29 juin 2018

Là où le temps s’abreuve.

Là où le temps s’abreuve. On parle du présent, du passé, du futur Car évoquer le temps est bien dans nos natures Quand on le sent filer si vite entre nos doigts On voudrait par nos mots l’inviter à s’asseoir. Que retenir du temps sinon de l’éphémère  Que dire du moment sinon que c’est un rêve  Qui aussitôt s’enfuit, que sans trêve il enlève,  Ce temps insaisissable comme un courant d’air. On parle du passé qui dans nos souvenirs Nous semble bien fixé, on aime en retenir Ces instants qui n’existent qu’au... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 juin 2018

Pauvres marionnettes.

  Pauvres marionnettes. Nous sommes des Sisyphes, à pousser sur nos jours Qui reviennent sans cesse dès l’aube de retour À tracer un sillon chaque jour si semblable A refaire toujours ce qui est indispensable. Nous sommes aussi des roues à tourner sur nous mêmes  A faire et refaire ces tours qui nous ramènent  A ce point de départ d’une aube qu’on dit nouvelle Juste parce que parfois, elle est un peu plus belle. Pourtant étrangement on ne fait du surplace Il y a chaque fois des choses qui se passent ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 juin 2018

Jusqu’au bout

  Jusqu’au bout. Insistante est la voix qui me dit c’est fini Tu es au terminus, c’est très bientôt la nuit Qui susurre perfide, qu’est arrivé mon tour De prendre ce billet qui n’a pas de retour. Je ne sais si j’ai peur, mais combien ça m’agace De l’entendre ainsi de ce ton qui me glace Je sais qu’il me faudra, un jour laisser la place  Mais n’est-ce pas trop tôt ? Je le vois dans ma glace. Hélas il n’y a pas d’âge pour celle qui ricane Qui fauche aussi bien le bébé que la canne Frappe-t-elle au hasard ?... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 juin 2018

Partir

  Partir. Quand mon corps ne sera plus que chair sans élan  Quand mon coeur n’aura plus d’exutoire charmant Quand mon âme enfermée sera dans ce carcan Quand mon esprit sera, alerte comme avant Que me restera-t-il que de beaux souvenirs Que pourrai-je faire, quoi d’autre qu’écrire ? Je revivrai alors tourné vers le passé  L’avenir se sera pour toujours refermé  Je n’aurai désormais plus de rôle à jouer  Je ne serai plus là que pour tout ressasser. Tout ce que j’ai vécu lorsque j’étais... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mai 2018

Parfums d’antan.

  Parfums d’antan. Sentez vous ces parfums, ces odeurs, ces effluves Combien ils vous emportent vers d’autres ailleurs ? C’est comme par magie, s’ils remuent notre cœur Montent les souvenirs comme vapeurs d’étuve. Ce sont odeurs de thym qui me plongent en garrigues Ou de tartes aux pommes, je suis dans la cuisine Ou ce jardin d’enfance où mûrissent les figues Ou ce bon chocolat sur toutes mes tartines, Le parfum émanant des coulées de résine  Quand je grimpais aux arbres, que j’y collais mes mains Et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mai 2018

Bougresse

Bougresse. Elle m’a pris dans ses bras, sans que j’y prenne garde Je suis dans l’embarras, puisqu’elle s’y hasarde Je suis dans de beaux draps, depuis qu’elle me regarde Je mets des sparadraps, sur mes pensées hagardes. Pourtant elle s’obstine, à vouloir m’embrasser  Je mets bien des rustines, mais j’y suis empêtré  Je sais qu’elle m’assassine, elle n’est pas pressée Ma vie elle butine, à petites bouchées. C’est subrepticement, qu’elle s’est insinuée  Je ne sais pas vraiment quand elle a commencé  ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 avril 2018

Résolution

Résolution. Ces jours ci je le crains, mes pensées sont bien sombres Vous l’aurez deviné, la tristesse m’encombre  Est-ce le temps qu’il fait, qui m’influence ainsi Ou est-ce de songer, à la vie, qui s’enfuit ? Je n’ai pas peur, vraiment, du terme où l’on se noie Plutôt de la souffrance, que parfois j’entrevois Je suis de ces humains, qui ne craignent leur fin Mais je ne veux, avant, me tordre et en vain. C’est aveu trop banal, mais il me faut le faire Quand parler de ses peurs, c’est déjà un peu vaincre ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 avril 2018

La glu

  La glu. Dans la glu trop épaisse des tristes matinées  Je suis là, je paresse à toujours me poser Mêmes questions qui blessent, suis-je donc obstiné  Quand est-ce que je cesse, de tant me reposer. Je m’assieds, je me traîne, oh combien désœuvré  C’est vrai que la semaine, ne fut très agitée  Avec cette neige qui m’a laissé cloîtré  Et dehors tout ce sombre, avec ce ciel plombé. Maudite humidité, quand tous mes vieux os grincent Et cette obscurité, même quand le jour pointe Où est donc... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 avril 2018

Les choses familières

Les choses familières. Ces choses familières qu’on ne voient même plus Mais où les yeux se posent quand on n’y pense plus Si chargées d’habitudes et témoins de nos vies Gorgées des certitudes, sinon de nos envies Ces choses autour de nous, disposées sur les murs Ou posées sur les meubles, qui sont là et qui durent Ces objets de partout, souvent hétéroclites  Qui sont parties de nous, de ce temps qui nous quitte. Ces choses qui ne comptent, que par nos souvenirs Qui parlent de moments que l’on voudrait revivre Ces... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 avril 2018

Cependant une vie

Cependant une vie. Une vie qui s’en va, doucement par morceaux Une vie qu’on voit pendre, lentement en lambeaux Une vie où ne brillent, plus beaucoup de flambeaux Une vie qui s’achève, en petits soubresauts. Cependant une vie, qui vaut mieux que de n’être  Qui s’étiole sans doute, depuis qu’on l’à vu naître  Une vie dont on n’est, plus vraiment le seul maître  Mais quand même une vie, dont on peut se repaitre. Une vie qui nous lâche, à petits pas prudents Une vie qu’on ne mord, las plus à pleines dents ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]