25 janvier 2016

La corne de brume

La corne de brume Une larme à tes yeuxComme une perle amèreUn bijou éphémèreTu me fais tes adieux Mon chagrin je réprimeUne orange sanguineL'amour à ses racinesEt toi tu m'assassines. Une vie qui basculeVenin de tarentuleHier tu dis je t'adulesVoilà que tu bouscules J'entends le cerf qui brameLe bruit fort de l'alarmeIl n'y aura pas de drameUne décision de femme Des lumières s'allumentEntend la corne de brumede l'air frais que je humeIl n'y en a pas qu'une. Pierre BOUTET Tous droits reserves 
Posté par Pierre Boutet à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 janvier 2016

Bergère

Bergère Quand on la voit bouger, sa grâce naturelleImprègne jusqu'au moindre de ses gestes si fluidesElle est aérienne autant qu'elle est languideElle se meut en souplesse et elle est si belle. RefrainVous ne le croirez pas, elle garde des moutonsEn haut d’une colline ou au fond d’un vallonQuand elle évolue dans ce pauvre décorElle semble y dégager comme des rayons d’or C'est une femme simple, elle a l'air d'une reineElle se montre accessible, avec de la réserve A toujours le sourire, mais rare est sa verveDans tout ce qu'elle fait... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 janvier 2016

Vivant !

Au bout du bout, je suis vivantUn peu cassé, pas impotentJe vois la roue, elle dit le tempsC'est mon passé, je vis pourtant. Malgré ces jours, je suis vivantJ'ai trop souffert, pas tout le tempsConnu l'amour, pas très souventCroisé le fer, c'est important. Vivant, vivant, je suis vivant On a bien tort, je suis vivantOn a douté, même un momentPas de remords, j'ai pas le tempsPas dérouté, je suis constant. On le regrette, je suis vivantPlus que jamais comme un géant Que l'on me prête et pour longtempsForce d'aimer, je suis présent. ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 janvier 2016

En solitaire

J'ai parcouru ce monde, y ai vu tant et toutDes cités, des forêts, des océans, des dunesCes étranges lagunes si glauques sous la luneCes ruelles perdues dans des villes de fous Toujours en solitaire J'ai arpenté la terre, j'y ai vécu partoutJ'ai rencontré des peuples bien au delà de toutDes peuples cannibales mais doux comme des gossesEt des civilisés, mais aux mœurs si féroces Toujours en solitaire J'ai connu bien des femmes, par bonheur sont partoutJ'en ai vu de si belles à tomber à genouxAussi de bien étranges, et aux cheveux... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 janvier 2016

On est si bien

Tout va bien, tout va bien, on n'a besoin de rien, Tout va bien tout est bien, et on aimerait bienQue l'aiguille de l'horloge, elle fasse un peu la pauseOn est bien, on est bien, si bien qu'on se repose. On est si bien merci, on n'a besoin de rien Dans les bras l'un de l'autre, enlacés sur le litOn est bien, on est bien, on va et puis on vientQue la cloche de l'église, elle fasse sa valiseOn est bien, tout va bien, oui on se sent si bien. On est si bien merci, on n'a besoin de rien Accrochés l'un à l'autre, nos bouches sont... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 janvier 2016

Sérénade

J’ai déposé sous ta fenêtre un beau bouquet de pâquerettes Pour décorer ta pauvre chambre, Pour lui donner un air de fête.   J’ai apporté un pot de cidre Je l’ai posé devant ta vitre Si tu bois un peu ce breuvage Des couleurs donne à ton visage.   J’ai bien chanté sous le balcon Les plus belles de mes chansons Ecoute un peu ces mots d’amour Ils sont pour éclairer tes jours.   Dans tes prières pense à moi Quand je t’ai vu, ho, quel émoi, Tu es si belle malgré le voile Mon cœur il vole jusqu’aux étoiles.... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 janvier 2016

Vole !

Vole , vole mon bel oiseau Monte, monte plus haut Vire, vire mon beau navire Tourne, tourne à rendre ivre.   Vole, monte, Vire, je veux tant vivre   Chante, chante prince charmant Danse, danse en tournoyant Grise, grise liqueur exquise Glisse, glisse, tout à ma guise.   Chante, danse, glisse, que ça me grise   Roule, roule, pierre de lune Coule, coule, sur la lagune. Chauffe, chauffe, foyer ardent Donne, donne des coups dedans.   Roule, coule, chauffe, que ça chamboule   Griffe,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2015

Tout et rien

Rien nous ne sommes dans l'univers immenseRien au regard du temps, rien à celui de l'espacePour rien nous ne comptons dans ce palais des glacesRien nous ne sommes dans le cours de l'histoire. Tout, la vie est tout sur cette terreTout, les êtres vivants de la biosphèreTout, nous ferons tout pour la garderTout, ne nous lassons de la regarder. Rien, je ne suis rien dans cette fouleRien, je ne sais pas vers où je rouleRien, ma tête est vide, ma tête est souleRien, je ne sais pas vers où je coule. Tout, tu es pour moi tout ce qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2015

Sur la terrasse

Dans l'air épais de cet espaceUn vieux ventilateur ne brasseDessous il y a sur la terrasseDes chaises une table pleine de crasse Nous sommes assis tous sur ces chaisesTous massés autour de la tableEt nous serions bien plus à l'aiseSi tu mettais cartes sur table. Dans cet espace qui nous sépareJe ne sais ce qui se prépareNous sommes assis sur la terrasseDans l'air épais que rien ne brasse. Tu es arrivée hier parmi nousTu avais toi un air si douxIci personne n'a l'habitudeIci dans cette solitude. Sur la terrasse, dans cet espaceDans... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2015

Sur arrêt

C'est au fond d'un parc une vieille bâtisseElle est entourée de grands arbres tristesquelques vieux volets sont un peu cassésBien des tuiles manquent, ne sont remplacées. Le temps est sur arrêt, la pendule est brisée Une jolie barrière en marque l'entréeLes restes d'un jardin se voient à ses piedsElle jadis fière de ses jolis attraits Elle était l'objet de forts beaux papiers. Si vous y entrez oh quelle surpriseTout y est intact, jusqu'aux moindres frises Le temps qui dehors à fait ses ravagesA l'intérieur a fait un court passage. ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]