21 avril 2017

En chemin vers ma belle

En chemin vers ma belle Il flotte sur mes lèvres une chanson très gaie Tandis que je traverse le clair ruisseau à guet Je m’en vais voir ma belle, dans la main un bouquet De clochettes nouvelles, oh le joli muguet ! Pour rencontrer ma belle je me suis habillé De pied en cap de neuf, que je suis bien nippé Mes bottines sont neuves, ma coiffure peignée A me voir demoiselle sera émoustillée. Alors que je chemine avec le cœur léger Voilà que je trébuche, me voilà affalé Je vois bien dispersés tous les brins ramassés Avec amour à... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mars 2017

Pars vers tes rêves

  Pars vers tes rêves   Endors-toi gentiment que cesse ton babil Laisse ces papillons s’envoler de tes cils Sous tes paupières il y a, tant de choses magiques Les rêves où tu vois des choses mirifiques.   Écoute bien ma voix qui chante ces paroles Elle va t’emmener là où on caracole Sans aucune entrave pour freiner ton envol Vers un monde où il n’y a plus de contrôle.   Glisse-toi doucement dans la ouate des songes Dans ces limbes éthérés où... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 19:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2017

Moqueries

Moqueries Qu'as-tu donc à rire ainsi du malheur qui frappe autrui Qu'as-tu donc à te réjouir, de ce sort qui le poursuit ? Qui nous a donc fait ainsi, que sous des dehors polis D'une chute on sourit, d'une gamelle on rit, D'un revers mémorable endossé par un ami D'un râteau remarquable qu'un beau soir il a mal pris ? Qu'as-tu donc à rire ainsi du malheur qui frappe autrui Qu'as-tu donc à te réjouir, de ce sort qui le poursuit ? De quoi donc sommes nous fait, pour rire de ces méfaits D'un bourgeois qui s'est bien fait, dérobé ce... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 février 2017

Tapis volants

Tapis volants Chasser de son esprit les miasmes de la nuit Reprendre de son corps le contrôle qui s'enfuit Ignorer les faiblesses d'une chair qui se plie Puis essayer d'entrer dans ce jour plein d'ennui, Comme un nouveau combat qu'il me faudra mener Toutes ces pauvres choses qu'il me faudra régler Tous ces gens rencontrés auxquels faut s'adresser Tous ces déplacements que je vais opérer Pourquoi un jour de plus, pourquoi un jour encore Ne change l'aventure si change le décor ? À quoi tout cela rime, à quoi tout cela mène Il n'y... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 janvier 2017

La sans nom

La sans-nom Et si le ciel pouvait t'entendre Et si les dieux pouvaient te rendre Celle que tu as perdue Cette belle inconnue Qui pourrait te comprendre À quoi peux-tu t'attendre Toi-même ne sais plus D'où elle était venue Un beau jour de Novembre Où les cieux sont de cendres Elle est apparue Tout au bas de ta rue Et c'est toi qui l'a vue Vers toi elle est venue Alors elle a souri Et tu fus bien conquis Elle n'avait pas de nom Tu l'appelas Manon Elle sentait si bon Blanche chair de coton Elle a tenu ton feu Est entrée dans ton... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 janvier 2017

La course au trésor

La course au trésor Quelque chose a changé Toi seul sait ce que c'est Dans la maison qui est Le nid où elle vivait Plus de chansons dans l'air Plus de rires si clairs Plus de vie en deux mots Dans ce pauvre enclos. Tu te demandes encore Comme un chercheur d'or Pourquoi ton beau filon N'donne plus rien de bon Le charme n'opère plus La joie a déserté Ton abri il n'a plus La fée qu'il abritait. Au-dessus les étoiles Qui poursuivent leur course Sur toi il y a un voile Qui te cache ta source Tu te demandes encore Comme un... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 janvier 2017

Bénédicte

Bénédicte Reviens moi Bénédicte, Cesse donc ta vindicte Offre moi une chance De gagner ta confiance Pardonne Bénédicte J’avoue j’étais addict A d’autres aventures Que ta belle figure Il est temps Bénédicte Que tu rendes ton verdict Que tu me dises enfin Si à mon cœur tu tiens Quel que soit Bénédicte Ce qu’ainsi tu édictes J’en ferai pour demain Le fil de mon destin. Je t’en prie Bénédicte Ne soit pas fatidique Laisse-moi un espoir De reprendre notre histoire Tu sais ma Bénédicte Ce serait bénéfique C’est là chose inédite Que... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

Marcher

Marcher Marcher, marcher, avancer Et quel que soit le pas Trop lent ou cœur qui bat Avancer, marcher, marcher Pour aller on ne sait Mais aller de l'avant Avancer droit devant Pour aller on ne sait Ne pas rester sur place Il n'y a pas de place Ici le cœur se glace Ne pas rester sur place Tendre vers un ailleurs Le temps est orpailleur De temps il n'est bailleur Tendre vers un ailleurs Ne jamais reculer, Et ne jamais céder Se battre pied à pied Ne jamais reculer Tu le sais d'où tu viens Le sais-tu où tu vas ? Mais pourquoi tu... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

Débat

Débat Oh révoltés de France, Reprenez donc confiance Nous avons un sauveur Oh combien de bonheur Nous avons un sauveur Oh combien de bonheur. Il dit qu'avec courage Il guérira nos rages Une potion amère Et finie la misère Une potion amère Est finie la misère. Il connaît ce filon Notre sauveur Fillon Se serrer la ceinture Pour un avenir sûr Se serrer la ceinture Pour un avenir sûr. Les pauvres au travail Les riches moins de taille Et le service public C'est pas très catholique Notre service public N'est pas très... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 19:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

Sur la route du marché

Sur la route du marché Sur la route du marché, j‘use, j’use mes souliers Sur la route du marché, je les use ohé ! ohé ! Sur le chemin qui va vers toué Sur le chemin qui va vers toué Ils me portent, ils me portent Sur le chemin qui va vers toué Ils me portent même usés ! Sur les travaux du chantier, je sens mes bras fatiguer Sur les travaux du chantier, fatigués ohé ! ohé ! Sur ta taille ils sont posés Sur ta taille ils sont posés Ils te serrent, ils te serrent Sur ta taille ils sont posés Et ils sont pas fatigués ! Sur mes... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 19:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]