14 juillet 2019

Ombres et lumières

  Ombres et lumières. Un rayon de soleil qui à l’aube surgit Est comme à chaque fois, un enfant de l’espoir Et lorsqu’il s’en va, lorsque tombe le soir La crainte en nous se lève, que s’en aille la vie.  Nous sommes les jouets des ombres et des lumières  Le sombre nous déplaît, le chassent nos prières  Nous louons bien plutôt les bienfaits du soleil De l’aurore au coucher tant il nous émerveille. Il est pourtant des nuits que nous aimons propices À abriter l’amour et même ses supplices Il existe... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juillet 2019

Sans sortir de ton lit.

Sans sortir de ton lit. Sans bouger de ta chambre, sans quitter ton nid Tu t’inventes un monde, un petit paradis Où les choses seront, selon tes seules envies Où toutes elles feront, tout ce que tu leur dis. Tu pars loin en voyage, vers d’autres lieux qu’ici Où des hommes peu sages, jouent à des jeux maudits Tu vas vers des rivages, ceux sur lesquels on rit On danse et on chante, on fait l’amour aussi. T’imagines un monde où la vie te sourit Qui ne demande pas toute ton énergie  Où coule une eau claire, où l’air... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2019

Ambiguïtés

  Ambiguïtés. Quand l’homme tend les bras  Vers quoi donc il se tend Quand l’homme ouvre les bras Qu’est-ce donc qu’il attend ? Car prendre ou donner  Les gestes se ressemblent Qui sait s’abandonner Pourquoi est-ce qu’il tremble ? Quand l’homme ouvre la bouche  c’est pour montrer les dents Va-t-il mordre ou sourire Vraiment cela dépend. Car violence et amour Sont hélas souvent proches On le voit tous les jours On se dit que c’est moche. Quand l’homme parfois prie  N’est-ce pas pour... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2019

Trouble-fêtes

Trouble-fêtes. On les nomme empêcheurs de tourner en rond Ils n’en font eux qu’à leur tête, hors de toute raison Perturbateurs pour sûr, de nos savants calculs Agitateurs c’est sûr, de nos tranquilles bulles. Ce peut être parfois un simple incident  Qui va changer le cours, de nos jours ou du temps Ou plus souvent quelqu’un, que l’on va rencontrer Qui va de fond en comble, nos vies bouleverser. Nous voudrions maîtriser, tout ce qui nous arrive  Par eux nous nous voyons, partir à la dérive  Ils rendent... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2019

Quelques pas

Quelques pas. Un pas, un petit pas, un peu timide Mais un pas tout de même  C’est le pas vacillant de l’enfant qui s’avance Encore étonné mais tout plein de vaillance Un pas, un petit pas, pas difficile Mais un pas qu’il faut faire Pour quitter la maison et le nid protecteur Lorsqu’on devient adulte et que c’est enfin l’heure. Un pas, un petit pas, un pas de plus Mais un pas décisif  Pour choisir une voie où dérouler sa vie Emprunter un parcours qu’on souhaite réussir  Un pas, un petit pas, un pas... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2019

Le violet.

  Le violet Voilà une couleur de fleurs comme de fruit Du bleu et avant l’ombre, elle vibre sans bruit Elle donne aux habits des airs de grande classe Au sein de l’arc en ciel elle tient toute sa place. Avant cela hélas elle n’était que sous-noir  Symbole de tristesse voire de désespoir  C’était couleur de deuil que peut porter un roi Qui teintait la magie mais de mauvais aloi. Elle n’a que le tort de rimer malheureuse Avec un verbe fort qui peut rendre peureuses Celles qui craignent d’être contre... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juillet 2019

Le vert

Le vert Je m’y suis mis voyez, depuis quelques années  Et jamais je le dis, je ne l’ai regretté  Moi de la chlorophylle, je n’ai jamais assez Je m’y baigne toujours avec volupté. Que ce soit à travers le verre de mes vitres Celui de mes lunettes, j’en bois même des litres Envers et contre tout, dois je le dire en vers C’est la couleur le vert, celle que je préfère. Quand le printemps revient, après un long hiver,  Elle recouvre tout d’un manteau émeraude  Dont les mille nuances me mettent à... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2019

Le bleu

Le bleu Le ciel comme la mer, emprunte à la couleur Dont chacun sait tirer, on le sait le meilleur Explorant ses nuances du bleu le plus profond À cet azur magique, dans lequel tout se fond. Une âme douloureuse se teinte ainsi parfois Tous comme sur le corps, ces traces qui se voient C’est la couleur du sang, lorsqu’il est hématome  Celle de la souffrance, que peut connaître l’homme. Celle dont on affuble toujours le débutant  Celui avec lequel, il faut prendre des gants La peur la plus violente, prend cette... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Des choses simples

  Des choses simples. Dire des choses simples Dire des choses vraies Cela n’est pas si simple  C’est même compliqué.  Tant de choses nous gênent  Qu’on apprend à cacher Pour n’apparaître faibles On peut bien tout gâcher. Dire simplement je t’aime Mais longtemps hésiter  De peur c’est le problème Que d’être rejeté.  Qui dit sa vérité  Peut être accusé  Qui dit les choses en face Pourrait perdre sa place. Ce sont les faux-semblants Que tant de gens préfèrent  ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Tous ceux qui sont partis.

  Tous ceux qui sont partis. Tous ceux qui sont partis dans la fleur de leur âge  Cet âge où l’on croit aux plus glorieux messages Où il est si facile de se persuader Que le mal est ailleurs, et qu’on doit le traquer. Tous ceux qui sont partis et la fleur au fusil Ces jeunes qui croyaient être en ce temps utiles Pour aller s’effondrer et mourir sur des plages Que surmontent à présent de jolis paysages. Tous ceux qui sont partis, droits vers leur sacrifice Célébrés aujourd’hui à grands coups d’artifices, ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]