12 octobre 2017

L'ennui

  L'ennui Pouvez-vous comme moi ressentir de l'ennui C'est assez différent des moments où m'ennuie Ca fait comme un vide, un moment de déprime  Comme un rien sous mes pas, où alors il s'exprime. Ca me prend au lever avant que de plonger Dans ce grand tourbillon que sera ma journée  Je n'aurai plus le temps de poser des questions Quand je serai noyé dans mes occupations. En faut-il de ces temps où règne ce malaise Ce sentiment diffus qui me rend mal à l'aise  On dit qu'il est fertile cet ennui qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 octobre 2017

Petit matin d'automne

  Petit matin d'automne Tous les jours au matin quand j'ouvre les volets Je saisis le parfum de la neuve journée  C'est un joli spectacle toujours renouvelé  Au fil de ces saisons qui jalonnent l'année. Ce matin c'est l'automne qui est venu m'accueillir Paré de ces couleurs que lui seul sait tenir Le jour est paresseux et tarde à se lever Un peu comme moi même encore ensommeillé. C'était seulement hier que les fleurs éclataient Dans mon jardin hier qu'elles étaient si gaies Aujourd'hui elles sont bien... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 septembre 2017

Désert

  Désert  Dans les replis bleutés sur les dunes au désert  Lorsque s'y prend la lune dans les langues de sable Se cachent des secrets, se cachent des mystères  De tout ce qui est enfoui de choses inavouables. Recouvert de silence, d'une chape immuable Que des vents capricieux agitent tous les soirs Le désert est constance et pourtant bien capable De vous perdre malgré vos cartes dérisoires. Le temps semble y passer sans que rien n'y change Ah la belle illusion de ce monde étrange  Rien ne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 septembre 2017

Rêves de montagne

    Rêves de montagnes   Certains rêvent d'aller jusqu'aux lointaines étoiles  En croyant tout connaître du monde où ils sont nés  Savent-ils de la terre tous ces endroits secrets Vers lesquels ils pourraient mettre aussi les voiles ?   Il en est sur lesquels on prétend tout savoir Que l'on a simplement effleurés sans les voir Ainsi sont les montagnes, présences familières  Qui ne livrent pourtant qu'à bien peu leurs mystères.   Combien elles sont multiples, elles ont de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 septembre 2017

Solitude

Solitude À en devenir fou, enfermé en soi même  N'avoir de tête à tête qu'à les imaginer À en devenir fou, ne plus dire je t'aime Qu'il n'y ait plus que moi, quand nous, nous fascinait. Une vie solitaire, comme fut Robinson Une vie qu'on enterre, comme on met en prison Quand on n'a de miroir, que celui d'un plan d'eau Quand on n'a plus à boire, tous les mots qu'il nous faut. On peut bien s'inventer pour combler tout ce vide L'ami imaginaire dont le coeur est avide On peut bien appeler pour pallier tout ce manque ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 août 2017

En attente

En attente Je reste en attente, en attente de quoi Toujours suis aux aguets, mais aux aguets pourquoi ? J'ai l'esprit en éveil et une crainte en moi Je ressens un danger mais sans savoir trop quoi. Je suis depuis toujours dans cet étrange état  Alors que je l'avoue tout va très bien pour moi Serai-je un guetteur mais un guetteur de quoi Serai-je un veilleur mais un veilleur pourquoi ? Quel que soit le moment j'éprouve au fond de moi Une sourde inquiétude et je ne sais pourquoi  Même quand l'harmonie règne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 août 2017

Humus

Humus Sur la souche qui reste de l'arbre renversé  Dans l'humus tout contre elle qui s'est accumulé  A surgi une touffe aux chapeaux colorés  À la couleur flambante de champignons dorés. Comme si la palette d'un peintre un peu distrait Avait laissé couler un tube renversé  Dans les verts et marrons aux teintes un peu fanées  On voit cette lumière qui semble irradier. Dans le sous bois obscur où fusent des rayons Qui tracent des chemins de fines poussières  Dans l'humidité qui imprègne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 août 2017

Une fleur

  Une fleur Sous le coin d'un vieux mur, au fond d'une cour triste Tout au cœur de la ville, de ses fumées, ses miasmes Parmi tout le bitume et l'entrelacs des pistes Une rose a poussé comme un joli fantasme. Une graine a germé défiant tout ce dur Une tige gracile opposée à ces murs  Une fleur au sommet a pu s'épanouir  Mon dieu qu'elle était belle à s'en évanouir ! Mais ce petit miracle personne ne l'a vu Hormis une gamine habituée des rues Qui dans cette cour triste avait son domicile, Entre de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 août 2017

Un grand calme

Un grand calme C'est la fin de journée lorsque le ciel flamboie Que les couleurs palissent, dans le gris elles se noient Que les ardeurs faiblissent alors que vient le soir Tout doucement je glisse sans m'en apercevoir. Je sors dans le jardin l'air y est bien plus frais Les crêtes des montagnes sont très bien découpées  Les premières étoiles brillent au firmament La lune est déjà fière dans son disque d'argent. Les deux pieds dans la terre et la tête au ciel Je suis en communion plus rien d'artificiel Avec les... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 août 2017

Vagues

Vagues La vague a surgi venue d'on ne sait où  Elle a tout emporté et de vous et de nous Il en est de ces vagues qui submergent nos vies Quand tout nous semblait calme et même plein d'ennui. Des vagues de tristesses qui nous serrent le coeur  Sans que l'on en comprennent la raison mais l'on meurt Des vagues de bonheur qui réveillent la joie Des aimables surprises qui nous mettent en émoi. Des vagues d'attentats et de crimes horribles Portées par des démons droits surgis des enfers Des vagues en tsunami nées... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]