30 octobre 2019

Dix ans

Dix ans. Dans la lumière claire des cailloux du chemin Sous les lueurs de lune, quand tu as pris ma main. J’aurai voulu alors que s’arrête le temps  Pour savourer longtemps ce moment si charmant. Je n’avais que dix ans, toi je crois bien neuf ans Nos parents nous laissaient jouer entre enfants. Comme nos cœurs battaient sous nos constants efforts Je sais bien que les nôtres battaient un peu plus fort. Les autres nous chantaient, oh ils sont amoureux ! Nous ne les écoutions, car les yeux dans les yeux. Nous... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 octobre 2019

Rêveur

Rêveur. Cet écolier rêveur qui avait tant de peine À rester concentré, au fil de la semaine Sur les leçons du maître, il n’en était pas fier  On donnait un surnom, c’était la montgolfière. Son esprit s’envolait par dessus la montagne Un pigeon voyageur en pays de cocagne Il fallait un chiffon bien rouge de surcroît  Pour le faire atterrir, parmi nous parfois. Il allait le dimanche avec son papa Dans les foires, les brocantes, ce genre de lieu là  Alimenter ses rêves comme un train de plaisir Dans un... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 octobre 2019

Souvenirs de vacances

Souvenirs de vacances. Quand j’étais écolier, je partais en vacances C’était mer ou montagne, alors dans la balance On partait à la gare prendre le train du plaisir Ce nom que je donnais, à ce train pour partir. J’aimais ses vieux wagons, celui où l’on mangeait Qui ressemblait beaucoup à un salon de thé. Ce n’était certes pas, une très grande salle Mais comment critiquer, quand on a la fringale ! On y buvait d’abord, un très bon chocolat Merveille sa douceur, celui qu’on offrait là. Personnellement je trouvais ça... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 septembre 2019

Le petit Pierre.

Le petit Pierre. J’étais le petit Pierre pour mes frères et sœurs Pour toute la famille qui est chère à mon coeur Le tout petit dernier venu dans la fratrie Celui devant lequel souvent on s’esbaudit. Jamais au grand jamais, je n’eus droit à Pierrot Pourtant dedans la lune je l’étais plutôt trop Plongé dedans les livres de contes et légendes  J’étais tantôt un djinn, tantôt à Samarcande. J’ai grandi entouré d’un amour simple et vrai L’enfance fut rustique mais combien enchantée  J’avais pour me guider des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 septembre 2019

Un chemin d’enfance.

Un chemin d’enfance. J’ai refait hier en rêve un chemin de jadis Un de ceux que gamin, j’arpentais tous les jours Sentier de gros cailloux, bordé de broussailles Sentier dont mes genoux gardent des traces sombres.  Comme une parenthèse entre école et maison Où j’étais le plus libre, moi le petit garçon  Où il n’y avait de règle que de faire moisson De nouvelles expériences et de fortes impressions. C’était un festival tout au long des saisons  De tant de découvertes, elles étaient à foison... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 septembre 2019

Son de cloche.

Son de cloche. J’ai entendu sonner l’heure dans mon village Tintements familiers qui rythment les journées  Je sais que cela donne une trop sage image De cet endroit paisible où je suis retraité. Avez-vous comme moi blotti dans vos mémoires  Quelque bruit du passé, témoin de votre histoire  De ces sons qui évoquent une enfance heureuse Qui surgit à les ouïr en images curieuses. Rappelant des moments pourtant sans importance De ces petits instants dont on n’a souvenance Mais qui restent gravés, cachés au... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 septembre 2019

Les eaux de la mémoire.

Les eaux de la mémoire.Combien de nos églises ont encore leurs cloches Combien de nos gamins vont encore en galoches Notre passé dort tout au fond de nos pochesAvec nos souvenirs rangés dans des sacoches.Quand sonnent les cloches dans le vieux village Quand des enfants galopent comme nous à leur âge Remontent à la surface des eaux de la mémoire Toute une vie enfouie aux hasards de l’histoire.Combien de tableaux noirs griffonnés à la craie Combien de trottinettes dont les deux roues grinçaient Notre... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 septembre 2019

Quelques mots maladroits.

  Quelques mots maladroits. Une maille à l’endroit, une maille à l’envers Elle tricotait patiente, de jolis pull-overs Dans le fauteuil, tranquille, elle faisait une pause  C’est ainsi autrefois, sachez, qu’on se repose ! Quelques mots maladroits, et de tendres vers Je rédige aimant et à cœur grand ouvert Sur ma chaise, pensif, un poème qui cause De ma chère grand mère qui à présent repose. Ma mémoire a froid, elle se souvient des airs Qu’elle chantait, andante, malgré tous ses revers  Dans sa cuisine... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 septembre 2019

La petite fontaine.

La petite fontaine. La petite fontaine faite de pierres blanches Coulait si généreuse au pied du grand platane Dans cette ombre propice, on relevait ses manches On rigolait très fort, en se lançant des vannes. C’était un des endroits, où nous nous retrouvions Lorsque j’étais enfant, surtout entre garçons. C’est vrai qu’en ce temps là, souvent nous chahutions C’était une façon, de dire que nous vivions. En dehors de l’école, ou bien de la maison Nous avions de très simples et saines occupations. Nous courions, nous... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 août 2019

Le lien

  Duo de plumes Le lien. Cela fait si longtemps, que je ne t’ai écrit  Les mots semblent à présent, tous pris dans un glacis  Ne coulent de ma plume que des mots convenus Alors que dans mon coeur, ils me semblent à nu. Quand je ferme les yeux, je vois les fils étranges  Ceux qui nous reliaient quand nous étions des anges Des êtres encore purs de toute vilénie  Des êtres innocents de toute infamie. Il n'y a jamais eu de place pour l'oubli, Un coffret près de moi, vois-tu, en est la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]