s'en est pas remis Baigné de ces beaux textes ou de vraies... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 avril 2016

Le temps de l'innocence

Le temps de l'innocence Je vais, je cours, je crie, je m'essouffle à courir Avec tous les copains,  Je joue, je tombe, je saute, je m'efforce de tenir Le rythme à fond de train Je découvre tous les jours de nouvelles façons De mener cette ronde J'apprends chaque jour de nouvelles leçons Pour comprendre le monde La jeunesse est féconde, son temps est si rempli Elle semble si longue, du matin à la nuit. Sur le temps de l'enfance chaque homme se construit Le temps de l'innocence portera tous ses fruits. Je... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 avril 2016

Galopin

Galopin…   Quand j’étais galopin je courrais la campagne Avec de bons copains et j’aimais la castagne Je n’hésitais jamais à grimper dans les pins Pour dénicher les pies ou bien les écureuils   Les genoux écorchés et en culotte courtes Hiver comme été partout je galopais On faisait des cabanes, rondes comme des yourtes J’étais souvent Zorro, jouant de son épée.   En bandes de gamins, brandissant des bâtons On jouaient innocents la guerre des boutons ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2016

Paradis perdu

Paradis perdu Tout petit que j'étais, on m'enseignait déjà  La beauté et le bien, et l'amour du prochain On me lisait des contes, pleins de maharadjas On me contait l'histoire, d'Abel et de Caïn. J'ai grandi en pensant, à faire de mon mieux A mériter le sort, qui me rendait heureux J'ai compris qu'à aider, et à aimer les gens On se sentait bien mieux, plus qu'en les ignorant. J'étais bien confiant, dans la nature humaine Les idées de progrès, jouaient bien leur rengaine Je voyais que le monde, allait en... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 février 2016

Enfant choyé

Enfant choyé  Voyez donc cet enfant, voyez comme il sourit Il semble que la vie, elle lui réussit A tous il tend les bras, son cœur est confiant Et tous ils ont à cœur, de bercer cet enfant. Ses rires, ses gestes, et ses babillements  Provoquent à coup sûr leur émerveillement A bien le satisfaire voyez comme ils s'emploient Pour signe d'affection, ils tombent sous sa loi. L'enfant est innocent à être ainsi roi Les parents sont conscients d'être sous le charme Et quand le bel enfant souvent les désarme ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 12:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 février 2016

Balancoires

  Balançoires Doucement propulsée par des mains de confianceVoilà que l’on s’élève, voilà que l’on s’élanceQuand tout le corps balance, que le ciel vient à vousPuis dans le mouvement, la bascule vous fait lourd. On va et on revient, toujours autour de l’axeOn crie on se retient, fort aux cordes qui dansentLa tête dans le vent, les pieds tendus devantOn se sent si présent, c’est bon d’être un enfant. La jolie balançoire de nos jours de poulbotsQuand tous deux côte à côte, on battait des recordsA celui ou à celle qui volerait... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 janvier 2016

Grenier

Je connais un trésor aux charmes inépuisablesJ'y vois des cabrioles et des châteaux de sableDes ours que l'on cajole et des peurs mémorablesDe bonbons on raffole et de très beaux cartables. J'ai trouvé un grenier en fouillant ma mémoireOu sont enfouies des mots et des rêves de gloireDes livres pour enfants au fond de grands tiroirsDes Noëls enchantés devant de beaux miroirs. J'ai songé au passé hier en pensant à euxÀ mes très chers parents qui me voulaient joyeuxA ce qu'ils m'ont appris à être généreuxEt que l'amour de l'homme... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 décembre 2015

Je n'était qu'un enfant quand la mort m'a surpris...

Une larme nichée dans un coin de mon cœurUne marque au feu au fond de ma mémoireUne image entrevue fugitive émotionUn enfant confronté au tableau de la mort. J'avais sept ans je crois âge dit de raisonMais je n'étais encore qu'un modeste oisillonUn jour comme j'entrais dans la chambre de mes sœursCe que j'y vis alors m'a ébranlé au cœur. Je ne l'ai pas compris ce moment indicibleMon père était penché sur ma sœur endormieElle était entourée de belles fleurs très blanchesElle était immobile et elle aussi si blanche. Je suis vite... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2015

En tourne gidouilles

Un bébé qui gazouille, qui sourit bonne bouilleSes grands yeux interrogent un monde qui bafouilleSes gestes gracieux, maladroits qui cafouillentSes petits mots charmants qu'à propos il bredouille Ce petit être là qui bouge en tous sensSans arrêt en éveil, sans cesser un instantIl nous fascine autant qu'il nous est précieuxCe tout petit bonhomme, il est si merveilleux. Ses sourires éclairent d'une lumière tendreUn visage si doux d'où les ombres sont absentesIl y a tant d'innocence dans cette enfance là Et tant de confiance dans ce... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]