19 août 2018

Tarie

  Tarie. L’eau a coulé longtemps et en torrent de larmes  Mais tes yeux ont séché dans ces déserts du tendre L’eau a coulé trop fort ce fut un grand vacarme Mais toi tu t’es lassée à toujours à l’attendre Si l’eau ne coule plus, si le sang dans tes veines Ne brûle plus du feu qu’éveillent les je t’aime Si l’eau ne coule plus, c’est que le poids des peines À fait tarir la source où les amours sont reines. Mais rêves-tu encore à la jolie fontaine Où tu vécus ces joies sans doutes les plus saines Hélas pour... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 août 2018

Excursions.

Excursions. Que vaut ta saumonette et son goût paprika Ta petite languette aux saveurs d’ananas Devant tes deux melons à l’odeur de réglisse Et tes deux potirons qui fleurent bon l’anis ? C’est un repas de roi que de te jardiner D’aller errer au gré de tout ce potager J’en suis devenu même un peu végétarien Comme quoi dans la vie il faut jurer de rien. Que vaut ta douce plage où je me vautre nu Et ta petite crique qu’est-elle devenue Ces deux récifs superbes où j’aime à m’agripper Cette frange côtière où je viens... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2018

Fils du vrai et du rêve.

Fils du vrai et du rêve. Sur la bulle irisée dansent tant de reflets  Qu’on la croit enchantée et de rêves peuplées  Elle flotte légère au hasard des courants Puis explose soudain tout en disparaissant Tout au cœur de la nuit naissent souvent des rêves  Où les désirs enfouis eux jamais ne s’achèvent  Ils passent si fugaces au hasard des moments Puis n’en restent que traces dans le jour levant. Rêves ou réalités ils sont dans nos mémoires  Et partagent de fait tous autant notre histoire Ils ne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2018

Croire au paradis

  Croire au paradis. Aux vents des mornes plaines, j’ai confié mes soucis Aux temps perdus en vain, j’ai donné mon ennui Tout ça ne sert à rien, pas de sens à la vie Mais que ça fait du bien, de croire au paradis. Au vide de l’éther, je m’en suis donc remis A ce manque d’entrain, je me suis oui soumis Si au creux de mes reins, je ne sens plus de vie Lorsque on n’a plus faim, on croit au paradis. Sur des routes sans fin, je me suis égaré J’ai pris tous les chemins qui n’ont point d’intérêt  Je ne comprends... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2018

Armageddon

Armageddon. Quand surgiront des flots tels des jeteurs de sort Tous les marins perdus dans des eaux sans remord Les sirènes hurleront l’agonie dans les ports Où règneront sur terre tous les retours des morts. Quand sortiront des tombes dans tous les cimetières  Les hordes disparues aux anciennes frontières  Les clochers tinteront leurs alarmes funèbres Au sortir de ces êtres revenus des ténèbres. Quand reviendront hurler aux tempes des vivants Les vies ainsi trahies de tous ces revenants  Des vies... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2018

Remous

Remous. Je vois cette eau qui passe en étranges remous D’une rivière lasse, sur ses berges à genoux Je mire à la surface des reflets mais de quoi Cheveux ou bien visage, est-ce encore bien moi ? Ce flux qui les traverse emporte les pensées Tout autour de la terre où elles vont naviguer De doux glouglous bercent mon esprit envouté  Comme les algues floues par le flot ballotées. Dans ces eaux je me noie, jusqu’à bien m’y dissoudre Avec là d’où je viens, je ne veux plus découdre  Je suis dans leurs filets... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 août 2018

Trompeuses

Trompeuses. Sentir sur ses cheveux les courants d’air glisser Et les oreilles rouges se sentir si grisé  Qu’importe alors le froid qui nous glace le nez Profitons de l’instant qui peut nous enivrer. La vie à cent à l’heure est un torrent pressé  Où tout intensément on voudrait le goûter  Tant de choses à faire ou même à découvrir On ne pense un instant que l’on pourrait mourir. Vautré sur son sofa avec la tête vide  À côté des pop corn pour se remplir le bide Englué dans l’ennui, la vie semble... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2018

Revoir

Revoir. Après beaucoup d’années, on revoit un visage Par le temps buriné ou devenu plus sage On ressent plus alors, le poids du temps qui passe Par ce qu’il a laissé, sur l’autre, comme traces. On peut alors avoir, souvent, deux attitudes Faire comme si de se voir, était une habitude Ignorer ces années et cette parenthèse  Renouer le contact, en étant très à l’aise Ou ressentir très fort ce vide qui est là  Ce presque étranger qui a changé comme ça  Tant de questions affluent, pour renouer le fil Que... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2018

Babel

Babel. S’il n’y avait les mots que pourrait-on se dire  Est-ce que quelques gestes pourraient alors suffire ? Miracle du langage qui va de ports en ports Les mots plus que de lettres ont besoin de supports. Langages des odeurs ou langages de lumières  Langage des cinq sens ou langages des doigts Langages fait de cris ou gravés dans la pierre Ils ont bien tous un sens, on sait ce qu’on leur doit. Langages à traduire pour ne pas les trahir Langages aux mille formes pour dire mêmes choses Langages aux mille... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2018

Un ami

Un ami Qu’est-ce qu’au fond un ami ? Chacun a sa définition  N’est-ce d’abord celui A qui nous nous confions ? S’il n’y a pas d’épreuve  Où donc sera la preuve Que celui que l’on aime Pour lui en est de même ? Un ami c’est celui Qui est au bord du lit Lorsque s’en va la vie Que tout le reste est dit. Point besoin de questions Avec un compagnon Point besoin d'effusions Être ensemble c’est bon. Point besoin de se voir Tous les matins et soir Suffit de se revoir Pour encore y croire. Quand... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]