07 mars 2018

Partir ?

  Partir ? Quand je pars en voyage C’est sans trop de bagages Car mon corps reste en place Et mon cœur dans l’espace Je vais à la rencontre De tous ceux qui nous montrent Que la vie est amour Mais que le temps est court. Car c’est une chimère  Qu’il faut montagnes et mers Partout sur notre terre Et une vie entière  Parcourir, visiter Explorer, arpenter Pour connaître les hommes Et savoir les aimer. Les coutumes diffèrent  Les croyances aussi Mais l’homme est ainsi Il n’y rien à... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 mars 2018

Tête-à-tête

  Tête-à-tête  Aujourd’hui on se promène, comme autrefois sur les sentiers Sans savoir où cela nous mène, on vagabonde, intrigué  Sur des chemins qui n’ont ce nom que pour peut être rassurer  Et pour nous prendre par la main, pour ce qu’ils veulent nous montrer. Tous ces chemins tissent une toile, aux contours bien alambiqués  Ce sont des liens quoiqu’invisibles, qui disent tous nous relier Toi dans ta yourte, ton gratte ciel, toi dans ta hutte ou ton duplex Tu lances messages ou recherches, tout... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mars 2018

Cent mille fois

Cent mille fois Cent mille fois au moins tu t’es dit ça suffit Devant ta vie de rien, celle que tu maudit De tout changer aussi, tu te l’étais promis Et pourtant te voici, tout pareil aujourd’hui. Combien c’est difficile de sortir de l’ornière  Peut être encore plus, de quitter nos œillères  On refait ce matin, ce qu’on faisait hier Sans même y penser, l’habitude est première. Mais change-t-on vraiment, si cela n’est qu’un choix Notre petit confort va nous manquer déjà  Pourquoi faire un effort,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 février 2018

Le roi de la voltige

Le roi de la voltige Comment n’être en vertige, dans ce tourniquet fou Même L’enfant prodigue en aurait le cœur saoul Mais qui donc le dirige, ce monde là pour nous  On n’en voit pas la tige, ni la fleur après tout. C’est l’axe seul du temps qui lui donne un sens Ce fut celui de naître profitant d’une absence Celui de disparaître sans en avoir conscience Peut être de renaître mais dans la différence. Certains au mot histoire y mettent un grand H L’homme s’il la construit c’est bien à coups de hache Au mot... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 février 2018

Au son de l’angelus

  Au son de l’angélus  Au son de l’angélus qui court sur la campagne Où pointent des clochers encore un peu vivants Je parcours les chemins où j’évacue ma hargne Ce trop plein de colère qui m’échauffe le sang. Pourquoi tant de bêtise, de violence et de haine Nous en sommes abreuvés, quelles que soit les chaînes Qui ne savent informer que de tous les malheurs Chaque jour nous baignons, dans un flot de terreurs. Je voudrai dessiner un monde plus paisible Ou vivre et aimer il nous soit plus loisible Mais mon... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 février 2018

Parfois on se sent nu.

Parfois on se sent nu. Comme on se sent nu, quand on est impuissant  À agir pour le mieux, ou pour le bien des gens On l’éprouve bien plus, qu’être sans vêtements  Car cette nudité, ne crée pas de tourment. Car que peut la parole, contre les gens violents Contre ceux qui ne croient, qu’aux actes contraignants Pour eux seule la force, peut imposer leur loi Ils renient d’exister, même aux autres le droit. C’est pourtant la parole qui fera son chemin Tandis que la violence, elle, est sans lendemain Elle ne crée... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 février 2018

Sans conscience

  Sans conscience C’est un homme qui marche sur les chemins du monde Il y fait des rencontres, de gens de toutes sortes À chacun il envoie dans leur cœur une sonde Qu’est-ce donc que la vie, au fond vous apporte ? C’est l’enfant le premier qui lui a répondu  Moi je suis très triste, j’ai un jouet perdu C’était hier c’est vrai, mais aujourd’hui j’ai pu Obtenir ce cadeau que j’ai toujours voulu. Puis une jeune fille lui a parlé aussi Elle était très timide mais vraiment très jolie Rougissante elle murmure... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 février 2018

Des mots magiques

  Des mots magiques Ce ne sont que des mots que l’on entend à peine Dans tout le tintamarre, au milieu de l’arène  Des mots que l’on chuchote plutôt qu’on ne les crie Des mots qui se font rares, quand règne l’infamie. Des paroles aussi vieilles que l’est l’humanité  Au pouvoir sans pareil lorsqu’elles sont écoutées  Lorsqu’elles sont portées et qu’elles sont comprises Qui font partie des choses que les hommes ont apprises Qui n’ont point ce besoin, d’être haut et fort hurlées  Qui parlent bien... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 février 2018

La suite ?

La suite ? Ai-je le coeur à rire ou l’ai-je à pleurer, Je crois que c’est le pire, moi même ne le sais, Ai-je l’espoir au cœur, ou bien du désespoir  Je crois que c’est les deux, mais comment le savoir ? Les temps que nous vivons, sont à l’incertitude Tant de nouvelles plombent, tant de solutions pointent Devant autant de choses, qu’elle est donc l’attitude Faut-il voir tout en rose, ou ce qui désappointe ? Le plateau des problèmes me paraît bien chargé  A quel point j’aimerais, sur ce point me tromper Celui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 février 2018

Ce mal en nous

  Ce mal en nous. Dans les troubles hybrides où se fondent leurs peurs Dans le souffle languide de leurs instants bonheur Dans les désirs avides qui traversent leurs cœurs Dans les sursauts stupides que leur dicte l’honneur, S’agitent ou se brisent ou dérivent les vies De ces êtres à deux pattes à l’orgueil infini De ces maîtres du monde, de leurs tristes passions Quand pas une seconde, ils ne font illusion. Dans ces sourdes émotions qui en sont le moteur Dans ces éclairs parfois, dont on voit les lueurs Dans ce... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]