12 juillet 2017

Écume

  Ecume  Ce qu'on dit tous les jours dans nos conversations C'est l'écume du vide, ce ne sont des leçons  Mais voila ce qu'on veut c'est cela que l'on aime C'est de se rassurer de tartes à la crème. On veut se faire croire qu'on rêve d'aventure  Mais c'est l'ennui surtout que l'on a en pâture  On voudrait bien se dire qu'on veut de l'imprévu Mais c'est bien la routine que l'on passe en revue. Notre réalité on la veut simple et pure On veut que notre vie s'écoule et puis dure Sans mauvaises... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 juillet 2017

Vous avez dit bonté ?

Vous avez dit bonté ? Donnez-moi aujourd'hui une ration d'espoir Une raison de vivre, une raison d'y croire Ne restez planté là dans votre tour d'ivoire Regardez ces humains en proie au désespoir, Descendez de l'Olympe où vous vous prélassez  À voir là sous vos yeux tous nos jeux ennuyeux Mettez fin pour le coup à cette cavalcade Si nos vies sont pour vous simple mascarade. Consentez à nous dire la seule vérité  Ou alors loin partez pour bien nous oublier Si jamais comme on dit vraiment vous exister Cessez... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 juillet 2017

Les contes barbares

Les contes barbares Pourquoi de la souffrance ou des grandes douleurs Naissent des chants sublimes à vous fendre le coeur ? Pourquoi du désespoir et des causes perdues Faisons-nous notre miel plus que nous n'aurions du ? Pourquoi les doux bonheurs sont-ils tant ennuyeux Qu'on ne les supporte qu'au moment des adieux ? Pourquoi seules les vies toutes pleines d'histoires Trouvent grâce à nos yeux restent dans nos mémoires ? C'est par procuration que victoires et gloire Nous voulons bien les vivre à défaut de les croire, ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 juillet 2017

Drakkars

Drakkars Venus du fond des âges de flamboyants guerriers Armés de fortes haches et de ronds boucliers Ils portaient tous des casques ornés de grandes cornes De sauvages figures que longues barbes ornent. Surgissant du grand Nord sur des bateaux véloces À la proue des dragons ce sont bien des drakkars Ils assaillent villages narguant les traquenards Tendus devant les pas des barbares féroces. Leurs raids pendant des siècles ont fait trembler l'Europe Ils étaient ce qu'on veut mais pas des philanthropes ! Ils juraient... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Fugaces lumières

Fugaces lumières   Ne sommes-nous aveugles avançant à tâtons Dans nos vies recevant mille coups de bâton Corrigeant comme on peut notre feuille de route Repérant lors au mieux les prairies où l’on broute.   Ce n’est que par instants qu’on reçoit la lumière Fugace révélation, vérité entrevue Mais hélas aussitôt se ferme la fenêtre Sans que l’on ait compris bien ce qu’on avait vu.   Mais ce sont ces moments qu’on aurait pu rêver Qui souvent nous incite à... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

En charentaises

En charentaises Je garde au fond de moi une envie de néant Ah n’être plus que vide sans conscience du temps N’être tout à fait mort mais pas vraiment présent Echapper pour de bon à tout inconvénient. Ce sentiment ne dure bien souvent qu’un instant L’ennui qui se profile en a raison avant Quels que soient les problèmes ils occupent l’esprit Qui lui craint tant le vide ça vous l’aurez compris. Je rêve de choisir quels seront mes problèmes De me mettre au défi,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juillet 2017

Escapades

Escapades   Dans mon corps immobile j’aime à voyager Mon esprit est habile lui à s’en dégager Quand je ferme les yeux je peux rejoindre une île Où tout est merveilleux où mon corps est agile.   J’y reconstruis un monde celui dont j’ai rêvé Où c’est chaque seconde qui est l’instant parfait Où règne une paix qu’on ne peut enlever Où l’idée de bonheur est entrée dans les faits.   Cette liberté là on ne peut m’en priver Même dans la douleur je peux y arriver... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Le sort indifférent

Le sort indifférent   Elle a tant de facettes, on porte tant de masques Elle ouvre tant de voies, on y fait tant de frasques Elle nous fait souffrir, on y crie de douleur Elle a tant à offrir, nous n'avons que nos coeurs.   La vie qui est la nôtre, elle n'est celle des autres C'est à chacun sa vague et à chacun son cotre Toutes voiles dehors ou tous les ris rentrés Selon que c'est tempête ou beau temps assuré.   On vit bien des romans depuis l'aube des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Temps perdu

Temps perdu   Combien de temps perdu en tâches banales Combien de temps passé à rien qui soit vital Mille gestes futiles au regard de l’Histoire Pourtant nécessaires à des vies sans histoire   Quelle valeur donner à ce qui nous occupe Tous interchangeables, en sommes-nous dupes Mais qui va donc juger, à l’aune de quel droit Chacune de nos vies condamnée à l’étroit ?   A quoi sert d’être grand, à part dans les mémoires Est-ce ça le bonheur, c’est autre... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Dans un geste parfait

Dans un geste parfait   Quand sous mes yeux baissés je vois mille fourmis Puis dans mes yeux levés le firmament qui luit Dans ce seul mouvement qu'alors ma tête fait Je vois tout l'univers dans un geste parfait.   Ces êtres minuscules qui s'agitent ainsi De millions d'années sont pourtant le produit Ces étoiles innombrables sur la voûte étoilée Nous viennent de ces temps si anciens et troublés.   Organismes modestes comme astres gigantesques Sont tous... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]