02 août 2017

L'inquiétude

L'inquiétude  Je marchais sur la route en rentrant chez moi Revenant de l'école tout en pensant à quoi À cet échec cuisant pour la première fois À la mauvaise note que j'ai eu cette fois Le monde s'écroulait je perdais l'innocence L'inquiétude naissait, où était ma confiance ? Alors adolescent lorsque j'eus à choisir Que faire à présent de mon bel avenir Quel métier exercer, quelles études suivre J'ai regretté alors d'avoir cela à vivre Le monde se compliquait, était finie la chance L'inquiétude croissait, où... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 juillet 2017

Deux vies

Deux vies Toute une vie entière passée à rechercher Toute une vie vécue comme entre guillemets Points d'interrogations là semés par milliers Beaucoup trop de questions pour penser à aimer. Une vie consommée et passée à côté  De ce qui vraiment compte, à oublier d'aimer Qu'importe les réponses si n'y est révélé  Que ce qui vraiment compte, c'est bien d'abord d'aimer. Trop questionner demain, ne pas voir la journée  Vouloir la vérité et pourtant se tromper Vivre parmi les hommes cependant à côté  Ne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 juillet 2017

Sans poser de question

Sans poser de question J'allais de ville en ville Sans me faire de bile Voyages aller-retour Ainsi filent les jours Des années j'ai trimé  Sans poser de question Savoir à quoi rimaient Ces gesticulations. Je sais bien le programme Qui évite les drames Inculquer l'habitude Vaincre l'incertitude On avance alors  Comme dans un décor  Un pion parmi tant d'autres Mon sort est bien le vôtre. Surtout pas s'arrêter  Ne jamais se poser Car parfois hésiter  C'est la fin du trajet. Si... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 juillet 2017

Les choix improbables

Les choix improbables Réseau, labyrinthe, carrefours défendus  Ou croisée des chemins à chaque coin de rue Écheveau embrouillé, lignes enchevêtrées  Faisceau de possibles, pas de but avéré  Chacun y navigue en croyant à son gré  Au fil que lui dicte ses plus profonds secrets Son esquif de fortune, le corps qui lui échoit  Car déjà au début il n'a même de choix. Tu crois la lumière éclairer ton chemin Dans ce fou dédale elle te tient la main Ce n'est que le falot que t'offre le destin Tu... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2017

Feuilles au vent

  Feuille au vent Mille feuilles au vent sont bercées par la brise Mille détails perdus tant la vie nous dégrise Chacune isolement est poussière infime Mais prises toutes ensembles, c'est la vie qu'elles miment. Nous sommes comme feuilles, points insignifiants Nous poursuivons nos œuvres tous bien indifférents La somme de nos actes a des effets puissants Quand bien même tout seul nous restons impuissants. À un tu ne peux rien, mais à mille où millions Tout peut bien basculer sous l'effet de ces pions Alors pour... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 juillet 2017

Bien des chemins

  Bien des chemins La vie ne serait-elle que recherche d'amour L'énergie au service de ce but tous les jours ? Je sais qu'elle est la force de ce besoin vital Mais est-ce bien notre seul idéal ? Si nous en avons fait bien plus que ce qu'il est Au service au delà de nos propres survies Sujet inépuisable de rêves inassouvis Ciment incomparable de nos peuples en sursis Il n'est pas seul ressort des projets de nos vies Mais il est le plus noble, les autres sont ignobles Car pouvoirs, convoitises ne sont que tristes... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juillet 2017

Qu'on soit aigle ou moineau

Qu’on soit aigle ou moineau   Suis-je comme la grive quand la chasse arrive Ou le merle moqueur des communes terreurs Comme oiseau sur un fil à très haute tension Ou moineau quand le froid et le gel font saison ?   Etre sur le qui-vive dans la peur du danger Regarder l’autre rive comme éden envié Ne poser qu’un instant, ne rester immobile Pour ne pas s’exposer quand on est si fragile.   Passer toute une vie à tous les déjouer Tous ces pièges tendus et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Le beau calcul

Le beau calcul   Dans mille promenades, et tant de randonnées D'Innombrables ballades j'ai fait des enjambées Et combien de souliers ont épuisé mes pieds Sans que j'en sois jamais un peu plus avancé !   Quels que soient les chemins, les efforts accomplis J'ai les mêmes questions qui me viennent à l'esprit Ce monde est si petit que même à l'arpenter On se heurte partout toujours à ses secrets.   Aller de A en B, ou bien de B en Z Il se peut qu'à... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Si tout cela t'ennuie...

Si tout cela t'ennuie Un jour ressemble à l'autre, où est le changement Cette impression est nôtre devant le cours du temps Ceux qui n'ont de projet que durer simplement Les premiers à s'en plaindre ce sont eux trop souvent. La vie ne te change que si tu vis vraiment Sinon elle glisse comme l'air dans le vent Bouscule un peu ton train, pour qu'il quitte son rail Prend donc l'aiguillage, sort des chemins de drailles. Tu vivras mille vies si tu agis ainsi À défaut tu mourras dans ton ennui confit Il n'y a d'aventure... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Le fil

  Le fil Il est venu un jour où j'ai trop vu le fil Je tirais la bobine je suis un très bon fils Ma vie était tracée, juste la dérouler  Tout était déjà prêt pour me laisser guider. La voie était si claire aussi les aiguillages La suivre sans questions c'était là le plus sage On avait décidé depuis déjà longtemps Ce que je devrais être aux yeux de mes parents, La fibre littéraire était ancrée en moi Les grands auteurs aussi faisaient parti de moi Je devais enseigner le siècle des lumières  Être un... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]