14 juillet 2019

Échec !

  Échec. Le long de rives en fange des regards impavides Observent les épaves de ces gens qui se vident En soubresauts obscènes de leurs chairs trop livides Sans laisser après eux ne serait-ce qu’une ride. Dans leurs yeux où les ombres ne laissent qu’un trou noir Personne pour y voir une lueur d’espoir Ils sont là sur la rive lorsque tombe le soir Leurs visages sont froids et leurs os sont d’ivoire. Personne pour les voir ces témoins silencieux Quand c’est depuis toujours qu’ils observent les actes De ces... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juillet 2019

C’est bon l’ennui !

  C’est bon l’ennui. Ah que c’est bon l’ennui Moi je ne m’en plains pas Il vient souvent sans bruit On n’entend point son pas L’ennui c’est même beau Presque la plénitude  Les sens sont en repos C’est juste une habitude. Il ne se passe rien Rien ne vous accapare, Alors je me sens bien Sans but ou bien départ. Dans l’ennui je suis libre De chacun de mes choix, C’est ça peut être vivre Sans faire ce qu’on doit. J’y suis très disponible Pour laisser libre cours, Aux mots qui sont ma cible De... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Nuit

Nuit. Le papillon de nuit a déployé ses ailes Attiré par l’odeur et la faible lumière  Il volète à plaisir dans l’abri des sous-bois Mais la chauve-souris entend son vol de soie. La nuit est le théâtre de mille et une vies La nature à ces heures encore grouille et vit Tandis que nous dormons de nos fatigues diurnes Beaucoup d’autres animaux ont des ébats nocturnes. La lumière lunaire se mire dans des yeux Qui brillent tout soudain dans le noir ténébreux La chouette hulule, le renard aux aguets Le mulot lui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

La forêt en guenilles

La forêt en guenilles. Des lichens sur les troncs, qui des branches aussi pendent Tout parait en guenilles et revêtues de hardes La forêt qu’ont chantée, bien avant moi des bardes Celle de Mélusine, tout au cœur des légendes, Mystère végétal qui palpite et soupire Qui garde ses secrets et dont rien ne transpire Prend garde à l’aborder, si tu as ta raison Et de n’y pénétrer sans de bonnes raisons. Tu t’y perdras très vite si tu suis ses chemins Tu tourneras en rond longtemps sans plus savoir  Où se trouve l’issue... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Le filet

  Le filet. Dans la lueur diaphane de lunes immobiles Flottent les traînées blanches de brumes invisibles Écharpes et volutes en mirages changeants  Dans l’air humide et froid des marais gris argent. Des perches agressives surgissent en faisceaux  De noires lances prises dans la glu de leurs eaux Et des herbes lascives ondulent à leur surface Comme des chevelures libérées de leur face. Un tintement étrange aux accents métalliques  Un son court et aigu fait frémir la lagune Sa mélodie lugubre y... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Ombre chinoise

  Ombre chinoise. La lagune immobile sous les reflets de lune Des flamands sont posés échassiers impassibles De légers friselis légers comme des plumes  Balayent une surface qui parait si paisible. Image de toujours, impression de nature Sans rien pour la griffer de la moindre rayure La beauté est partout au point qu’elle sature De sa simplicité une scène aussi pure. Puis soudain que voilà intrusion si soudaine Comme une apparition une barque qui traîne  Dans son sillage lourd, un filet qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mars 2019

La tête sur l’oreiller.

Duo de plumes Daniele LABRANCHE et Pierre-Jean BOUTET La tête sur l’oreiller Une lumière étrange la baignait ce jour là  Caressant son visage d’une légère aura Sa tête sur l’oreiller reposait sans combat Sa bouche arborait un sourire béat. Elle voulait encore prolonger ce plaisir Se le remémorant sous ses paupières closes, De temps en temps laissait s'échapper un soupir, Éloignant pour un temps, toutes pensées moroses. Songeant l’été dernier aux dernières vacances Elle entrait alors dans son adolescence ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2019

Le bruit du ressac.

Le bruit du ressac. As-tu fais comme moi un jour l’étrange rêve  De te retrouver nu et gisant sur la grève  Ne sachant où et quand, tu es quand tu te lèves  Ni pourquoi, ni comment, ni qui ainsi t’enlève ? Tu n’as plus de repères dans ce décor bizarre Une mer et un ciel occupent ton regard Le ressac tu entends, et tu restes hagard  Tu ne sais trop quoi faire en jouet du hasard. Tu es la seule vie dans cet espace immense Et pour seul mouvement sont ces vagues qui dansent Fais-tu un cauchemar, c’est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2019

Les douleurs anciennes.

Les douleurs anciennes. On a si mal parfois, que plus rien ne nous touche La douleur a rempli le corps à pleines louches C’est fou comme souffrir peut mettre sur la touche Comme plus rien ne vaut, comme tout ça vous bouche. On devient prisonnier d’une bulle étanche  Seuls en sortent des mots, par quoi elle s’épanche  On rêve d’une chose, de prendre sa revanche Dès que l’on sentira qu’enfin peut être elle flanche. On se promet alors de jamais plus se plaindre Pourvu que la douleur ne vienne nous... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2019

Les promesses de l’automne.

      Les promesses de l’automne    Quand tu vois s’estomper tous les feux de l’été  Ne vois-tu flamboyer les couleurs de l’automne Les amours du printemps alors ont bien été  Mais ceux de la saison sont ceux qui nous étonnent.   Automne nous invite à la mélancolie  Quelle façon pudique pour qu’on ne l’envie La vie y est farouche puisqu’elle sent l’hiver Elle réchauffe ta couche si du moins tu l’espères.   L’automne mériterait un album à lui seul Ne pose pas trop tôt... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]