22 septembre 2019

Une corde est cassée

Une corde est cassée. Une corde est cassée de la vieille guitare Elle ne peut plus jouer ses airs de flamenco Un sanglot s’est brisé tout au fond de ce bar Car sans son instrument, combien son cœur est gros Que peut le musicien s’il ne peut plus jouer ? Plus de corde à son arc, il est paralysé  Mais le voilà qui tape sur le coffre de bois Mais le voilà qui chante de sa si belle voix. Il porte tout en lui de belles mélodies Des rythmes à se damner et des vents de folie De la romance douce, des odeurs de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 août 2019

Au milieu des roseaux

Au milieu des roseaux. Souvent me prend l’envie de me couper du monde Ou plus exactement d’ignorer l’extérieur  Tout ce qui ne se trouve à dix lieux à la ronde  Où j’évite le pire et garde le meilleur. Cesser de naviguer et recevoir ces ondes Ces oiseaux de malheur à la triste faconde Porteurs de ces nouvelles à me faire frémir  D’images et de scènes où tout est à mourir. Juste ouvrir ma fenêtre pour respirer l’air pur N’avoir que des regards sur la belle nature Sans penser à demain, à ces mauvais... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 août 2019

Secrets

Secrets. Dans les sombres replis d’une écorce ancienne  Gisent tous les secrets des récits de jadis Ils y furent tracés afin quoiqu’il advienne  Qu’ils ne soient pas trahis pour un maravédis. Dans leur cachette là, ils reposent à jamais Le silence des tombes n’est pas plus épais  Qui irait les chercher dans ces croûtes informes Qui verrait un trésor dans ce fatras énorme ? Où sont les initiés pour résoudre l’énigme  Qui les aurait formés, et assez magnanimes Pour n’user des pouvoirs ancestraux et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 août 2019

Désert de sel.

Désert de sel. Quand au port le marin chaloupe entre les cuisses De la putain d’un soir, que dans ses mains il glisse Deux trois billets gagnés avant dans un tripot Entre deux rhums payés par d’autres matelots, Il accomplit ces gestes dont il a pu rêver  Tout seul dans sa couchette quand il était crevé  Pour mieux en oublier le travail épuisant  Qui ne pouvait lui faire ainsi bouillir les sangs. Mais bien loin de son rêve sont ces moments gâchés  Par l’alcool, les odeurs du matelas souillé  La... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 août 2019

Chaloupe.

Chaloupe. La fille du port chaloupe entre les drisses  Pas d’ailleurs c’est vrai que ces quais où se glissent Tous ces souffles chauds qu’apportent les vents côtiers  Et la solitude des marins débarqués. Ses talons élimés, coups secs sur les pavés  Un signal staccato très clairs pour les paumés  Qui viennent y chercher des bribes de rêves  Étreintes sans chaleur, amours bien trop brèves. Dans le port ballotés tous les mats balancent Au rythme très lascif de la fille qui danse Qui a ce soir... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2019

Échec !

  Échec. Le long de rives en fange des regards impavides Observent les épaves de ces gens qui se vident En soubresauts obscènes de leurs chairs trop livides Sans laisser après eux ne serait-ce qu’une ride. Dans leurs yeux où les ombres ne laissent qu’un trou noir Personne pour y voir une lueur d’espoir Ils sont là sur la rive lorsque tombe le soir Leurs visages sont froids et leurs os sont d’ivoire. Personne pour les voir ces témoins silencieux Quand c’est depuis toujours qu’ils observent les actes De ces... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juillet 2019

C’est bon l’ennui !

  C’est bon l’ennui. Ah que c’est bon l’ennui Moi je ne m’en plains pas Il vient souvent sans bruit On n’entend point son pas L’ennui c’est même beau Presque la plénitude  Les sens sont en repos C’est juste une habitude. Il ne se passe rien Rien ne vous accapare, Alors je me sens bien Sans but ou bien départ. Dans l’ennui je suis libre De chacun de mes choix, C’est ça peut être vivre Sans faire ce qu’on doit. J’y suis très disponible Pour laisser libre cours, Aux mots qui sont ma cible De... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Nuit

Nuit. Le papillon de nuit a déployé ses ailes Attiré par l’odeur et la faible lumière  Il volète à plaisir dans l’abri des sous-bois Mais la chauve-souris entend son vol de soie. La nuit est le théâtre de mille et une vies La nature à ces heures encore grouille et vit Tandis que nous dormons de nos fatigues diurnes Beaucoup d’autres animaux ont des ébats nocturnes. La lumière lunaire se mire dans des yeux Qui brillent tout soudain dans le noir ténébreux La chouette hulule, le renard aux aguets Le mulot lui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

La forêt en guenilles

La forêt en guenilles. Des lichens sur les troncs, qui des branches aussi pendent Tout parait en guenilles et revêtues de hardes La forêt qu’ont chantée, bien avant moi des bardes Celle de Mélusine, tout au cœur des légendes, Mystère végétal qui palpite et soupire Qui garde ses secrets et dont rien ne transpire Prend garde à l’aborder, si tu as ta raison Et de n’y pénétrer sans de bonnes raisons. Tu t’y perdras très vite si tu suis ses chemins Tu tourneras en rond longtemps sans plus savoir  Où se trouve l’issue... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Le filet

  Le filet. Dans la lueur diaphane de lunes immobiles Flottent les traînées blanches de brumes invisibles Écharpes et volutes en mirages changeants  Dans l’air humide et froid des marais gris argent. Des perches agressives surgissent en faisceaux  De noires lances prises dans la glu de leurs eaux Et des herbes lascives ondulent à leur surface Comme des chevelures libérées de leur face. Un tintement étrange aux accents métalliques  Un son court et aigu fait frémir la lagune Sa mélodie lugubre y... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]