15 avril 2016

comme un savon dans la baignoire

  Comme un savon dans la baignoire Comme la goutte sur la vitre, Parfois on glisse sur la pente Quand je perds pied dans la descente Certains croient que je fais le pitre. Alors quand les vents sont contraires Montre ta meilleure figure Inutile de chercher à plaire Si tu es en déconfiture. Ne laisse jamais tes faiblesses Visibles aux yeux de qui ne t'aime La plupart des gens n'ont de cesse Que de jeter des anathèmes. Seuls parmi tes plus proches amis Sont ceux qui te viendront en aide Sans rien... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 avril 2016

Inoubliable

I Inoubliable Dans mon enfance j'ai vécu Bien des événements j'ai vus Je n'ai pas tout bien retenu Ce qu'il en est resté pas plus Était-ce inoubliable ? Des pays j'en ai parcourus Des gens j'en ai beaucoup connus Je n'ai bien sûr pas retenu Toutes les choses que j'ai vues Était-ce inoubliable ? Des expériences, des inconnues J'en ai fait mille je ne sais plus Je n'ai bien sûr pas retenu Toutes conquêtes que j'ai eues Était ce inoubliable ? Mais un beau jour, quand je t'ai vue Là tout de suite je l'ai... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 avril 2016

Les violons se sont tus

  Les violons se sont tus Les violons se sont tus, les roses sont fanées  Les lustres sont éteints, l'orchestre ne joue plus  Et la salle de bal ne brille plus non plus De ces mille éclats, qu'on ne voit plus jamais. Me direz vous pourquoi dans vos yeux est absente Cette petite flamme que j'y voyais toujours Qui donnait à vos traits cet air d'avoir toujours Sur la vie et les choses le regard de l'amour. Les violons se sont tus, les roses sont fanées  Les lustres sont éteints, l'orchestre ne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 mars 2016

Chanson de genre

  Chanson de genre... Tu a appris bien tes leçons Tu es un bon petit garçon Tu as mis ta jolie mantille Tu es une gentille fille Tu sais te servir d'un bâton Tu es un brave petit garçon  Tu fais la glace à la vanille Tu es une parfaite fille Tu commandes un bataillon Tu es un valeureux garçon Tu aimes bien les pacotilles Tu es une coquette fille T'as un vrai boulot de patron Tu es vraiment un grand garçon Tu t'occupes bien de ta famille Tu es une respectable fille Tu aimes la danse plus que... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mars 2016

Arrivée

Arrivée  Mon cœur bondit et je trépigne  Je vois déjà au bout de la ligne Le nez vainqueur du train de nuit Elle est dedans toute ma vie. Elle me revient Et de si loin Elle me revient C'était sans fin Elle est partie il y a deux ans Pour étudier c'est important Dans un pays en Occident Cela a duré trop longtemps Elle me revient Et de si loin Elle me revient C'était sans fin Je l'imagine grande et digne On s'est écrit bien mille lignes On s'est juré pas s'oublier Nous sommes nous si forts... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 mars 2016

Je suis allé à ma fenetre

Sur l'air de " je suis allé dans mon jardin" Je suis allé à ma fenêtre Je suis allé à ma fenêtre (bis) Pour regarder les moutons paitre Joli rossignol Petiots Joli rossignol  s'envole Pour regarder les moutons paître (bis) Pour voir les petits agneaux naître Joli rossignol Petiots Joli rossignol S'envole Pour voir les petits agneaux naître ( bis) Et ma belle les surveiller Joli rossignol Petiots Joli rossignol S'envole Et ma belle les surveiller ( bis ) Je me réjouis de l'admirer Joli... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 février 2016

Eléonore

Éléonore   Coquette, minette, je vois que tu t’apprêtes Où vas tu de ce pas, où pars tu en goguette Tu fais la fine bouche, ma fine mouche Je trouve ça louche, cette jolie touche.   Gamine câline, je vois que t’imagines Que je suis trop naïf pour saisir tes combines Sainte-nitouche, même si tu te mouches Je sais qui tu veux voir, ce soir dans ta couche.   Petite coquine, je vois à quoi tu penses Je ne le dirai pas, affaire de décence Tu es... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 février 2016

Petite oiselle

Petite oiselle Viens, viens  viens mon hirondelle,  viens viens  viens ma tourterelle Viens viens  viens à tire d'ailes Viens viens Jolie demoiselle  Tu t'en vas voler au loin Tu ne vois pas mon chagrin Tu t'évades sans regrets Tu ne me vois pas pleurer Viens, viens  viens mon hirondelle,  viens viens  viens ma tourterelle Viens viens  viens à tire d'ailes Viens viens Jolie demoiselle Mais un jour tu partiras Pour rejoindre un autre gars Mais tu te... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 février 2016

Je m'evapore

Je m'évapore  Je m'évapore, je quitte le port La vie d'abord Je m'évapore, avant que d'être morte Je m'évapore Les hommes semblent vouloir encore Être dans la mouise, battre des records S'ils persévèrent dans tous ces torts S'ils ne manifestent de remords Alors Je m'évapore, je quitte le port La vie d'abord Je m'évapore, avant que d'être morte Je m'évapore Ils semblent ignorer encore Que dans le mur tous leurs efforts Les précipitent vers la mort Sans même s'avouer qu'ils ont tort Alors Je... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 janvier 2016

Renaud nouveau

    Renaud nouveau   Il nous est revenu comme un coup de mistral Il n’était pas très sûr que ce serait gagnant Je crois qu’il est surpris de cet accueil aimant Il n’avait mesuré qu'il était si manquant   Renaud nouveau   Sa gouaille unique, son style magnifique Son âme torturée et ses accents tragiques Son air mauvais garçon au cœur plus grand que tout La présence familière d’un compagnon de route.   Renaud nouveau     Sa dégaine fatiguée, son visage marqué N’ont pas atténué... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]