03 avril 2016

Courte, trop courte

  Courte, trop courte... Jeune ou vieux que vous importe A l'instant t s'ouvre la porte Quand la musique est finie Qu'on dit adieu, à cette vie. Toujours trop courte la parenthèse Qui a pu là, nous être offerte Pour goûter trop vite, trop mal A peine ouvert était le bal. Chaque seconde pèse son temps Quand la suivante est incertaine Chaque moment vaut son comptant De joie, d'amour ou bien de peine. Bien qu'il s'étire quand on languit Bien que fugace quand on s'éclate  Jamais pressé, parfois rétro ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 mars 2016

Goute à goutte

  Goutte à goutte. C'est comme un goutte à goutte fonctionnant à l'envers C'est les jours qui s'écoulent et grignotent pervers Emportant avec eux un peu du temps qui passe Ne laissant derrière eux que de modestes traces. On ne sait jamais trop, combien il en contient Le réservoir rempli qui chacun accompagne, De ces larmes de vie que personne ne gagne, De ne les gaspiller, bien il nous appartient. On nous vole nos vies quand même on nous la donne Comment la vivrons nous, si elles abandonnent Si elles ne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mars 2016

Une vie

Une vie Au fil des jours sans fin, dans le temps qui s'étire Dans l'ennui qui saisit tous ceux que rien n'inspire Quand ceux là s'interrogent sur le sens de leur vie Sans voir qu'ils sont coupables de n'avoir plus d'envies. La vie nous est donnée comme un cadeau magique Ce serait imbécile, ce serait criminel De ne pas en tirer tout le sel et le miel De ne pas la mener à sa façon unique. A chacun d'entre nous de la nourrir au mieux De lui donner un cap, comme feraient des dieux De vivre chaque instant comme si... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 23:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mars 2016

Sens unique

Sens unique Photo instantanée, des gestes au passage On y voit une main très proche d'un visage Pour y porter un coup ou une caresse sage ? On ne peut décider que sera le message. Le temps donne le sens, il donne le message Le reste est trompeur ou exercice vain Pourtant vivre l'instant et non le lendemain Reste la vérité la seule chose sage. Celui qui trouvera quel est le bon usage De ce temps qui s'écoule sans heurt et sans rage Sera maitre du temps, le temps de son passage Pour lui hélas aussi sera tournée la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 mars 2016

On ne sait pas...

On ne sait pas... On ne sait pas vraiment, quand l'on va partir On ne sait ni comment, ni où, ni même quand Quand on sera happé, dans le tout, le néant  Quand tout se finira, de notre avenir. Ce peut être aujourd'hui, ce peut être demain Alors par maladie, ou accident fortuit Ce peut être la nuit, quand on est dans son lit Ce peut être partout, la vie elle va, elle vient. Quand on croit qu'on la tient, bien serrée dans nos mains Elle, elle se dérobe, elle va son chemin. À quoi peuvent servir, les plans... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 février 2016

Lentement

Lentement   En comptant lentement, je ralentis le temps En rêvant au passé je resterai longtemps Dans les limbes éthérés de l’espace et du temps En suspens de l’horloge, de l’été au printemps.   En laissant dériver mes pensées tout le temps Sans accrocher bannières aux mirages du temps En planant tout là haut dans les courants du temps En me laissant bercer doucement par tous temps.   En ne disant jamais, jamais, j’ai pas le temps En prenant chaque... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 janvier 2016

Relatif

  Relatif   Le glissement des jours s’enfuit comme velours Si insensiblement, et comme il fait toujours Que ce doux froissement laisse si peu de traces Une usure subtile, aux effets peu fugaces   Le réservoir de vie, se vide goutte à goutte Quel que soit le débit un jour vide est l’outre Chacun a sa réserve mais il ne sait laquelle Cela importe peu pourvu qu’la vie soit belle.   Il est certaines gens que cette fuite obsède D’autres indifférents ou bien plus fatalistes Vivent au jour le jour et n’en... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 janvier 2016

Vivre l'instant (carpe diem)

Le temps est immobile alors nous on galopeIllusion fort trompeuse car l'aiguille est salopeInsaisissable fluide mais aussi immuablePareil une eau vive ou semblable au sable On ne peut l'arrêter et lorsque je calculeQuand le temps lui avance, c'est la vie qui reculeLe traversons nous ou est ce lui qui nous perce ?Flottons nous dans le temps où est ce lui qui nous berce ? Le seul dieu de ce monde est bien ce diable làDe tout il vient à bout, en lui tout qui s'en vaIl a faim de nos vies, y marque le mot finIl est indifférent, proche et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 janvier 2016

Vieilles histoires

Il enveloppe tout dans son cocon de gazeParfois laisse entrevoir des bribes du passéOn ne sait donc plus trop dans laquelle des casesRéside les souvenirs ou nos vieilles pensées. Le miroir éclaté de nos chères mémoiresRenvoie plus qu'à son tour un peu de nos histoiresPour dérouler à fond, et toutes ses bobinesIl ne laisse qu'un fil sur lequel on s'escrime. Dans nos têtes remplies au terme de nos viesQuelqu'un y a placé, je crois bien une gommeAfin que nous ne puissions faire la quête en sommeDe nos moments passés, les boire jusqu'à... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2015

Tempus fugit...

Du sablier géant s'écoulent les grains de sableDe la clepsydre cachée gouttent les eaux du tempsA l'horloge des corps, se chiffrent les années A la montre de Dieu, s'égrène l'éternité. Quel est le temps qui reste à nous pauvres mortelsChaque matin peut être qui sera le dernierA chaque tour de roue notre histoire progresseA nous aveugles et sourds elle reste un mystère. Que je sois malheureux ou que je sois prospèreQu'il me soit donné tout, ou que je désespèreDevant cette donnée nous sommes tous si faiblesAlors que faisons nous de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]