02 janvier 2017

An nouveau ?

An nouveau ? Premiers mots, premiers jets, ébauche de projets Premiers balbutiements au seuil de l'an nouveau Premières tentatives sur de nouveaux sujets Premiers essais de vers , poésie levée tôt. Nous découpons le temps en tranches d'artifices Et nous nous laissons prendre à nos propres malices Ce matin est nouveau parce que je le veux bien Il ne l'est davantage que tout autre matin. Car c'est bien dans nos têtes que sont les différences Qui nous aident à aller comme en reconnaissance Vers des temps qui auront la forme de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 janvier 2017

De la coupe aux lèvres

De la coupe aux lèvres As-tu déjà fait le chemin qui de la coupe va aux lèvres Vécu l'instant qu'on dit divin quand tout n'est qu'encore désir Que ne sépare qu'un soupir la bouche avide de plaisir Et le verre plein de nectar pour une étreinte aussi brève ? As-tu déjà imaginé le frisson qui parcourt déjà Le corps de l'amant enfiévré qui pense serrer dans ses bras Et enlacer de volupté la douce peau de son amante Alors qu'il en est séparé par un drap amarante. As-tu déjà vécu l'instant où l'athlète à bout de souffle Va déchirer... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 janvier 2017

Souviens-toi

Souviens-toi Souviens-toi sur la plage de tous ces parasols Posés comme des oiseaux prêts à prendre leur envol Les vois-tu ces ballons de toutes les couleurs Là au pied des enfants, de ces gosses rieurs ? Vois-tu les cerfs-volants soulevés par le vent Leur folles arabesques, leurs queues virevoltant Qui dessinent ces figures que l'on aimait enfants Vois-tu les cerfs-volants flottant, légers, au vent ? Ranimes en ta mémoire ces rouleaux pleins d'écume Qui nous éclaboussaient de gouttes de brume Sens-tu tes pieds mouillés par... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

Hier encore

Hier encore Voilà que je m’attaque à cette ascension Mais soudain je ressens comme une hésitation Dans mes jambes il y a une protestation Elles ne veulent avancer elles me semblent de plomb ! Hier encore pourtant j’avalais bien la pente Encore plus rapide je l’étais en descente Hier encore c’était de fait il y a longtemps Des années si je compte même aussi bien qu’avant ! Voilà que je commence à faire ces travaux Quand soudain je ressens la douleur dans le dos Dans toutes mes vertèbres c’est la bérézina Toutes elles protestent... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

Moments

Moments En bien des occasions on peut se dire heureux Et le temps qu'elles durent, comme le ciel est bleu Dans ces moments de grâce la vie est si précieuse Dans ces instants bonheur, mon Dieu qu'elle est gracieuse. Il y a des circonstances où seul le malheur danse Et le temps qu'elles durent c'est une vraie souffrance Dans ces moments plus durs la vie est pénitence Dans ces instants de peur, diable qu'elle est violence. Et puis il y a les jours où ne se passe rien Et tout le temps qu'ils durent on n'est ni mal ni bien Dans... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

Mais que faire du temps

Mais que faire du temps ? Lentement, quand tout se meut ainsi, lentement Est-ce que c'est mieux ainsi, lentement Quand on va, quand on vient lentement, Quand on vit, on agit, lentement ? Est-ce que le temps aussi va plus doucement Les joies et les plaisirs, les ennuis, les tourments ? À vivre au ralenti, à faire doucement Gagne-t-on sur le temps, va-t-il plus doucement ? Prestement, quand tout se fait ainsi, prestement Est-ce que c'est mieux ainsi prestement Quand on va, quand on vient prestement Quand on vit, on agit,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 novembre 2016

Bégaiements

Bégaiements Est-ce que le temps bégaye, est-ce qu'il se répète Ou bien hésite-t-il à poursuivre sa course ? Tous les soirs dans le ciel quand je vois la grande Ourse Je me dis s'il avance, il fait pas la compète. On dirait que les hommes sont comme dépassés Qu'ils ne tirent jamais les leçons du passé Qu’ils ne font pas retour de leurs tristes expériences Qu'ils veulent ne pas voir ce que leur dit la science. Ce sont eux qui bégayent, le temps lui a le temps Il va inexorable comme un tapis roulant On le croit immobile mais... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 novembre 2016

Tout ce temps

Tout ce temps De tout le temps dont je dispose Qu'en fais-je donc entre deux pauses ? Entre les moments où je cause Ceux aussi où je me repose Qu'elles sont donc ces autres choses Dont je puis dire qu'elles soient grandioses ? J'ai une vie remplies de choses Chacune à petites doses Je puis en dire une chose C'est bien que tout n'y est pas rose. Mais de ce temps dont je dispose Qu'est-ce que j'en fais, oh pas grand-chose. Chaque jour n'est une apothéose Il n'y a pas de métamorphose Même si souvent il y a overdose D'ordinaire et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 novembre 2016

Echéance

Échéance Au fil du temps on prend conscience Impermanence de l'existence Au fil des ans tout prend son sens Dans la présence ou dans l'absence Jour après jour ce sont nos sens Qui sont l'essence de la présence Nuit après nuit c'est bien l'absence Qui donne sens à la souffrance. La vie s'écoule dans un seul sens Évanescence sans consistance La route défile avec constance Déliquescence et abstinence D'un bout à l'autre ce qui fait sens Est l'existence de la confiance Et tout au long de l'existence Insuffisance ou bien immense. A... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 novembre 2016

Secret

Secret Il n'y a pas d'escale sur le grand toboggan Où pourrions faire étape juste un petit moment Il n'y a pas de crocs sur la toile du temps Elle est lisse, on y glisse, toujours et pour longtemps. On en rêve pourtant de retenir le temps Quand le bonheur est là si fugitivement Il arrive aussi qu'on pousse des soupirs Quand notre vie traverse ce qu'elle connaît de pire. Mais où sont donc cachés les manettes du temps Qui donc a le pouvoir d'en régler le courant ? Nous sommes entraînés sur ce tapis roulant Qui semble immobile et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]