24 février 2017

La ferme de mes rêves

La ferme de mes rêves  Dans ma ferme à moi il y a tous mes rêves  Et c'est avec patience que moi je les élève. Il y a ceux à poils qui ont la bonne sève  Il y a ceux à plumes qui ont la vie plus brève. Regardez le troupeau de mes rêves de paix Comme ils paissent paisibles au fond de ce grand pré  Là voyez cette bande de rêves égarés  Qui cherchent leur chemin et sont comme en arrêt. Tous les jours je poursuis des rêves à gogo Je n'use pour cela que de moyens légaux  Je propose les... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 février 2017

Tensions

Tensions Que serait le plaisir si n'était la souffrance Que dire du désir s'il n'a sa délivrance ? Opposé ou contraire nul n'existe sans l'un Sans l'autre il n'est rien, ni Abel, ni Caïn. Que dire de l'amour s'il n'y avait la haine Que dire du repos s'il n'y avait la peine Amis ou ennemis nous n'avons pas de choix Entre ces pôles là nous sommes humains qu'on broie. Y aurait-il retour s'il n'y avait départ Que seraient les adroits s'il n'y avait les gauches Où seraient les espoirs sans notion de cafard Que dire du bon droit sans... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 janvier 2017

Equilibres

Équilibres Le soleil frappe fort la blancheur des façades De ce blanc éclatant qu'ont ici les falaises Au point que éblouis on est prêt du malaise Qu'on s'abrite les yeux au cours de la ballade. Et le bleu des fenêtres répond au bleu des cieux Au bleu de cette mer qui fut aimée des dieux Quand les temples dressés en Méditerranée Étaient tous à leur gloire dans ce lointain passé. Et l'ombre dans les rues étroites en escaliers Permet une fraîcheur trop rare et appréciée Quand ces vieux architectes en concevaient les traits De... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 janvier 2017

Le feu et la glace

Le feu et la glace C'est comme un soleil noir sur une lande vide C'est comme un désespoir ou un malheur avide Ça pleure des coulées d'une noirceur livide Ça grince sans arrêt sous un ciel impavide. Ça renvoie la lumière en mille éclats de verre C'est un message fou qui dit encore espère Ça vibre tant en nous, nous ne sommes de pierre Ça chante dans le cœur comme un chaud courant d'air. C'est un cercueil de plomb qui enferme nos rêves Une coulée de lave qui rend la vie trop brève Un ciel chargé de suie qu'un crépuscule élève... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

La toile de nos illusions

La toile de nos illusions Je veux tisser la toile des illusions perdues Elle sera si dense qu'on n'verra même plus Tout ce que l'on dépense en de si vains efforts Pour gagner ce qu'on croit être pour nous le port. C'est l'illusion de croire que c'est par ses seuls choix Qu'il fera dans sa vie ou bien chaud ou bien froid La trame est donnée depuis notre naissance On ne fait que la suivre avec quelque constance C'est l'illusion de croire que lors d'une rencontre C'est nous qui choisissons si on est pour ou contre Ce n'est qu'une... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 septembre 2016

Je l'entends qui ricane...

Je l'entends qui ricane....   Je suis une évidence qu'on préfère ignorer Je suis une constante qu'on oublie d'intégrer Je suis une présence souvent dissimulée Je suis toujours patiente, on ne peut me voler.   À ma sourde insistance, on veut se dérober Et ma seule existence, on voudrait la nier Il y a de l'insouciance, à ainsi m'éviter Aussi de l'inconscience, à vouloir m'échapper.   Jamais je ne m'élance, sur qui vais emporter Je mets dans la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 août 2016

Utopie

Utopie   Qu’on me donne un cor plus puissant qu’une épée Pour clamer haut et fort combien on s’est trompé On a cru bien à tort que se développer C’était dans tout on mord, il faut tout attraper !   Qu’on me donne une voix, plus forte qu’un ouragan Pour crier chaque fois, qu’on nous trompe et qu’on ment Pour dire que j’ai foi, dans les hommes pourtant Sauf quand ils ont pour loi, d’être sourds ou violents.   Qu’on écoute tous ceux qui nous montrent la voix ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 août 2016

Questions

  Questions La fleur est-elle une ombre ou un sourire au ciel Le fruit n'est-il qu'un nombre ou promesse de jus La lettre est-elle reine ou majuscule au plus La graine où va-t-elle dans cette vie de fiel ? L'homme est-il un dieu ou que vie éphémère  Le bébé fait-il mieux que ce qu'a fait son père  Les villes ne sont-elles qu'une folle gangrène  Parmi tous les malheurs que cet homme égrène ? Le mot a-t-il un sens ou n'est ce qu'un problème  La phrase merite-t-elle que d'être prononcée ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 juillet 2016

La corne de brume

La corne de brume Quand la corne de brume, se fait entendre au loin On ne voit de la côte, ni les récifs, ni pointes  Le brouillard qui mélange si bien les eaux et le ciel Fait que repères changent, ce son a goût de miel. Dans nos vies il arrive que les choses se brouillent Hier on était tranquille, à présent on bafouille On n'est plus sur de rien, on a même la trouille Quel est le signe alors pour sortir des embrouilles ? Quand l'alerte incendie fait jouer la sirène  On est tous invités à quitter vite la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juillet 2016

Rien qu'un détail...

  Rien qu'un détail... J'ai tiré sur la feuille et l'arbre est venu J'ai aspiré la goutte, la rivière j'ai bu J'ai soufflé sur le sable, de désert y en a plus J'ai souri au nuage, la tempête j'ai eue. Parfois tu fais un geste qui paraît anodin Ce n'est pas plus du reste qu'un signe de la main Ce qu'alors tu récoltes, t'en es souvent surpris Se présentent à ta porte, toutes sortes d'ennuis. Couverture de laine, tu en vois dépasser Un brin là qui te gêne, tu te mets à tirer Hélas il se défait, le beau tissu... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 19:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]