14 janvier 2018

Encore un dimanche

  Encore un dimanche Encore un dimanche, oh comme c’est étrange  Je ne vois plus en quoi, ce jour encore change  Pourtant il a rythmé, ma vie bien des années,  Quand comme beaucoup d’autres, bien sûr je l’attendais. Quand dimanche était ce jour dit de repos Je ne dis pas quand même de la poule au pot Ce jour où on flemmarde et où l’on fait famille Ou j’en sais qui bricolent ou bien qui s’éparpillent. Quand dimanche était ce jour de liberté  Liberté illusoire, tant il était rempli De tant de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 janvier 2018

Nouvel an ?

  Nouvel an ? Voyez comme le temps peut être facétieux  Nous donnant l’illusion que nous sommes des dieux Que nous le contrôlons en en faisant des tranches Que nous l’organisons comme ça nous arrange. On compte en minutes, en heures et en jours On découpe en mois, en années, court toujours Ce temps insaisissable se moque bien de nous Il sait bien qu’il gouverne nos vies et pour toujours. Alors faisons la fête juste pour oublier Son cours impitoyable, faisons un pied de nez Célébrons tous ensemble cette... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 décembre 2017

Les mémoires du passé

  Les mémoires du passé  Regarder le passé comme assis au spectacle En observer les ombres et les quelques faux-pas En retrouver les joies, ainsi que les obstacles Regretter sa jeunesse quand elle ne doute pas. Instants de nostalgie déformés par le temps Oublieux des tourments qui agitaient nos sens Filtre si indulgent pour tous nos errements Qui ne fixe vraiment que les meilleurs moments. Mais subir son passé qui vous ronge en dedans Que l’on voudrait enfouir oublier à jamais Sans comprendre vraiment... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 novembre 2017

Mais qu’en restera-t-il ?

  Mais qu’en restera-t-il ? De tout ce que je vois mais qu’en restera-t-il, Des cheminées d’usine ou de ce Monoprix ? Peut-être la montagne aux crêtes enneigées  Mais même la rivière elle peut s’assécher. Dans ce temps de nos vies où rien n’est immuable Sauf parfois le décor quand il n’est pas de sable Nous voudrions retenir et figer pour toujours Tout ce que nous aimons mais ainsi va l’amour. Nous sommes des bouchons ballotés par le fleuve Comment pourrions-nous donc nous fixer un moment Alors que nous... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 novembre 2017

Photos

Photos Au mur quelques photos autant de souvenirs De ces moments anciens qui ne vont revenir Qu’on n’a pas sur l’instant forcément appréciés Mais qui sont si précieux dès qu’ils sont au passé. Un sourire volé ou un instant de grâce  Qui contient l’émotion prise dans cette glace Du papier coloré qui remplit cette place Retenant sa chaleur malgré le temps qui passe. Recréer quelquefois ces passages agréables  J’aime la nostalgie quand elle est si palpable Mais il ne faut se perdre trop souvent dans ses limbes ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 octobre 2017

Fugaces

Fugaces Comme tout un chacun j'aime les lits de roses Les chemins sans souci et les moments de pause Que ma route soit claire et sans aucune embûches  Que ma vie soit remplie de miel comme la ruche. Hélas il n'en est rien ou c'est alors si peu Il y a bien des moments où l'on se dit heureux Oh combien est fugace, et qu'il est déjà loin Que cet instant de grâce où l'on était si bien ! Comme tous ici bas j'aime bien que l'on m'aime Que la main on me tienne, qu'on me caresse même  Entendre des paroles de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 septembre 2017

Ton plus beau jour

Ton plus beau jour Si tu veux vivre heureux libre de ses entraves Il te faut ignorer cette chose trop grave Qui n'a d'autre vertu que de rendre précaire  Toute vie que l'on mène chacun sur cette terre. Ignore donc le temps qui lui jamais n'épargne  Ignore le toujours car lui toujours il gagne Méprise le encore, sort le donc du décor  Ne vis que dans l'instant et dans ce corps à corps. Brise tous les miroirs et casse les horloges Tout ce qui te rappelle à quelle aune il jauge Même l'éternité n'y songe oh... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 septembre 2017

Observateur

Observateur Accoudé au muret qui court sur la grand place Je regarde les gens qui viennent et qui passent Ils semblent des pigeons tous pressés d'attraper Des miettes de ce temps qui les fait déraper. Assis à la terrasse du café de la plage J'observe tous ces gens qui courent et qui nagent Ils semblent des poissons qui se prélassent au fond Pour oublier le temps qui les entraîne au fond. Allongé là dans l'herbe dans ce pré au soleil Je regarde le ciel où passent des avions Ils portent tous ces gens qui c'est sûr... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 août 2017

Vis au présent

  Vis au présent  Sais-tu j'ai certains jours le coeur gonflé d'espoir Tant je veux croire alors de triompher du noir, Tant il me semble que vaincra la lumière  Et qu'elle éclairera l'humanité entière. Hélas mon cher ami ces moments sont plus rares Car de lueurs d'espoirs les temps sont plus avares, Je vois bien tous les jours les mauvaises nouvelles Étouffer l'éclaircie que de mes vœux j'appelle. Vois-tu ne servent à rien les prophéties cruelles L'homme ne les entend, il ne veut croire en elles Lors... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 août 2017

Éternité ?

Éternité ? Tous les mornes soleils emportés par les vagues Des temps d'éternité depuis l'aube incertaine Ces fragiles étoiles qui flottent souveraines Constellations superbes qui de là-haut nous narguent. Tous les destins ont-ils de ces fins fort funestes Qu importent alors regrets de nos plus sombres gestes Tout n'est-il qu'immanence ou plutôt inconstance Pour longtemps et c'est bien hors de toute conscience. Toute une vie dès lors n'est ce l'éternité  Pour celui qui est là, les bornes il n'en connaît  Dans... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]