22 avril 2017

Ton pacte

Ton pacte Tu auras beau retourner mille fois dans ta tête Les pourquoi, les comment, ce jusqu'à perpète Tu n'auras de réponse à tes questions inquiètes Le monde est comme ça il faut que tu l'acceptes. L'injustice y règne aussi la cruauté Les actes généreux y sont aussi légion La laideur y côtoie les plus grandes beautés L'homme écartelé entre altruisme et passions. On te dira bien sûr personne n'y peut rien Car il en est ainsi depuis le fond des âges Quelle que soient les paroles des sages L'homme est toujours coupable du... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 avril 2017

Pour quel ailleurs ?

Pour quel ailleurs ? Ils ne sont pas nombreux ceux qui sont volontaires Pour quitter cette terre, pour voyages à Cythère, Ils ont beau crier haut leurs peurs et leurs colères Ils s’accrochent bien fort à leurs douleurs amères, Qu’y-a-t-il hors la vie si ce n’est le néant On sait ce que l’on souffre mais sait-on où on va, Sans doute qu’on connaît des souffrances ici-bas Mais l’enfer est un doute qui demeure présent. Ils ne se pressent pas sinon au compte-gouttes Ceux qui maugréent après ce qui nourrit leurs doutes Pour chercher un... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2017

Pointillés

Pointillés Histoire en pointillés ou bien en dents de scie Épisodes isolés séparés dans la vie Pas de continuité ni de fidélité Petits cailloux semés au gré des ans passés Il en est de ces vies passées à butiner Où rien ne s'est construit tout a été brûlé De ces vies étrangères hors de buts affichés De ces vies passagères qu'on ne peut décoder. Trajectoires erratiques hors des sentiers battus Promenades de hasards qui n'ont été voulus Des coquilles de noix secouées par les flots Des vies dont il ne reste in fine que des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 avril 2017

Salle des pas perdus

Salle des pas perdus Salle des pas perdus de ces jours sans reliefs Où notre vie s’écoule pour des instants si brefs Mais des moments perdus en tous points inutiles Où nous nous gaspillons en actions trop faciles, J’y vois, serrées, des foules qui, à pas lents, la foulent Alors que autour d’eux sans répit se déroulent Les occasions manquées à se laisser aller Le temps est un tapis sans un bouton arrêt. Sommes-nous des moutons qui allons à la tonte Ou être libre n’est-il pas ce qui compte ? A être ainsi passifs alors que tout... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2017

Automate

Automate   Il ne s'était jamais posé cette question Mais pourquoi donc je vis et avec quelle intention Il n'avait pas du tout cette interrogation Pour lui tout était simple et sans complication.   Il n'a pas mis en cause ni son éducation Ni les principes qui gouvernent la nation Pas plus parti en guerre comme chair à canon De mourir pour sa terre sans autre explication.   Quand il a rencontré la fille du patron Il l'a bien épousé sans aucune... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2017

Vertiges

Vertiges   N'avez-vous jamais eu quelque peu le vertige Quand vous réalisez combien le monde est grand L'univers est si grand que c'en est un prodige Et puis l'aube des temps c'était il y a longtemps.   Habitués à vivre dans un cadre étriqué Où les distances se comptent en mètres ou années Comment ne pas en être vraiment bouleversés Quand on voit ce qu'on pèse, quand on voit ce qu'on est.   Entre infiniment grand et fines particules Mais que... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mars 2017

Alea jacta est !

Alea jacta est !   Si vous n'y croyez plus, si vous ne rêvez plus Pourtant vous êtes émus par la beauté du monde Mais il se peut pourtant que vous soyez déçus Par les hommes vos frères et leurs erreurs profondes.   Ne baissez pas les bras il y a toujours l'espoir Que d'autres hommes se lèvent pour dire fort qu'ils croient A un monde meilleur et à une autre histoire Que celle que l'on vit où bientôt tous se noient.   Car à ne rien tenter ou à n'y rien... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2017

Etrange étrangère

Étrange étrangère.   Du haut de la colline que l'horizon est loin Toi la petite fille tu n'es pas de ce coin Au delà de sa ligne tu as laissé ton cœur Dans ce pays lointain frappé par les malheurs Et tu restes blessée victime de tes peurs.   Ils sont tous morts là-bas tes parents et tes sœurs Dans ce pays en guerre ravagé de terreurs Dans les larmes qui coulent de tes pommettes brunes On y voit les reflets tout là-haut de la lune Dont le disque argenté... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2017

Pas à pas, les visages du monde

Pas à pas, les visages du monde   J'ai un an depuis peu Je vacille un peu Premier pas c'est heureux Le monde s'ouvre à moi   J'ai quatre ans je suis grand J'écris mon nom tout seul Mes parents sont contents Le monde tend ses bras   J'ai dix ans maintenant Je vais seul comme un grand Au collège j'apprends Que le monde est grand   J'ai treize ans je ressens En moi des sentiments Pour les filles c'est gênant ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mars 2017

Naufrages

  Naufrages   Tu vis à côté d’elle et tu ne la vois plus Elle est toujours belle mais tu ne le sais plus Elle t’est restée fidèle, elle ne te plaît plus Tu comptes pour elle, mais tu n’en veux plus.   Il vit bien sous ton toit, il n’est plus dans ta vie Il t’aime comme un con, tu n’en as plus envie Il a besoin de toi, tu restes au mieux polie Jamais ne t’a trahi, mais hélas il t’ennuie.   Oh mon dieu quel gâchis ces couples désunis Qui ont vécu... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]