26 novembre 2018

Je n’ai rien demandé.

Je n’ai rien demandé. Je n’ai rien demandé de ce qu’elle m’a donné  Hélas j’ai si peu eu, de ce dont je rêvais  Je n’ai rien regretté de ce que j’ai vécu  Mais j’ai tant espéré de ce que je n’ai eu. Que l’on vienne me dire que la vie n’est ainsi Qu’elle est si peu celle qu’on voulait pour amie Qui pourra affirmer qu’il n’a payé le prix Pour qu’elle se rapproche de son beau paradis ? On peut la célébrer en niant ses noirceurs  Où on peut la maudire oubliant ses bonheurs  On peut la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 12:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 novembre 2018

Tous les amis qu’on aime et tous ceux que l’on sème

  Tous les amis qu’on aime Et tous ceux que l’on sème. Où sont tous les amis que ma vie a croisés Que comme des cailloux elle a tant semé ? Aux fils entremêlés de ces itinérances Qui m’ont conduit alors aux quatre coins de France. Comment les conserver ces liens qui sont tissés  Quand las ils se distendent avec les distances Loin des yeux, loin du coeur, est-ce une évidence ? Dans nos vies trop pressées, tant de choses cassées. Que sont-ils devenus ceux qui pourtant étaient Là chaque jour ou presque,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 novembre 2018

Le reste je m’en balance...

  Le reste je m’en balance. A l’aube des absents, je renaîtrai peut être  Libéré des regrets qui pesaient dans ma tête  Sous des rayons nouveaux je lèverai les yeux Laissant derrière moi tout ce temps des adieux. J’ai rangé mon passé dans une boite verte J’en ai jeté la clef pour qu’elle ne soit ouverte Ce que j’y ai laissé ce ne sont que mes pertes Qu’elle reste fermée, je redeviens alerte. Ce sont des pas tout neufs qui m’ouvriront la route Sans plus à mes semelles de remords ou de doutes Que... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 novembre 2018

Fol espoir.

Fol espoir. Qui n’eut ce fol espoir en sa tendre jeunesse De vaincre les méchants et de changer l’histoire On se dit tous alors que l’on n’aura de cesse Sans chercher pour autant à se couvrir de gloire D’occire en ce monde, tout ce qu’il a de laid D’en chasser tout l’immonde, pour un verre de lait. Que bien naïf ils sont, tous ces enfantillages  Quant à la vérité on se livre au pillage Car l’homme est un pillard avant que d’être sage Car l’homme est un soudard, ce dès qu’il prend de l’âge  S’il y a des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 novembre 2018

Changer le monde.

  Changer le monde Où est donc l’énergie, cette petite flamme Qui brille dans les yeux des hommes ou des femmes Qui porte leurs projets dont ils sont enthousiastes Qui les brûle si fort sans que ce soit néfaste ? Je ne la ressens plus tant je suis fatigué  Je rêve à présent bien plus que je n’agis Elle n’est plus en moi, autrefois aux aguets Cette envie de changer qui était dans ma vie. Est-ce là la vieillesse, serai-je donc usé  Aurai-je de mes forces alors trop abusé ? Où est-ce lassitude et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 octobre 2018

La fuite en avant.

  La fuite en avant Qui n’a pas eu tout jeune ce conseil avisé  Pense à ton avenir, en tout tu dois viser Cette première place qui te garantira Qu’une vie de misère pour toi point ne sera. Alors on s’est battu, ne s’avouer vaincu Il nous fallait gagner pour n’être pas perdu Dans les yeux des aînés on voyait la fierté  A ce que l’on voulait point trop on n’y pensait. Car nos aînés croyaient eux si fort au progrès  Que ça valait cela de nous améliorer Pour une vie facile, à l’abri des revers Eux... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 octobre 2018

Trêve de discours.

  Trêve de discours. Lorsqu’on est un gamin on se croit si fortiche Qu’à toutes occasions on criera vite chiche ! On se brûle les doigts, s’écorche les genoux Mais on va de l’avant, le monde est à nous. On arrive à vingt ans, on est tout plein d’allant  La vie on veut la mordre, la vivre à pleines dents  On bouillonne d’envies et on n’est qu’impatience D’être au mieux de sa forme, on n’en a pas conscience. Puis on devient adulte on se sait fort capable D’affronter les épreuves, de monter sur la table ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 septembre 2018

Absurde.

  Absurde. La somme de hasards tous au petit bonheur La roue de la fortune qui déchire les coeurs  La loterie sans âme aux fruits âcres ou meilleurs Et le lancer de dés aux faces de frayeurs, Nos vies sont les jouets de ces jeux sans morale Nous sommes ballotés mais tout ça est égal  Tous à la même enseigne dans tout ça au final La remise à zéro nous est à tous fatale. Nos vies n’ont d’autre sens que la vie elle même  Depuis l’aube des temps elle décline ce thème  Elle fait mille essais dont... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 septembre 2018

Changements de decor....

  Changements de décors. Nous sommes ces enfants que seuls les temps ont fait Avec hélas pour tous, pas les mêmes effets Quand quelques uns reçoivent les beaux cadeaux des fées  Beaucoup d’autres en encaissent de malheureux méfaits. Ils ne doivent cela en rien à leurs mérites  Mais bien plus, c’est acquis, à ce dont ils héritent  S’ils sont nés du hasard chacun sait que leur sort Dépend à leur naissance de ce qu’est leur décor. Si autour sont des huttes et des terres arides Si l’on gratte les sols,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 septembre 2018

Options...

Options. Pourquoi chanter encore de la vie les plaisirs Ou célébrer de nature les merveilles Pourquoi croire en demain, à ce qui va venir Pourquoi rendre hommage à l’aube qui s’éveille  Quand plombent l’avenir des nuages si noirs Quand chaque jour qui naît tue un peu plus l’espoir Quand ce ne sont que cris, tempêtes et tumultes Quand tremble là le sol, ou le typhon exulte ? Pourquoi si tout est dit ruminer ces malheurs Si on connaît la fin, si on n’en connaît l’heure Pourquoi se lamenter si ça ne sert à rien Et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]