14 mars 2018

Le coussin jaune

  Le coussin jaune J’aimais dans ma jeunesse me tenir près du feu Du foyer chaleureux, qu’offrait la cheminée  Fasciné par les flammes, je m’y sentais heureux Troublé par le seul bruit, du bois qui crépitait. Je me posais alors, mais pas sur une chaise Encore moins au sol, la dalle était trop fraîche  Mais sur un vieux coussin, ourlé de franges jaunes Son moelleux fatigué, convenait au béjaune. Un moment de repos, un doux moment d’absence Mon esprit se noyait dans la fumée, les flammes  Quand je... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mars 2018

C’etait Hier il me semble.

  C’était hier il me semble .... Mais c’est pourtant si loin Du fond de ma mémoire revit un doux refrain.  J’étais petit garçon revenant de l’école sur les doigts de la craie et des odeurs de colle, je regagnais ce nid qui était la maison tellement rassurante plus chaude qu’un cocon. Je n’avais lors en tête que ces parties de bille disputées entre garçons sous le regard des filles. Je récitais déjà un peu de ces leçons que je devrai revoir avant de me coucher sous cette surveillance pleine de bienveillance d’une de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 février 2018

Au temps des enfants libres

Fable de tous temps et de tous paysAu temps des enfants libresIl y eut savez-vous, des enfances heureusesQuand les gamins jouaient sans craindre de barrières Leur grand terrain de jeu, la campagne entière Dans laquelle ils menaient, des conquêtes hasardeuses.Vêtus de ces vieux shorts, qui résistent à toutBras et jambes griffés, égratignés partoutDes genoux bien cagneux, à force de ces chutesQu’ils faisaient en grimpant, sur de pauvres cahutes.Criant à plein poumons, au milieu des pinèdes Ou du haut des rochers, aux... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 12:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 janvier 2018

Combien elle fut douce

  Combien elle fut douce. Au milieu des genêts, je vivais mes printemps Je cueillais dans les bois des asperges sauvages Je trouvais dans les livres, dans leurs milliers de page  Bien d’autres aventures et bien d’autres images, Je n’avais pas conscience de cette liberté  Dont alors je jouissais en toute innocence C’est sans doute cela, le cadeau de l’enfance Vivre sans la connaître cette pure insouciance. Je jouais dans la cour, serrant mon sac de billes Plus soucieux je l’avoue, de gagner que de filles... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 janvier 2018

Imaginaires

Imaginaires Là était un grand champ, planté de cerisiers J’aimais bien m’y rouler à la fin du printemps Dans ces tapis de fleurs dont il était jonché  Respirant à plein nez leur parfum enivrant, Pour le petit garçon mais presque adolescent Ça parlait du Japon et des mythes d’Orient J’étais Marco Polo prisonnier du grand Khan J’étais un samouraï, au grand sabre brillant. Je courais dans les dunes sur le sable brûlant  Qui me fouettait la peau quand fort soufflait le vent Je mettais un mouchoir pour me couvrir... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 janvier 2018

Ineffables

  Ineffables. Je faisais des cabanes de branches et de feuillages Aussi des sarbacanes dans des roseaux coupés  Avec mes camarades, des enfants de tous âges  Oh combien nous jouions en toute liberté. De cette enfance là, on ne m’a rien volé  Je sais que l’on pourrait même me l’envier, Je courrais l’aventure, le jour dans les halliers Et le soir dans des livres tout de cuir reliés. Je tournais bien des pages que m’offrait la nature Elle grouillait de trésors, même sous mes chaussures J’y jouais... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 janvier 2018

Découverte

Découverte  Avec la grande épée d’une vieille tenue Ou de la panoplie d’un héros inconnu, Il s’est fait une tente dont elle est le mat À l’abri dans sa bulle bien blotti sous son drap, Une lampe de poche de l’équipement scout Braquée sur un vieux livre, pris sur les étagères  Où Papa range ses livres, les plus précieux surtout Mais ce sont de vieux livres, sans doute il exagère, Ce soir il a rangé sa précieuse console Il est bien trop curieux, c’est pour ça qu’il s’isole Ce qu’il peut bien y avoir dans les... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2017

Trésors d’enfance

  Trésors d’enfance À combien de mamelles fut nourri cet enfant  Je me souviens de celles dont je fus si content Si j’oublie la plus belle celle de ma maman J’ai souvenir réel de ce qui est important. J’étais d’une famille qui s’aimait sans façons  Tous y étaient très tendres, débordant d’affection Y étaient réunies lors toutes conditions  Pour permettre à l’enfant de grandir sans pressions. Je fus un sauvageon parcourant la pinède  Avec d’autres garçons, frères ou compagnons J’avais bien des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 novembre 2017

Héritage

  Héritage  À qui dire merci sinon à mes parents Qui m’ont fait au hasard mais m’ont fait gentiment Dans un acte d’amour qui n’aurait dû pourtant Permettre de voir le jour au tout nouvel enfant. J’en étais inconscient mais l’étais-je vraiment J’ai tout fait tout de suite pour qu’ils en soient contents Qu’ils n’aient pas de regrets d’avoir fait cet enfant Lors j’ai fait de mon mieux pour qu’ils se montrent aimants. Je leur dit bien merci à mes deux chers parents Eux qui m’ont tout donné la vie comme... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 octobre 2017

Dans les maisons de mon enfance

Dans les maisons de mon enfance Elles sont toutes là gravées dans ma mémoire J'ai pour chacune d'elles combien de souvenirs Quand je ferme les yeux reviennent tant d'histoires Vécues dans mon enfance où je peux revenir. J'en visite souvent chacune de leurs pièces Pour ne rien oublier des décors familiers De nos dégringolades dans le grand escalier De cette cave sombre dont on craignait les pièges. De la grande armoire de son aigle sculpté  Dont je craignais le soir les griffes acérées  La roue à manivelle de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 12:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]