05 mai 2018

Dans une bulle

Dans une bulle. Nous vivons chaque jour sur une corde raide Sans trop être certain de quoi peut advenir Nous ne pouvons pas plus faire un appel à l’aide Car personne ne sait quel est notre avenir. On a vu bien des flammes vigoureuses et fières  S’éteindre très soudain, malgré cette lumière  Et on sait de ces feux, qui paraissent mourant Mais qui vivent pourtant, parfois jusqu’à cent ans. Mais combien sommes nous, qui vivons au présent  Qui n’avons pas le cœur, tourné vers d’anciens temps ? Ou qui sont... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 avril 2018

L’eau trouble des songes

  L’eau trouble des songes Quelques risées se forment sur l’eau trouble des songes Comme autant de désirs qui sortent alors de l’ombre Car la vie qui le tient, est tissée de mensonges Afin qu’il ne soient d’yeux pour voir ses côtés sombres. Le sourire est rictus dans la nuit où il plonge  Alors que tout autour s’installe la pénombre  Il redoute toujours lorsqu’enfin il s’allonge De voir surgir du fond les doutes qui l’encombrent. Sans compter les remords et regrets qui le rongent Dont il tient bien le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 avril 2018

Un jour viendra

Un jour viendra. Il viendra bien ce jour où toute honte bue Les tyrans des agneaux seront tous devenus Où le ciel offrira mille vols de colombes Au lieu qu’on voit pleuvoir en tous lieux tant de bombes. On y croit à ce jour où l’argent en fumées  Disparaît sous nos yeux, ce n’est conte de fées Où la fièvre vorace qui consume les hommes Ne laissera de traces plus que fait une gomme, On espère ces temps où seul l’amour vivra Là dans le cœur de ces hommes qui n’étaient que des rats Où la paix régnera qu’il n’y aura... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 avril 2018

Trop de questions

  Trop de questions. Tant de questions qui nous hantent Toujours les poser nous tente Nous restons pourtant dans l’attente De leurs réponses épatantes, Posées depuis toujours Par chacun tour à tour Mais jamais de retour Posées jour après jour Questions bien inutiles Pour des êtres fragiles Seraient-ils imbéciles  Ce serait trop facile. Quand, comment, pourquoi ? Tous les dieux restent cois Quand la seule à poser  Est tout à l’opposé  Elle n’est pas pour nous Égoïstes en tout Elle est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 avril 2018

Autant de vérités

  Autant de vérités. A les entendre parler, à les lire, les écouter, On finirait par le croire, qu’ils détiennent la vérité  Sur toutes choses et problèmes, car ils ont réponse à tout Mais voyez-vous le problème, c’est qu’on n’a de temps pour tout. En matière de santé, croyez aux produits miracles En matières de finances, faites-nous un peu confiance Dans le domaine politique, votez pour nous c’est magique Quant à votre avenir, nous savons nous y tenir. On ne peut tout essayer, il y aurait de quoi s’y perdre ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 12:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 avril 2018

Humez !

Humez ! Sentez-moi ce parfum, presque indéfinissable Que laisse sur ses pas, la femme idéale  Retenez l’impression, qu’elle en est ineffable Qu’il n’existe rien, qui soit plus délectable. Sentez-moi cette odeur, qui plane sur ces ruines Où pourrissent ces corps, qui ont sauté sur des mines Gravez bien l’impression, de ce qu’on abomine Dans ce qu’elle renvoie, à nos peurs plus intimes. Sentez-moi ce fumet, du rôti sur la broche Ou sur le barbecue, dans ce jardin tout proche Conservez l’impression, d’un appétit... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 12:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 mars 2018

Combien de pleurs ?

Combien de pleurs ? Combien de pleurs versés, sur des amours perdues De façon magnifique, ou même convenue, Combien sont exprimés, de ces profonds regrets Qu’on a au fond de soi, de ces êtres aimés, Des odes émouvantes, des sonnets délicats  Complaintes déchirantes ou sanglots dits tout bas Combien en ai-je lus, qui m’ont touché plein coeur Que j’aurai pu écrire, pour dire ma douleur, Celle que j’ai perdue, ne reviendra jamais Je n’ai pas très bien vu, quand elle m’a quitté  Ça s’est fait doucement, tout au... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mars 2018

Passage à vide

  Passage à vide Que vous dirai-je encore que je n’ai déjà dit D’une manière ou l’autre à travers mes écrits ? La mer où je m’en vais, pêcher au jour le jour Les mots qui m’ont servi, est vide a son tour ? Ces jours-ci mes filets, me remontent bredouilles Je sens qu’au fond de moi, quelque chose cafouille Serait-ce que l’hiver, qui s’attarde encore Gèlerait mes idées, comme il le fait dehors ? Je lève alors le nez, je vois par ma fenêtre  Des rayons caresser, l’herbe qui devient verte L’herbe qui se devine,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mars 2018

Grande Dame ?

  C’est une grande Dame Madame sans conteste vous avez de la classe Qu’on vous classe première, est-ce votre vraie place ? N’est-il pas dans les faits, bien d’autres grandes dames, Vous n’êtes la première, et ce n’est pas un drame. Vous êtes une femme, d’abord à part entière  Pas que de président, vous devez être fière  J’ai pour vous grande estime, pour cette dignité  Qu’en toutes circonstances, si bien vous maintenez. Je sais que votre rôle, demeure à inventer Que c’est la corde raide, où... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mars 2018

Facile de détruire

  Facile de détruire. Il n’y a plus d’amour, dans ces cœurs bien trop lourds Trop chargés de colères, trop encombrés de peur, Ils ne croient plus du tout, au retour des beaux jours Imprégnés de lumière, et ouverts au bonheur. Casser cette confiance, qu’il avaient dans la vie Voyez cette souffrance qui les a envahit Comme il est facile, de détruire ces vies Combien il sera long, de redonner l’envie. Il n’y a plus d’espoir, dans ces esprits trop noirs Trop brouillés par la haine, avides de revanche Ils ne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]