17 décembre 2015

Dix-neuvième siècle

Dix neuvième siècle tu es dans notre histoire Plein de révolutions La première d'entre elle qu'on dit industrielleA vu grâce au charbon, surgir partout en FranceDes mines et des forges, des filatures fièresUn grand réseau ferré et partout des lumières La seconde concerne nos pratiques d'hygièneGrâce au bon Pasteur nous savons les dangersDésormais nous aimons les chambres aéréesSe laver bien les mains, prendre souvent des bains. La troisième nous mène sur les côtes à la pageDepuis la Normandie jusque au Pays BasqueOu sur la côte... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 décembre 2015

Si tu le veux...

Quand bien jamais tu oses, alors tu te reposes,Offrir bouquets de roses, pourquoi faire ces chosesDétours qui se conjuguent, et volonté qui fugueMais tu es le seul juge, c'est toi seul que tu gruges. Quand bien jamais tu veux, alors tu joues ce jeuDénouer tous ces nœuds, pourquoi faire si peuRaisons qui s'entremêlent, et vouloir qui se fêleMais tu es le seul maître, vois donc ce qui peut naître. Quand bien jamais tu peux, alors tu forces un peuTrier parmi ces vœux, pourquoi agir au mieuxPossibles qui se bousculent, volonté qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2015

Le penseur de Rodin

Alors que je songeais, les jours se sont passés L’oiseau s’est envolé laissant le nid bien vide   Alors que je rêvais, les années ont passé Où sont les gens partis laissant la place vide   Alors que je pensais, des siècles sont écoulés Les pluies ont érodé mon socle, mon beau marbre   Alors que je planais, les temps coulent innombrables De ma belle stature il ne reste plus rien.   Alors que je….   Pierre BOUTET Tous droits réservés
Posté par Pierre Boutet à 11:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 décembre 2015

Métaphysique

A l'infini de toutes choses, est ce le vide qui s'impose Aux confins de nos connaissances, y aurait t il une naissance ?Après que nos questions sont restées sans réponsesFaudrait il pour autant, que chercher on renonce ? L'homme est ainsi fait, qu'il pose toujours questionsSur la vie, sur les choses, sur le temps sur l'espaceMais il n'est pas de jours pourtant qui ne se passeSans que sur ses travers, il ne fasse l'impasse. Le monde mystérieux qu'il doit interrogerPlus que ce qui l'entoure, c'est lui même en premierC'est son... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 décembre 2015

Lumière

Elle est souvent ténue, parfois éblouissante Comme une délivrance qui naît et puis qui monte Elle porte sa flamme à quelques pas à peine Ou elle inonde l’espace pareille à une reine.   De nos prières constantes toujours nous l’appelons Elle brille dans le ciel fière comme un Apollon Quand elle décline enfin comme à la fin du jour Nous tremblons que demain elle ait quitté son cours.   Si l’invention du feu nous fut bien profitable Ce n’est pas seulement pour bien cuire nos viandes Car c’est bien la lumière qu’il... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 décembre 2015

Carnaval

Les gais bouquets qui ornent les tombes De nos amours partis dans l’ombre Comme les regrets qui nous obsèdent Nous rappellent nos actes manqués.   Les gais rubans que l’on accroche aux portraits des chers disparus ne nous font ils pas le reproche de ce que nous avons tous tu.   La joie forcée qui nous entraîne Les jours de fête imposées Ne cache-t- elle pas la peine Que nous avons d’avoir composé.   Les larges sourires que nous offrons Aux inconnus que nous croisons Ne font ils pas un peu affront A ce... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 décembre 2015

Toi, mon pays

  Toi mon pays, au cœur blessé, ne doute pas L'histoire a semé ta route de trépas Ton peuple a connu des moments difficiles Et il a su toujours surmonter les périls   ton vrai visage est celui du courage Mais d'abord fait ton deuil Bien sûr recueille toi.   Consolide tes liens réconforte les tiens Puis fait ce que tu dois C'est une question d'orgueil.   Oublie tes dissensions Fait taire les passions Surmonte tes émotions Tourne toi vers l'action   Il y a fort à faire pour rendre à notre... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 décembre 2015

Pirate

Pour la beauté du geste, pour épater mes frèresJ'avais sauté si haut que mon cœur en chavireDe ces haubans qui claquent aux mats de ce navireIl fallait bien prouver ma valeur de corsaire. Sur les eaux déchaînées, quarantièmes rugissantsDans les goulets étroits des falaises de craieSur les mers trop tranquilles des tropiques nacrésDans les glaces des pôles, sous la lave des volcans Partout où mon vaisseau aux allures fantômes Parcours le globe entier au gré des alizés Je vole et je pille, je détrousse les hommesEt jamais je n'hésite... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 décembre 2015

Naufragés

La tempête est passée, le navire est brisé Il n’y a d’autres choix que de l’abandonner les hommes montent alors sur la coque épargnée rassemblant quelques biens, ceux qu’ils ont pu glaner.   Avirons tous levés, la barque va aborder Le rivage est proche, ils se sentent sauvés les hommes vont se lever, pour tous y débarquer ils sont si fatigués, qu’ils se sont relâchés.   Alors la vague vient traîtresse et si brutale En un instant pas plus, elle retourne l’esquif Les hommes sont pris de court, la surprise est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 décembre 2015

Décision

La main soutenant sa tête lasse, le bras calé sur l'accoudoirDans son regard de la détresse, un coin de bouche au pli amersa main droite tient la plume avec laquelle il doit signerDoit décider la vie ou la mort, solennel et dérisoire. Il est si seul en cet instant, combien lui pèse ce pouvoirIl en veut à ceux qui, derrière lui, s'effacentCombien il serait mieux chez lui, sans ses devoirsIl est trop tard pour reculer, à présent il doit faire face. Un homme seul, et le destin qui se joue la, de tout un peuplePour gouverner est ce le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]