26 mars 2017

Pas à pas, les visages du monde

Pas à pas, les visages du monde   J'ai un an depuis peu Je vacille un peu Premier pas c'est heureux Le monde s'ouvre à moi   J'ai quatre ans je suis grand J'écris mon nom tout seul Mes parents sont contents Le monde tend ses bras   J'ai dix ans maintenant Je vais seul comme un grand Au collège j'apprends Que le monde est grand   J'ai treize ans je ressens En moi des sentiments Pour les filles c'est gênant ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mars 2017

Naufrages

  Naufrages   Tu vis à côté d’elle et tu ne la vois plus Elle est toujours belle mais tu ne le sais plus Elle t’est restée fidèle, elle ne te plaît plus Tu comptes pour elle, mais tu n’en veux plus.   Il vit bien sous ton toit, il n’est plus dans ta vie Il t’aime comme un con, tu n’en as plus envie Il a besoin de toi, tu restes au mieux polie Jamais ne t’a trahi, mais hélas il t’ennuie.   Oh mon dieu quel gâchis ces couples désunis Qui ont vécu... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mars 2017

Bilan

Bilan   Pourquoi donc se risquer à faire son bilan Puisqu’on n’a qu’une vie ça ne sert pas vraiment Pourquoi rendre des comptes à ceux qui sont vivants Puisque au bout du compte on sera plus présent.   Après moi le déluge serait-ce la devise De la plupart des hommes qu’on soit ou non en crise Profitons de l’instant et qu’importe l’après Seul le temps de nos vies a de réalité.   A raisonner ainsi on n’est donc que des bêtes N’être que de passage... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mars 2017

Nous sommes nos rêves

Nous sommes nos rêves   Nous sommes nos pensées et nous sommes nos rêves Finalement du vent qui poussière soulève Combien est impalpable ce qui fait notre sève A quel point est fragile cette existence brève.   Quand je vois de ces hommes gonflés de leur orgueil Qui ont cette illusion du haut de leur fauteuil Qu’ils sont très importants quand ils sont tape-à-l’œil Quand comme tous les autres les attend leur cercueil   J’ai vraiment l’impression que l’on a... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 mars 2017

Sommes -nous ?

  Sommes-nous ? Sommes nous des bouchons ballotés par la vie  Des grains de sable fous dont vont jouer les vents Des gouttes d'une pluie qui se perd trop souvent Les akènes plumeux d'un champ de pissenlits ? Si poussières d'étoiles nous sommes éternels  Le souffle de nos vies lui n'est qu'une étincelle  Qui vacille et brille de façon fugitive Et parfois se révèle d'une humeur créative. Sommes-nous des fantômes produits de dieux jaloux Personnages de rêves aux destins un peu flous Des jouets... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 mars 2017

Dents de scie

  Dents de scie Le blizzard s'est levé et fouette mon visage Tout se trouve estompé plus de paysage Le froid soudain pénètre mes pauvres vêtements  Je n'avais pas prévu cette saute du temps. C'était l'instant d'avant le temps de la confiance Je marchais insouciant perdu dans mes pensées Maintenant je ressens une certaine urgence De rentrer bien au chaud je suis vraiment pressé. En montagne le temps est l'image de la vie Qui un jour vous contente et un jour vous sourit Mais qui le lendemain déclenche un... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 mars 2017

Fausses pistes

Fausses pistes Quand je m'en vais courir sur des rayons de lune Ou chasser les nuages jusque à Pampelune Que je m'en vais marcher sur le sable des dunes Sur ces plages de rêve qu'on nous montre à la Une. Je ne puis que rêver que pour moi c'est crédible  Goûter par la pensée aux plaisirs impossibles Qui ouvriront leur porte aux élites, leur cible Et restent pour le peuple presque inaccessibles. Quand je me vois plonger dans une eau bleu azur Au fond d'une piscine grande comme un lac Que je marche tranquille... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 février 2017

L'autobus

L'autobus C'est tout gamin qu'il l'aperçut dans l'autobus C'étaient deux mioches vers l'école, deux minus Fille et garçons dans leur poche des dragibus Encore trop jeunes pour cheminer à pedibus. Ils ont grandi vont au lycée en autocar Les voila à présent, échangeant des regards De deux ados un peu timides et rigolards Laissons donc faire bien les choses le hasard. Ils sont adultes mari et femme dans le métro  Du travail des soucis ils en ont un peu trop Des enfants je crois trois, et aussi du boulot Un amour... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 février 2017

Havre

Havre  Fut un temps où je croyais changer le monde Cette époque est passée, j'ai quitté la ronde De tous ceux qui prétendent gouverner le destin À présent je m'inquiète du premier matin. Je la connais cette belle parabole  De la petite goutte perdue dans l'océan J'y ai cru sans doute quand j'étais à l'école  Mais celle de la vie m'a tant déçu pourtant. Je laisse à de plus jeunes de porter ces drapeaux De croire aux oriflammes et aux grands idéaux C'est à ma thébaïde que je vais désormais Employer... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2017

Eléments de décor

Éléments de décor Quand on n'est plus qu'une ombre invisible au passant Couché sur un carton entouré de bouteilles Pour compagnie un chien nourri dans les poubelles On reste un humain quoique pensent les gens. Vivre de charité vide de compassion Où être hébergé dans des institutions On n'est plus qu'un poids mort grimé en statistiques On est humain encore en dépit des critiques. Éjecté d'un système qui veut des résultats Quand on a tout perdu par simple accident D'une vie qui n'est plus qu'une rage de dent On est pourtant... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]