02 avril 2018

À quoi riment nos choix ?

  À quoi riment nos choix ? Tous les chemins nous mènent, vers une même fin  Ce pourquoi ce qui importe, ce n’est donc pas la fin Pour changer celle-ci, je n’ai aucun moyen C’est choisir ma route, qui seul en vaut la peine. Qu’elle soit rectiligne, tortueuse à souhait Qu’elle n’ait qu’une voie, ou mille emmêlées  Elle sera la mienne et celle de nul autre Que je sois mécréant, ou me veuille apôtre. C’est la somme des choix, qui fera que ce monde Sera un paradis ou un endroit immonde Sera-ce le hasard... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 mars 2018

Chut !

  Chut ! Il avait pris au mot un familier propos, La parole est d’argent, mais le silence est d’or C’est ainsi qu’il s’est tu, et on a cru d’abord Que le garçon bientôt, parlerait à nouveau. Mais les années passèrent, sans qu’il ouvrit la bouche Sauf bien sûr pour manger, boire ou respirer Il ne supportait pas, non plus que on le touche Et pour toute réponse, la tête il hochait. Il changea de pays, et on le crut muet Dès lors il fit sa vie, personne pour s’étonner  Il trouva du travail, fonda une famille ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mars 2018

L’orgueil

  L’orgueil L’erreur serait de croire, qu’elle s’arrête un jour C’est une vis sans fin, qui mouline ses tours Elle qui nous entraîne, dans des cycles semblables Laisse derrière nous, des traces dans le sable, Quel orgueil de penser, que nous jouons un rôle  La pièce est jouée, comme cela est drôle  Depuis l’aube des temps, par des acteurs aveugles Qui croient tous à leur tour, que leur vie est la seule. Quand on pourrait songer, à bien s’y accrocher Se laisser emporter, au gré des rotations Espérant... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mars 2018

Hommage à Balavoine : météore.

Météore. D’abord vous ai connu, sous le prénom d’Henri Votre voix haut-perchée résonnait comme un cri J’ai mis un bon moment maintenant je l’avoue À saisir le talent que vous aviez en vous. Vous faites bien parti de ces gens las si rares Qui à peine arrivés sont par là vie barbare Enlevés bien trop tôt à tous ceux qui vous aiment Météore fulgurant au milieu de nos peines. À l’image d’Achille vous fûtes un héros Qui connut bien la gloire mais parti bien trop tôt  Votre talon à vous ce fut l’hélicoptère  Qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 février 2018

Poupée brisée

  Poupée brisée  Elle va se balancer tous les soirs dans le parc Et la tête baissée elle oscille dans le noir Son corps se tend parfois comme ferait un arc Quand la douleur du manque, la met au désespoir. Elle revient ici comme une mécanique Dont les ressorts grippés, lui rejouent la musique De ces temps de bonheur, où ses cheveux volaient Tandis qu’elle souriait au garçon qui l’aimait. Pauvre poupée brisée qui survit dans ce rêve  La vieille balançoire qui gémit et soulève  Tous ses chers... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 février 2018

Que vais-je devenir ?

  Que vais-je devenir ? Que suis-je devenu, un chevalier sans terres Un soldat sans contrat, quelqu’un sans idéal  Où se trouve ma place, moi qui n’ait plus de but Ne suis-je à présent du monde qu’un rebut ? Qui me dira la route, qui m’en dira le sens Quelle sera ma vie quelle en sera l’essence Si j’ai trop de questions, alors quelle impuissance L’enfer n’est après tout, que question de conscience. Je n’ai plus de statut, je n’ai plus de programme  Je dois en écrire un et c’est bien là mon drame À... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 janvier 2018

Vient un moment où...

  Vient un moment où... Je suis las de rester, et trop las pour partir Mon esprit vagabonde, il est seul à courir Combien vaste est le monde, mais il m’est interdit Je n’ai plus comme ronde, que celle des soucis. Je rumine immobile, sur tous mes jours enfuis Je reviens sans arrêt, sur des moments précis, Pour y puiser sans doute quelque belle énergie Qui me manque à présent, que je suis planté ici. Une vie à bouger, a-t-on jamais tout vu ? Une vie à chercher, mais quoi, l’a-t-on bien su ? Les images se... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 janvier 2018

Immortel

  Immortel ? S’arracher à sa chair, pour n’être plus qu’esprit La folie qu’est cela, car ce n’est pas la vie Le plaisir, l’émotion qui en font seuls le sel Que peut donc en savoir un esprit immortel ? Une simple pensée de nature éthérée  Juste quelques idées par raison combinées ? À moins qu’elle ne trouve, dans d’autres dimensions D’autres sens plus subtils dont ne connais le nom ? S’il s’agit de mon âme, de ce qui en tient lieu Je ne sais d’autre nom, âme à défaut de mieux, Elle n’a d’autre existence, ni... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 décembre 2017

Montagnes russes

  Montagnes russes Par des hauts et des bas, comme montagnes russes On passe dans la vie quelles que soient nos ruses Nous sommes des jouets qui croient pouvoir jouer Nous sommes ballotés, c’est notre destinée. Pourtant parfois on croit que l’on tient les leviers Que l’on peut décider ce qui va arriver Lors on se sent puissant, invincible et fort Mais c’est une illusion, une illusion encore. Quand c’est au fond d’un trou qu’on se sent impuissant Qu’on sent le désespoir qui nous gâte les sangs On attend... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 19:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 décembre 2017

Bois flotté

  Bois flotté  Le triste bois flotté qui gît là sur la plage Échoué par la houle, la tempête ou l’orage Quel est donc le destin qui a fait de cet arbre Ce pauvre résidu aux allures macabres. Devine si tu peux d’où vient cette épave  Imagine sa course, était-elle l’étrave  D’un navire glorieux sillonnant l’océan  Ou l’espar très banal d’un navire marchand ? Une vie d’aventures dans un seul bout de bois Plus peut être encore qu’en ont eu toi ou moi Mais au bout la nature toujours reprend ses... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]