12 juillet 2018

Un sourire aux lèvres.

Un sourire aux lèvres. Être comme un nuage que pousserait le vent Ou être un vieux mage tout couvert de présents  Ou une simple image dans un livre d’enfant Ou cet heureux présage que viendra le beau temps, Être bien autre chose que cet être de chair À la plume morose et au cœur plein d’éclairs  Être un bouquet de rose et son parfum dans l’air Et prendre d’autres poses que mes cris de colère. Être comme une graine dispersée au hasard Ou comme un vieux chêne courbé par le blizzard  Ou dans le jeu la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 juillet 2018

Des graines dans le vent.

  Des graines dans le vent.... Le présent chaque jour encombré de nouvelles Dont certaines on le sait sont dignes des poubelles L’histoire retiendra ou pas seulement celles Qui auront pu marquer ou qui ont été mortelles. Hier menu étrange où tout avait pignon D’un côté il y avait une célébration  De l’autre une coupe du monde est son nom Une grande évasion, une limitation. C’est bien la grande dame entrée au Panthéon  Qui aura la primeur des mémoires du jour Mais cela aurait pu prendre un autre tour ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juin 2018

Pour que à tous ça aille.

  Réhabilitons l’ail Pour que à tous ça aille. Qui ne connaît de l’ail, la succulente gousse Dont on farcit les plats en Méditerranée  Dont l’odeur hélas dans la bouche repousse Tout câlin et baisers qu’on aimerait donner. Oh triste paradoxe qui veut que en manger Soit bon pour la santé et en premier au cœur  Mais qui pour des raisons que nous tous on connaît Brise efficacement tous les élans du cœur ! Toute inclinaison est aussitôt brisée  Et le seul cri qu’on pousse c’est aïe ! à le humer ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juin 2018

La cité où l’on gagne

La cité où l’on gagne. Longtemps le grand hôtel, Font Romeu domina Il en fut même l’âme, un symbole massif De ces temps où le lieu était l’endroit festif Où de toute l’Europe affluait le gotha. C’est depuis cinquante ans, silhouette altière  À présent le lycée Pierre de Coubertin Formant de nos sportifs, bonne part du gratin Ces champions dont la France est maintenant si fière. Cité vouée au sport qui se trouve en accord Avec une nature, un splendide décor  Un cadre qui exalte et l’esprit et le corps Un... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 juin 2018

Une part de nos rêves.

  Une part de nos rêves. Ils rêvent de médailles sans doute de records Ils exigent pour ça, tant et tant de leurs corps Le mental doit aussi être bien en accord Pour vaincre la douleur et accepter l’effort. Chaque jour sans faillir c’est pour ça qu’ils s’emploient A s’entraîner très dur, pour décrocher l’exploit C’est un projet de vie qu’ils trouvent tous très beau Lorsque sur le podium, ils se trouvent là haut. Pour être un sportif, faut-il être un champion Ou aimer dépasser ses limites au fond Quelle est la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 juin 2018

Amertume

Amertume Je traîne l’amertume des vieillards d’aujourd’hui Qui regardent en arrière leur paradis perdu Je n’ai plus ces yeux neufs que posait sur la vie Cet enfant que je fus, que j’ai perdu de vue. Lorsque j’étais petit que je ne savais rien Je ne pouvais que croire qu’on aspirait au bien Je voulais tout apprendre du monde autour de moi Je voulais tout connaître des hommes comme moi. J’endosse alors parfois ce manteau de l’enfance En cherchant ce regard sur les choses je pense Sans aucun préjugé, ouvert à la surprise... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juin 2018

Doutes

  Doutes. Dans sa villa immense au bord de son plan d’eau Il s’ennuie à mourir, il porte ce fardeau Lui qui a tout conquis, fortune et pouvoir Se demande encore ce qu’il fera ce soir. Dans sa maison tranquille au cœur de son village Assis dans son fauteuil rumine un homme sage Lui qui a tout compris, des voies de l’existence Se demande comment mériter cette chance. Dans son champ labouré où avancent ses bœufs Le paysan calcule la prochaine récolte  Celle qui permettra de mieux garnir sa table Se... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juin 2018

Brouillard.

  Brouillard. Le brouillard est épais partout qui enveloppe La maison, le jardin de ses brumes interlopes Le monde rétrécit à mon seul pré carré  Étrange sensation d’y rester oublié. Ma raison est intacte qui me dit tout va bien C’est un fragile masque et tu ne risques rien Que faire contre celle qui alors vagabonde Mon imagination qui lors refait le monde. Un monde à mon goût où règnerait la paix Où les hommes ensemble en même volonté  Façonnerait la terre sans pourtant la blesser Je ferme mes... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juin 2018

Les chevaux de feu.

  Les chevaux de feu. Sur des chevaux de feu, voilà l’apocalypse Qui ne laissera rien que des cristaux de gypse Le désert minéral, recouvert des chimères De tout ce qu’autrefois a pu porter la terre. Les cheveux emmêlés, de ses mille gorgones Sont comme les nuées, des orages qui tonnent Qui ne laisseront rien que des terres glacées  Là où jadis des vies venaient se prélasser. Les durs sabots tranchants, de milliers de cavales Piétineront le sol comme dit la cabale Ils ne laisseront rien, que des dunes de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mai 2018

Un autre monde.

Un autre monde Tu entends boulot, tu vas donc en forêt  Tu entends tous en grève, tu vas y récolter Dans le coeur des bouleaux la sève convoitée  On te dit au travail, toi tu vas t’éclater. On dit mort aux patrons, toi les troncs tu les aimes On les dit exploiteurs, toi tu cueilles et tu sèmes  Métro, boulot, dodo, toi tu te lèves à l’aube Une vie monotone, toi de tout tu t’étonnes. On te parle d’un monde,  qui n’est pas dans ta ronde On te cause conflit,  toi t’en as pas ici. Tu entends... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]