05 juin 2017

Dernier espoir

Dernier espoir Si tu t'en vas là -bas, au-delà des montagnes Au-delà de nos plaines et de notre horizon N'oublie pas mon ami, les tiens et ta compagne Ceux que tu laisseras qui toujours t'attendront. Si tu fais ce voyage, tu auras pour bagage L'amour qu'ils ont pour toi, eux qui te savent sage Lorsque tu reviendras, riche de connaissances Ils seront toujours là, pleins de reconnaissance. Pars donc sans un regret, ne te retourne pas Tu vas vers ton destin sur ce nouveau chemin Apprends et reviens nous avec ce savoir Dont on a tant... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 mai 2017

Voyageurs sans bagages

  Voyageurs sans bagages Légers bancs de nuages qui errez dans le ciel N'avez-vous l'air parfois un peu artificiel Vous semblez des hommages à cette indifférence Que les cieux et les sages ont pour toute violence Vous formez quelquefois des formes bien étranges Comme sont des signaux envoyés par des anges Vous passez tout là-haut en trains toujours pressés  Poussés par de grands vents qui soufflent sans cesser. Muets bancs de nuage vous portez avec vous Tant d'espoirs de la pluie qu'on voudrait voir... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mai 2017

Langues vivantes

Langues vivantes La langue s'enrichit de ces mots de passages Voyageant sans bagages que celui des langages Mélangés dans l'échange comme autant de messages De mieux le reconnaître ce serait bien plus sage. Le français est ainsi une auberge espagnole Grappillant ça et là de nouvelles paroles Et il en fait son miel comme il donne aux autres C'est la tour de Babel et je n'en veux pas d'autre. Nos langues ont une vie sans cesse en mouvement  Elles prennent à l'envie un peu de l'air du temps Elles ont plus que... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mars 2017

Tout feu, tout flamme

  Tout feu, tout flamme Êtes-vous comme moi fasciné par les flammes Elles sont insaisissables, changeantes lames Comme elles sont ardentes et pourtant si fugaces Tour à tour sont lumières et sont langues voraces. De flamme on le sait il y a plusieurs sortes Celle qui peut surgir d'une vie déjà morte Celle qui vous anime quand vous êtes à la porte De la femme aimée et que l'amour vous porte. Celle qui vous dévore comme bouffée d'envie Quand tout ce qui vous tente se refuse aussi Celle qui vous emporte sur... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 mars 2017

Ça tangue !

Ça tangue ! Dans les fourrés épais de nos pires cauchemars Qui viennent nous traquer horribles traquenards Quand même yeux ouverts on ressent ce cafard Que le cœur et l'esprit sont pris dans ce coaltar, Tout alors de la vie nous semble peint en noir Il n'y a plus de lumière et plus non plus d'espoir On ne voit pas d'issue on est comme aux abois Prisonnier, encerclé , on sombre et on se noie. S'il n'est tout près de nous une main secourable Quelques mots pleins d'amour une patience d'ange Pour nous aider alors... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 mars 2017

Le rêve

Duo de plumes Pierre-Jean BOUTET - Danièle LABRANCHE   Le rêve,   Le sommeil est l'écrin d'une nuée de rêves, Qui dès les yeux fermés, délivre ses joyaux, Dont on veut se parer avant que ne s'achève, Cette nuit qui façonne ce qui est laid en beau.   Lorsqu'on est emporté parfois sur d'autres terres Aux abords accueillants ou aux allures blêmes On s'embarque dit-on pour voyages en Cythère Ou pour des cauchemars autour de nos problèmes ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 février 2017

La clef

La clef Pourrais-tu me donner, oh toi qui que tu sois Destin, hasard, ou dieu, peu m'importe au fond La clef de cette porte qui ouvre sur ce moi Qui tremble et espère voir reconnu son nom. L'artiste lui voudrait bien franchir le rideau Accéder à la scène faire son numéro  Soupire après la chance quand elle fait le gros dos Lui refuse l'occasion de montrer ce qu'il vaut. Combien de ces talents parmi nous qui se gâchent  Au fond de piano bars ou de familles lâches  Combien de ces lumières qui ne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 février 2017

La ferme de mes rêves

La ferme de mes rêves  Dans ma ferme à moi il y a tous mes rêves  Et c'est avec patience que moi je les élève. Il y a ceux à poils qui ont la bonne sève  Il y a ceux à plumes qui ont la vie plus brève. Regardez le troupeau de mes rêves de paix Comme ils paissent paisibles au fond de ce grand pré  Là voyez cette bande de rêves égarés  Qui cherchent leur chemin et sont comme en arrêt. Tous les jours je poursuis des rêves à gogo Je n'use pour cela que de moyens légaux  Je propose les... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2017

Tensions

Tensions Que serait le plaisir si n'était la souffrance Que dire du désir s'il n'a sa délivrance ? Opposé ou contraire nul n'existe sans l'un Sans l'autre il n'est rien, ni Abel, ni Caïn. Que dire de l'amour s'il n'y avait la haine Que dire du repos s'il n'y avait la peine Amis ou ennemis nous n'avons pas de choix Entre ces pôles là nous sommes humains qu'on broie. Y aurait-il retour s'il n'y avait départ Que seraient les adroits s'il n'y avait les gauches Où seraient les espoirs sans notion de cafard Que dire du bon droit sans... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 janvier 2017

Equilibres

Équilibres Le soleil frappe fort la blancheur des façades De ce blanc éclatant qu'ont ici les falaises Au point que éblouis on est prêt du malaise Qu'on s'abrite les yeux au cours de la ballade. Et le bleu des fenêtres répond au bleu des cieux Au bleu de cette mer qui fut aimée des dieux Quand les temples dressés en Méditerranée Étaient tous à leur gloire dans ce lointain passé. Et l'ombre dans les rues étroites en escaliers Permet une fraîcheur trop rare et appréciée Quand ces vieux architectes en concevaient les traits De... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]