23 décembre 2017

Le drapeau du vouloir

  Le drapeau du vouloir Qui dira à la montre le temps s’est arrêté ? Qui dira à l’esclave c’est temps de liberté ? Qui fera du moment, l’instant d’éternité  Qui lira le journal de notre Humanité ? Qui fera de ses mains ce qu’on croit impossible Qui privera demain de ces choses terribles Qui ouvrira la voie au bonheur et au rire Qui percera le voile qui enfin se déchire ? Qui jouera de ces mots qui nous ouvrent le ciel Qui ouvrira ces pots dont doit couler le miel Qui osera montrer toute la vérité Qui ne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 décembre 2017

Voir, mais quoi ?

Voir, mais quoi ? Il contemple l'atome comme il fait molécule  Son univers à lui il est si minuscule Il est le plus savant du monde des fourmis Celui qui connaît bien leur dimension mini. De tous les animaux il comprend les langages C'est bien là la mesure de son vrai paysage Du peuple des humains il étudie les mœurs  C'est de leurs relations qu'il apprend la teneur. La voûte étoilée est sa seule passion Au bout de sa lunette il n'en voit l'horizon Voyager dans le vide n'est pas son illusion Il la voit de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 décembre 2017

Métamorphose

Métamorphose  Sans trop l’avoir compris il fallait quelque chose Que quelqu’un quelque part un beau jour lui propose D’aller sans hésiter vers sa métamorphose  D’une vie de noirceur vers un peu plus de rose. Sortir de cette gangue dont il est prisonnier  Parler une autre langue, trouver la liberté  Savoir qu’il a des ailes et pouvoir s’envoler Au dessus de la glaise où il est englué. Lui tendre une main parce qu’il est un homme Qu’il a droit au bonheur comme nous tous en somme Qu’il connaisse autre... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 décembre 2017

Entends

Entends. Entends la longue plainte, est-ce le vent du nord ? Écoute la complainte qui sanglote dehors. Vas-tu ouvrir ta porte ou te fermer le cœur Comment tu te comportes devant un grand malheur ! Seras-tu plus heureux en demeurant si sourd Et en te protégeant des fracas tout autour ? Ou partageras-tu un peu ce que tu as La voix de ta conscience s'exprime-t-elle ou pas ? Si tu choisis quand même de rester dans ta bulle Prend garde qu'elle éclate, quel que soient tes calculs La planète est petite on a tous le même air ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2017

Puisse vieillir la langue...

Puisse vieillir la langue. La langue vieillit-elle ou est ce son usage Qui avec les années nous fait sentir notre âge ? Elle se renouvelle est-ce bien sans dommages Devient-elle plus belle et nous un peu moins sages ? Je m'emploie tous les jours à caresser ses lignes À peaufiner mes mots à jouer de ses signes Il arrive parfois comme une joie insigne Que j'obtienne en retour un peu de votre estime. Certes je n'écris pas en mode SMS je veux bien que pour lui on dise quelques messes J'en use bien parfois cela je le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 décembre 2017

Muet

  Muet Du vide sidéral qui entendra les bruits Des étoiles filantes qui en dira les cris Il n’y a pas de sons, y-a-t-il de la vie Est-ce un paradis ou un endroit maudit ? Il n’y a de vrai silence que dans la mort on dit Mais s’il y a silence, où se cache la vie ? Il n’y a pas de signes, il n’y a pas de sons Mais il y a, on le sait, bien d’autres vibrations. Je vois des galaxies les circonvolutions J’aperçois du soleil ses agressifs rayons Je guette de la lune la révolution  Et de la Voie lactée les... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 décembre 2017

Deux

  Deux Il était un garçon qui aimait les poupons Et qui de sa maman restait dans les jupons Il était un garçon qui aimait les bonbons  Bien plus que la bagarre, ou le goût des gnons. On disait bien de lui qu’il était si mignon Avec ses jolis boucles dans ses cheveux longs Avait le goût des livres où tous les héros sont Comme on le sait bien de fort jolis garçons. Il grandit très heureux dans un si doux cocon Il fréquentait c’est vrai l’école des garçons  De tendres amitiés qui n’avait d’autre noms Se... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 décembre 2017

Après tout...

Après tout... Où s’en vont ces prières qu’on adresse au ciel Quand on veut la lumière, qu’on doute du réel  Qui entend ces suppliques, qui reçoit ces complaintes Où se perdent ces mots qu’on récitent en vain ? N’est-ce pas à soi-même que l’on parle alors Avec cette illusion qu’il y a quelqu’un dehors N’est-ce pas pour soi-même et pour tenir encore Qu’on murmure des mots pour se donner du corps ? Peu importe après tout si ça nous réconforte  Si après la prière, notre âme se sent plus forte Si l’on a retrouvé... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 décembre 2017

avant l’envol

Avant l'envol  Il me faudra partir un beau jour on me dit  Je m'en irai alors sans avoir tout compris Pourquoi accumuler des regrets des remords Plutôt que de bien jouir en oubliant la mort ? On n'a tous qu'une chance de goûter à tout ça  De nager dans les eaux, de suivre de ces voies  Qui mènent aux bonheurs qu'on découvre parfois Quand on vit sur la terre qui regorge de joies. Je ne sais toujours pas comment violence et haine Séduisent mes pareils alors que si l'on s'aime On suit d'autres chemins... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 décembre 2017

Coup sur coup

Coup sur coup Sont parties coup sur coup, deux figures sacrées  Qui depuis tant d’années nous étaient familières  Le lutin de l’esprit fut certes la première Puis l’idole du rock l’a suivi de si près. Car Jonny ou Jean d’O étaient bien au plus haut De leur réputation dans médias et journaux L’un par plaisants propos séduit les aristos L’autre était demeuré l’idole du populo. Je ne veux point casser tant j’ai fort du respect L’image dont jouissait ces deux monstres auprès  De leurs publics brisés par ces... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]