07 juin 2018

Faux semblants

Faux semblants. Une vie qui se joue comme la mélodie  Du hasard, de l’absurde qui y ont fait leur lit On entend des sarcasmes, est-ce le diable qui rit Où donc est passé Dieu, lui aussi a-t-il fui ? Une vie qui défile où toujours chaque jour On entend des sirènes, on ressent des coups sourds Où est la bienveillance, où est passé l’amour La violence et la haine, y règne sans détours. Une vie qui enchaîne peu de joies tant de peines  Une vie pour beaucoup qui a mauvaise haleine Où hélas la bêtise bien trop de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 juin 2018

Qu’y a-t-il derrière ?

  Qu’y a-t-il derrière ? Qu’y a-t-il donc derrière, derrière le rideau Qu’est-ce là qui se cache, à la vue du badeau Il suffit bien d’un voile, posé sur quelque chose Et l’envie de savoir, en nous sitôt explose. Cette curiosité est un moteur humain Elle a influé , bien souvent ce chemin Que de tous temps les hommes ont choisi de poursuivre Explorer, découvrir, tout cela les enivre. Derrière la montagne, bien au delà des mers À présent sur la lune, au delà du soleil L’esprit toujours tourné pour regarder plus... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mai 2018

Élu

  Élu. Naïf longtemps j’ai cru, que j’étais un élu  Qu’un superbe destin, tout au bout de ma rue M’attendait moi l’enfant, puisque j’étais perdu Que la chance allait, me porter jusqu’aux nues. Il me semblait pouvoir, répondre aux défis A ce que je voyais, du monde autour de moi Je n’avais qu’entrevu, pourtant cet infini Et les questions sans fin, pas plus que les pourquoi. Il m’a fallu grandir, pour comprendre les choses Que moi je n’était rien, en tout cas pas grand chose Qu’il y avait sur terre, de trop... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mai 2018

Le ruban de satin

Le ruban de satin. Il est venu un beau matin  Il avait le type latin Il tenait fort dedans sa main Un joli ruban de satin D’un bleu acier est son regard De ses sourires il est avare Il semble avoir le cafard Il n’est pas non plus très bavard Il s’est assis à notre table Ses habits étaient eux minables Il n’était pas vraiment aimable Mais il semblait assez capable. On lui a ouvert notre espace A cet homme muet qui passe On lui a donc fait une place Le temps que les choses se tassent. Au fil des jours il... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 mai 2018

Carrefour

Carrefour. Où ai-je mis les pieds, je ne reconnais rien Comment suis-je arrivé, je me souviens pas bien Avec là où j’étais, je ne vois pas de lien Le monde où je suis, est-ce vraiment le mien ? À droite il y a, une porte bien sombre À gauche j’aperçois, la lumière et l’ombre Tout droit est un chemin, qui dans les confins sombre Derrière je ne vois, qu’une épaisse pénombre. Voilà un carrefour aux allures étranges  Et si j’en fais le tour il n’y a rien qui change J’ai toujours face à moi, combien ça me... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 avril 2018

Je m’en irai...un jour.

Je m’en irai...un jour Je m’en irai un jour, sans trop laisser de traces De mon très court passage, dans le temps, dans l’espace Qui en aura regret, personne je l’espère  Sauf peut être la craie, sur l’ardoise par terre. Je m’en irai bientôt, bien trop tôt je le crains Non pas de ce partir, mais plutôt de la fin De tous ces mots d’amour, dont j’ai eu toujours faim Mais hélas vient ce jour, où tout nous paraît vain. Je m’en irai c’est sûr, sans regarder devant Où ne règne je crois, ce qu’on nomme néant  Ma... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 avril 2018

Plusieurs vies

  Plusieurs vies. On prend tous un chemin, une voie, une route, Selon ce que nous dit, cette voix qu’on écoute  Tout en dedans de nous, pourtant pleine de doutes, C’est elle qui choisit, même si on n’y voit goutte. On nourrit des regrets, et toujours après coup Lorsque on a raté, ou son but ou son coup Qui donc n’a pas souhaité, refaire à rebours Ce chemin qu’il a pris, pour un autre parcours ? Nous voudrions plusieurs vies, pour identifier Ces voies plus prometteuses, que l’on a négligées  Être plus... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 avril 2018

À quoi riment nos choix ?

  À quoi riment nos choix ? Tous les chemins nous mènent, vers une même fin  Ce pourquoi ce qui importe, ce n’est donc pas la fin Pour changer celle-ci, je n’ai aucun moyen C’est choisir ma route, qui seul en vaut la peine. Qu’elle soit rectiligne, tortueuse à souhait Qu’elle n’ait qu’une voie, ou mille emmêlées  Elle sera la mienne et celle de nul autre Que je sois mécréant, ou me veuille apôtre. C’est la somme des choix, qui fera que ce monde Sera un paradis ou un endroit immonde Sera-ce le hasard... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 mars 2018

Chut !

  Chut ! Il avait pris au mot un familier propos, La parole est d’argent, mais le silence est d’or C’est ainsi qu’il s’est tu, et on a cru d’abord Que le garçon bientôt, parlerait à nouveau. Mais les années passèrent, sans qu’il ouvrit la bouche Sauf bien sûr pour manger, boire ou respirer Il ne supportait pas, non plus que on le touche Et pour toute réponse, la tête il hochait. Il changea de pays, et on le crut muet Dès lors il fit sa vie, personne pour s’étonner  Il trouva du travail, fonda une famille ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mars 2018

L’orgueil

  L’orgueil L’erreur serait de croire, qu’elle s’arrête un jour C’est une vis sans fin, qui mouline ses tours Elle qui nous entraîne, dans des cycles semblables Laisse derrière nous, des traces dans le sable, Quel orgueil de penser, que nous jouons un rôle  La pièce est jouée, comme cela est drôle  Depuis l’aube des temps, par des acteurs aveugles Qui croient tous à leur tour, que leur vie est la seule. Quand on pourrait songer, à bien s’y accrocher Se laisser emporter, au gré des rotations Espérant... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]