17 janvier 2018

Le ban du banc

  Le ban du banc Posé dans des endroits, au bord de quelque route Au détour de sentiers, en haut d’une redoute À l’ombre protectrice d’un arbre, contre un mur Sur le trottoir des villes, ou en pleine nature, Tu attends sous la pluie, le vent, même la grêle  Sous le soleil d’été, sous des couches de neige Quelqu’un qui viendra bien, répondre à ton appel S’asseoir pour un moment, le temps que tout s’apaise Qu’un musicien y cherche quelque nouvel arpège  Ou qu’un couple d’amant se pose et s’y baise Qu’un... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 janvier 2018

Promenade avec Charles

Promenade avec Charles C’était de bon matin et j’allais prendre l’air Quand me vint à l’esprit des vers de Beaudelaire « Le Poète est semblable au prince des nuées  Qui hante la tempête et se rit de l'archer ;Exilé sur le sol au milieu des huées,Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. » Pourtant je ne sentais aucune gêne atroce Ne me trainant à terre comme fait l’albatros Je me sentais plutôt léger et aérien  Comme se doit de l’être chaque jour un zinzin. Je poursuivis ma route, quand même tracassé ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 janvier 2018

Les béats

Les béats  Tandis que loin à l’Est, les confins s’éclaircissent Mes yeux s’ouvrent enfin et des pensées surgissent Elles chassent les rêves embrumés qui m’agitent C’est la réalité, à laquelle elles m’invitent. Songes interrompus et cauchemars peut-être, Tout est plus rassurant, vu depuis ma fenêtre, Pourquoi tant me tourmente, tout ce qui pourrait être, Ma vie est aussi bonne qu’elle peut le paraître. La lumière qui nait chasse si bien les ombres Si le soleil pouvait effacer tout ce sombre Qui résiste à la nuit,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 janvier 2018

Souvenirs

Souvenirs Je me souviens de jours, il y a bien longtemps D’ailleurs plus que de jours, il s’agit de moments De ces instants que grave, quelque vive émotion  Ou sans qu’on la comprenne, une forte impression. Elles ne sont tous heureuses, ces images qui restent Trop souvent elles rappellent, quelque terrible perte Celle d’une sœur, d’un parent, d’un ami Qui demeurent présent, dès lors qu’ils sont partis. Ce sont celles pour moi, de notre rencontre De nos premiers regards, de tes rires qu’elles montrent De l’instant... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 janvier 2018

Champs de neige

Champs de neige J’ai marché ce matin dans de grands champs de neige Et chacun de mes pas semblaient en terre vierge Avec ce sentiment d’être un explorateur Qui foulait le premier un tout nouveau secteur. Personne à la ronde, seul le soleil donnait Et les forêts autour de grands sapins plantées  Quelques traces laissées par les bêtes sauvages Dessinent à la surface, leurs familiers passages. Peut-être était-ce ainsi, aux anciens temps du monde Une nature intacte livrée à elle-même  Sans cette main de l’homme... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 décembre 2017

Regrets

Regrets   Que ne t’ai-je donné cette envie de me suivre De prendre ces chemins lorsque moi ils m’enivrent De tracer comme moi des routes inconnues Au milieu de jardins tous remplis d’imprévus   Je n’ai su te transmettre ce goût pour avancer Cette curiosité qui peine à renoncer La constante impatience d’aller voir au delà L’amour des connaissances, celles que l’on n’a pas.   Sans doute accaparé par mes propres recherches Je ne t’ai pas tendu alors la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 décembre 2017

Tant de nuances de blanc

  Tant de nuances de blanc. Lorsque tombe la neige, elle fait un manteau blanc Posé sur toutes choses comme un effacement Tant de nous s’en réjouissent c’est vraiment étonnant  Car la neige c’est beau, mais vraiment agaçant  Pensez donc à la mort, et à son linceul blanc  Posé sur ceux qui partent qui ne sont différents  Tant de nous s’en chagrinent, ce n’est pas étonnant  Car la mort familière, nous surprend tout le temps. Lorsque vient le silence on dit qu’il y a un blanc On n’entend... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 décembre 2017

Les beaux couples

Les beaux couples Il est de si beaux couples qu’ils font plaisir à voir On en serait jaloux si eux en tiraient gloire Mais ils ne sont que joie et ce plaisir de vivre Qu’on sent à leur contact quelque chose qui vibre, Car coule dans leurs veines cet appétit vorace De croquer dans la vie sans trop laisser de place À ces ombres que d’autres laissent planer sur eux On ne fait pas reproche à ces gens d’être heureux. Je goûte pour ma part cette énergie étrange  Qui émane bien d’eux sans que ça les dérange Cette force... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 12:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 décembre 2017

Le drapeau du vouloir

  Le drapeau du vouloir Qui dira à la montre le temps s’est arrêté ? Qui dira à l’esclave c’est temps de liberté ? Qui fera du moment, l’instant d’éternité  Qui lira le journal de notre Humanité ? Qui fera de ses mains ce qu’on croit impossible Qui privera demain de ces choses terribles Qui ouvrira la voie au bonheur et au rire Qui percera le voile qui enfin se déchire ? Qui jouera de ces mots qui nous ouvrent le ciel Qui ouvrira ces pots dont doit couler le miel Qui osera montrer toute la vérité Qui ne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 décembre 2017

Voir, mais quoi ?

Voir, mais quoi ? Il contemple l'atome comme il fait molécule  Son univers à lui il est si minuscule Il est le plus savant du monde des fourmis Celui qui connaît bien leur dimension mini. De tous les animaux il comprend les langages C'est bien là la mesure de son vrai paysage Du peuple des humains il étudie les mœurs  C'est de leurs relations qu'il apprend la teneur. La voûte étoilée est sa seule passion Au bout de sa lunette il n'en voit l'horizon Voyager dans le vide n'est pas son illusion Il la voit de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]