17 mai 2018

Parlons du temps

  Parlons du temps. Parler du temps qu’il fait, à défaut d’autre chose S’extasier poliment sur un tapis de roses Évoquer ces printemps qu’on connaissait hier S’étonner de ces jours que l’on dirait d’hiver. C’est succès à coup sûr que d’évoquer le temps Ça n’engage à rien, lors on le fait souvent Dans une poésie c’est pourtant surprenant Est-ce l’inspiration qui a foutu le camp ? Rien de ce que j’écris, vous empêche d’y croire Sauf si vous connaissez, ma manière de voir Combien je suis critique, de nos... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 avril 2018

Tels des hommes en cage

  Tels des hommes en cage Un pied en équilibre, le cul entre deux chaises Où oiseau sur la branche, surtout pas de malaise  Toujours un peu instable, la vie à cloche-pied  Sont rares les moments, où vraiment on s’assied. On court après son ombre, la tête remplie de nombres La vie ne se déchiffre, c’est vrai qu’à coup de chiffres Passer en un instant, du grand soleil à l’ombre On a si peu de temps, et alors on s’empiffre. Courir si on le peut, sur cette corde raide En piètre équilibriste, il nous fait un... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 avril 2018

Le film de sa vie

  Le film de sa vie Camera de recul, zoom arrière le but Sans même un calcul, ce depuis le début  Un regard distancié, et sans aucun effet Une vue d’un peu loin, pour que ce soit parfait. Pour porter sur sa vie l’appréciation d’autrui Il faut de la distance pour en cueillir le fruit Il faut de la patience, plus de l’indifférence  Pour observer sa vie et en toute conscience. Pour être un jour cet autre, un presque étranger  Qui seul pourra vous dire, ce qui l’a dérangé  Dans ce parcours... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 avril 2018

Quelques traits sur le papier

Quelques traits sur le papier. Aujourd’hui mes doigts sur la page, au lieu d’écrire ont dessiné  Des traits quelque peu improbables, d’où un petit homme est né  Lui ont-ils aussi insufflé une âme, cela j’avoue point ne le sait Mais le bonhomme pas très sage, m’a fait très vite un pied de nez. Mes doigts l’avaient sortis pourtant, de ce néant où il était  Le bonhomme n’est un géant, mais bien rebelle pourtant il est  Ainsi l’homme est né sans doute, de quelque Dieu un peu distrait Et aussitôt s’est mis... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 avril 2018

Dur comme fer

  Dur comme fer Certain, coquins, l’ont célébré Ils l’ont même je croie, chanté On le prétend barreau de chaise  Afin qu’en rien il ne déplaise  Peu le diront, mou, paresseux Il l’est quand ils ne sont heureux Ils le voudraient au garde à vous  Et pas piquer du nez à bout. Toute leur vie le croient glorieux Il l’est peut être à leurs yeux Au point qu’ils se pensent des dieux Jusqu’à hélas qu’ils soient trop vieux Sur ce point lorsqu’on interroge Celles dont ils souhaitent l’éloge Elles ont... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 avril 2018

L’amour

  L’amour L’amour s’invite sans nos vies Sans qu’on l’ai souvent vu venir L’amour écho de nos envies Pour qui le temps voudrait mourir. Comme un élan en devenir Qui nous laisse souvent ravis Qui ne demande notre avis Hélas pourtant nous fait souffrir. L’amour se donne, ne se gravit On le partage sans l’affaiblir Il est léger comme un soupir Qui nous soulève du parvis. Pierre-Jean BOUTET cambredaze.canalblog.com  
Posté par Pierre Boutet à 08:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 avril 2018

Brisés

  Brisés. Petit violon de bois, toi aux cordes brisées  Tu ne chanteras plus, pour nulle dulcinée  Il a cassé ta voix, dans un geste de rage Pour cette ironie, qu’était sur son visage. Tu as chanté, pleuré pour émouvoir la belle Elle restait insensible, à toute ritournelle De dépit il a cru, que tu étais crécelle  Que tu ne savais, pas de musique céleste. Toi pauvre musicien, au cœur qu’on a brisé  Tu ne veux plus jouer, pour nulle dulcinée  On a cassé ta joie, d’un sourire moqueur ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 12:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mars 2018

Le jeu du démon n

  Fable de tous temps et de tous pays Le jeu du démon. Où que puissiez aller, partout vous entendrez Cette sorte d’histoire que je vais vous conter. Elle commence toujours dans un petit village Et parle de deux enfants, amis dans ce bel âge. Dans cette tendre enfance, ils jouent bien à ces jeux Qui n’ont d’autre enjeu, que d’y être heureux Plus tard en grandissant, ils s’attendent à mieux Selon qu’ils restent sages, ou qu’ils sont ambitieux. Il en toujours un, qui ne trouve sa voie En restant au village,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mars 2018

Les deux amis

  Fable de tous temps et de tous pays Les deux amis Ils sont nés tous les deux, le même jour d’avril Au moment du printemps, quand le temps est facile Dans le même village, deux familles très proches On pourrait même dire, dans un mouchoir de poche. Deux garçons qu’on fêta, et puis qu’on oublia Ils étaient nombreux, les enfants en ce temps là  Leur naissance commune, pourtant les rapprocha Les inséparables, vite on les appela. Combien de caractère, ils étaient différents L’un calme et placide, et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mars 2018

Voyage en train

Voyage en train Pour beaucoup la vie est comme un voyage en train Soit en première classe soit sur un strapontin Selon qu’on est vernis ou un pauvre sans rien C’est un vrai paradis ou au mieux un train-train. On y est trimbalé comme une marchandise  Quand à d’autres elle offre, toutes ses friandises Au pire de l’histoire, en wagon à bestiaux Au mieux de l’expérience, dans le salon resto. Pendant ce long voyage, la vie est loterie Le ticket est gagnant, mais pour très peu pardi On dit que pour cela, car tout y a... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]