18 février 2018

L’epee De Damoclès

L’épée de Damoclès. Une grande envolée qui se perd en silence Un grand cri de fureur que personne n’entend On n’est jamais si seul qu’au cœur de ce qu’on pense On n’a jamais le cœur, quand le malheur vous prend. Où sont donc les couleurs qui se sont envolées ? La tristesse les prend, elles les a volées  Où sont passés les rires, ils se sont tous éteints L’ombre s’est abattue, effaçant tout entrain.  De la lumière à l’ombre, il suffit d’un clin d’œil Pas même une seconde pour qu’advienne le deuil De tout ce... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 février 2018

Le pire et le bon

  Le pire et le bon Inquiète comme un oiseau, s’agitant sur sa branche Guettant autour de lui, les dangers qui menacent Aussi vive qu’une truite, remontant le courant Dont on voit par instants, les reflets vif argent, Aussi légère que grain, balloté par les vents Ou fleur de pissenlit dans les airs s’envolant Fugace comme l’est, l’hirondelle au printemps  Lorsqu’elle virevolte, dans son ballet changeant, Colorée, chamarrée comme aile de papillon Mais fragile aussi comme l’est un flocon Joyeuse et souriante,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 février 2018

Dame Jeanne

Dame Jeanne Si on dit au marin aimes-tu dame Jeanne C’est sur qu’il répondra jusqu’à m’en fendre l’âme  Car il a un gosier dont n’étanche la soif  Que la fiasque d’alcool, qu’il boira à plus soif. Si c’est à Jeanne d’Arc qu’alors on fait appel Alors les souvenirs arrivent à la pelle Ces souvenirs d’école tous bien enjolivés  À tel point qu’était belle, Jeanne sur son bûcher. Chacun a de sa Jeanne, dû entendre une voix Mais voilà bien le drame, elle diffère chaque fois Quand chacun revendique de suivre... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 janvier 2018

Les hordes barbares

Les hordes barbares Quand les fleurs du vertige viendront aux balcons bleus Quand au bout de leurs tiges fleuriront tous les dieux Quand des dos callipyges cambreront leurs reins creux Quand de sombres hommes liges leur ouvriront les cieux Je serai enivré de ces lieux mystérieux  Où naissent tous les rêves terribles ou malicieux  Ou pris comme insecte, dans des draperies mauves De sueurs et de stupre, et de rêves trop torves. Quand des houles d’écume font des ourlets aux franges Des écharpes de brume aux... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 janvier 2018

Ton nom

  Ton nom Si l’on voulait encore étouffer tous tes cris Si on voulait de toi qu’il n’y ait que débris  C’est le souffle des hommes qui redonnera vie À la chanson d’espoir, dont tu es l’égérie  Toi qu’on trouve partout là, tout au cœur des hommes Où brille une étincelle, comme un feu qui frissonne Qui va du coeur aux lèvres, pour que tous ils l’entonnent Ce chant qui dans l’histoire, à chaque fois résonne. Tu revêts bien des formes, un drapeau, un visage Ou gravé sur un mur, ton éternel message C’est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 janvier 2018

Les rayons taquins

Les rayons taquins Lumières vous brillez partout autour de moi Merci à mes deux yeux, par lesquels je vous vois Sur le moindre objet où venez vous poser Vous laissez une trace qui va le sublimer. Lumières vous ouvrez grand les cœurs et les âmes  Quand vous les invitez, à être à votre image À irradier ainsi, tout sur votre passage À changer tout en mieux, sous l’effet de vos flammes. Lumières vous chantez, comme une mélodie  Tout paraît plus léger sous vos lueurs magiques Avant votre caresse, le monde était... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 janvier 2018

Voyages

Voyages Tu voyages souvent vers le pays des songes Où tu trouves les clefs de cette vérité  Hors la réalité, peuplée des mensonges Qui te blessent par leur cruelle fausseté. Tu glanes des images si pleines de beauté Dont tu tisses tes rêves, à peine réveillée  Tu les offres au monde qui en est stupéfait  Par toute l’innocence dont ils sont imprégnés. En eux tout est lumière bordée de fils d’argent Les princesses y sont fières, les princes élégants  L’amour flotte partout en ondes si légères  ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 décembre 2017

Le voile

  Le voile Si je laisse l’angoisse, l’inquiétude et la peur Me laisser en repos au moins pour quelques heures Je reçois mieux alors ces perles de bonheur Que la vie nous apporte quand elle est au meilleur. Si je lève ce voile, cet écran aux tons noirs Qui masque les étoiles et m’empêche de voir Je ressens cet élan si chargé d’énergie Cette flamme ardente qui éclaire la vie. Dès lors le fataliste n’est-il pas plus heureux De remettre au hasard tout le temps à venir ? Pour vivre et et pour saisir et aussi mieux en... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 décembre 2017

Big Data

  Big Data Il est de ces lectures qui vous marquent parfois Tant elles réveillent en vous bien des questions ma foi Dans le dernier ouvrage que j’ai bien parcouru Étaient plus de réponses que je n’aurais voulu. L’humanité serait un pauvre soubresaut Dans l’histoire du temps seront d’autres cerveaux Puissantes intelligences produits de notre science Algorithmes savants dépourvus de conscience. Serions nous une étape fragile et organique Déjà bien dépassée par toute informatique Nous sommes des parents accouchant... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 novembre 2017

La bêtise

La bêtise  Rien ne sert d’en pleurer alors faut-il en rire De la bêtise humaine puisqu’on doit en souffrir Plutôt que de m’en plaindre je vais donc m’en moquer Dans de savants délires la ridiculiser. La bêtise répète avec obstination Ce au fil des siècles sans en tirer leçons Des erreurs stupides à s’en mordre les doigts  Elle se cogne la tête à nous laisser sans voix. Fille de certitude elle foncera tout droit Sans avoir aucun doute jamais sur son bon droit Plutôt que d’écouter celui qui n’est d’accord ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]