27 janvier 2016

Sens dessus dessous

Sens dessus dessous Un astre a fait son nid dans une pluie d’étoilesLa lumière est intense et éclaire la toileTandis que les comètes s’en vont à toutes voilesUn jet soudain jaillit du noyau primordial. Des tourbillons de lunes enroulent tous leurs halosLes anneaux de Saturne jouent aussi au yoyoL’ellipse de Mercure taquine la grande OurseC’est une grande éclipse qui arrête sa course. Des galaxies coquines jouent avec les météoresSe moquent des jeux curieux qui sont dans les confinsEt là bas les grands dieux qui décident du... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 janvier 2016

Les belles phrases

  Les belles phrases   Il est face caméra, maquillé, apprêté Il offre son sourire comme un rictus figé Il espère séduire petit coq bien dressé Sur ses ergots d’orgueil, non il n’a pas changé.   Certes il est moins fier mais avance masqué Croit encore qu’il saura abuser son public Mais ses vieilles ficelles on les voit sur son nez Il roule pour les puissants, son credo est le fric.   Comment croire encore à ces pauvres pantins Il s’agitent dans l’arène quand c’est déjà demain Ils ont couru leur... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 janvier 2016

Apparences

Apparences Regardez bien cet homme, et son air d'innocenceIl semble si tranquille, son calme est évidentOn lui donnerait bien et en toute confianceMême nos chers bambins à garder un instant. Vous seriez bien surpris sur cet homme honorableDe savoir tous les crimes dont il était capableDerrière la surface, sous toute cette frimeBout un esprit malin auteur de bien des crimes. Voyez ce triste sire, il affiche sur lui Une cruauté terrible, on le voit et on fuitComme il est mal fringué et peut être un peu saleOn s'éloigne de lui car... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 janvier 2016

Absurdité

Absurdie Ils sont sagement assis du moins ceux qui le peuventLeurs têtes sont penchées sur des écrans diversOu leurs yeux sont perdus vers des visions à euxLes autres sont debout et ils sont innombrablesSerres comme sardines ils paraissent si semblablesEt attendent patients pensant à des ailleursLa sonnerie d'arrêt qui ouvre la délivranceEt alors libérés les voilà qui s'elancent Comme en foules serrées dans les couloirs si longsIls se croisent par milliers sans jamais un sourireIls sont tous isolés dans leurs propres histoiresIls... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 janvier 2016

Maelström

Maelström Voyez vous ce bonhomme couché sur le trottoirAu milieu des bouteilles et des vieux matelasLa barbe broussailleuse, les cheveux un peu salesOn a pitié de lui, il fait peine à voir. Je m'en vais vous conter de l'homme la triste histoireIl n'y a pas si longtemps il était plus martialIl était en costume, un cadre commercialComme vous en voyez, chaque jour qui s'affairent. Dans sa boîte il avait image de gagnantC'était un vrai battant, très chanceux en contratsIl avait une femme, de bien jolis enfantsUne maison superbe dans un... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 janvier 2016

Le chant des sirenes

Le chant des sirènes Qui n'a pas un jour cédé à tentations de tricheQui n'a cru aux miracles de guérir de ses mauxQui d'espoir n'a nourri de devenir très richePar la grâce de numéros jaillis d'un beau chapeau Devant la vie qui va et devant le cortègeDe ses difficultés et de ses mauvais pièges On se prend à rêver à des réponses facilesDevant ces beaux mirages, tous nous battons des cils. C'est le chant des sirènes pour pauvres matelotsSans pitié nous entraîne au plus profond des flotsSi nous en ressortons, c'est pour mieux y... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 janvier 2016

L'absente

L'absente A petits pas comptés, comme mer sur le sableElle s'est retirée, elle a quitté la placeElle ne laisse qu'un ombre, un souvenir, un songeDans ces temps reculés, tout n'était pas mensonge. Pour ceux qui l'ont connue, et il n'en reste guèreIls n'osent en parler, car c'est chose taboue Car évoquer son nom, vaut peine très sévèreCeux qui nous gouvernent n'en veulent pas pour nous Comme un souffle magique elle a inspiréPendant quelques cours siècles toute l'humanitéMais elle était souvent bien trop lourde à porterEt exigeait de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 janvier 2016

A contre coeurs

Elle l'a planté là, il en est resté cois Il s'est bien fourvoyé, dans l'œil s'est mis le doigt Parce qu'il est très riche et qu'il a du pouvoir Il croit qu'il la fascine, incapable de voir. Elle l'a planté là, elle en avait le droit D'elle il s'est moqué, il a haussé la voix Disant qu'une passade, ça n'avait pas de poids Mais en disant cela il a jeté un froid. Elle le pensait fidèle et sincère en amour Elle l'a vu volage, était ce un seul jour ? Elle c'est toute entière qu'elle s'était donnée Qu'il l'ai trahie ainsi, elle ne peut... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 janvier 2016

Hasards

Mon père un jour m'a dit, fils faut d'la volontéDans la vie si tu en as, tu pourras arriverAu bout des buts que tu voudras réaliserPour cela tu dois, dès à présent, t'exercer. Dans la ténacité, j'ai donc fait mille efforts Je me suis répété bien des fois tu le peuxDans l'organisation je suis devenu fortJ'ai toujours essayé de faire de mon mieux. J'avoue que tout cela n'est pas sans résultatsMais aussi j'ai appris qu'on ne peut tout réglerQue la vie est plus forte ainsi que le hasardQue tout ce que avant, pouvait imaginer. Le hasard... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 janvier 2016

Ether

J'en connais bien qui rêvent d'être âmes éthéréesEnfin débarrassées des contingences humainesDes douleurs de la chair et des tourments du cœur Pour n'être plus qu'esprits flottant dans les nuées. Sans doute ils s'imaginent qu'à être presque angesIls seraient apaisés et pourraient jouir enfinJusqu'à la fin des âges de plaisirs sans mélangeBercés de chants sublimes inondés de parfums. Ils en oublieraient presque qu'aux esprits pur étherImpossible de vivre les jouissances de la chairOn n'est plus que pensées sans autre chose à faireQue... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]