14 juillet 2019

Château de cartes

Château de cartes. Le monde est devenu un grand château de cartes Tout prêt à s’écrouler, dès qu’un pays s’écarte  Des strictes disciplines, imposées par tous ceux Qui mènent une danse et un jeu dangereux. Quand le monde, malade, sur ses jambes vacille Ils s’empressent alors, d’y mettre des béquilles  Pour quelques pas de plus, en direction du gouffre Qu’importe si déjà, tant de peuples en souffrent. La terre où l’on vit, chaque jour se dérègle  Puisqu’ils ne veulent pas, en respecter les règles  À... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juillet 2019

Mon pays

Mon pays. La mer est leur pays, aux yeux de ces marins Qui voguent sur les eaux tous les soirs et matins La mer, les océans sont ce monde à eux Peuplé de leurs légendes, d’animaux fabuleux. Les airs sont un pays, aux yeux de ces volants Qui planent dans les airs, de l’aube au couchant Les vents et les courants sont un monde à eux Où là-haut dans les cieux sont peut être les dieux. Le sol est un pays, aux yeux des paysans Qui labourent leur champ dès le soleil levant Racines et cailloux peuplent leur monde à eux D’où... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2019

La couleur de l’encre

  La couleur de l’encre. L’encre à la couleur qu’on veut bien lui donner Soit des larmes de brume pour les abandonnés  Soit des gouttes de joie pour les coeurs amoureux Soit des filets de sang, sous des regards furieux. L’encre à la couleur de ces mots qu’elle trace De nos propres émotions pour qu’elles ne s’effacent De notre humeur du jour qui en elle prend place Du monde tout autour, tant parfois il nous glace. L’encre à la couleur de celui qui déchiffre  Le sens qu’ont sur la page tous ces mots qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Un voile léger

Un voile léger. Je ne l’ai point donnée, quand donc l’ai-je perdue Me l’aurai-t-on volée ? Je ne m’en souviens plus Quand elle s’est envolée, ne m’en suis aperçu  Mais tout ce que je sais c’est que je ne l’ai plus. Je parle d’innocence mais qu’entend-on par là  Est-ce de l’ignorance ou est-ce plus que ça ? Une forme de confiance sans arrière-pensée  En sorte une existence qui n’a été blessée. Dès lors que la souffrance surgit sans prévenir Dès lors que sans raison il nous faudra souffrir Qu’on cherche... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Ses ébats

Ses ébats. Elle va, elle vient en vagues irrésistibles  L’énergie est partout comme présence fluide Elle est insaisissable quand toute en mouvement On la veut contrôlable, disponible en tout temps. On l’aimerait bien sûr toujours inépuisable  Pour être à tout moment, grâce à elle, capable De franchir les obstacles et d’atteindre nos buts Avant les défaillances qui nous mettent au rebut. Cette énergie des corps, qui par elle exultent S’employant à offrir d’improbables culbutes Quand l’énergie est là, qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Le vieux clou

Le vieux clou. Un pauvre clou rouillé, fiché dans une planche Qui tient bien accroché le coin d’un vieux tableau Depuis qu’il fut planté, il ne cède, il ne flanche Il remplit sa mission, bien qu’il ne soit très beau. Combien ceux d’entre nous qui sont comme ce clou Qui ont un peu trot tôt, planté un jour leurs choux Qui n’ont jamais bougé, accrochés à leur terre Qui finiront tout seul oubliés, solitaires. Un clou lui ne choisit où et quand il s’enfonce Et aussitôt planté jamais il ne renonce À l’inverse de nous qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juin 2019

Nouvel homme

  Nouvel homme  Le premier nouvel homme s’est levé m’a-t-on dit Il est né par hasard ce dernier vendredi Il avait dans les mains un bouquet de sourires  Et portait dans son cœur tous les temps à venir. Il a pour ses semblables un amour sans réserve  Et pour mieux les aider, il agit de conserve Il n’a pas la notion de violence ou de haine  Il sait que la nature est seule souveraine. Il a lu dans les livres les erreurs du passé  Il a fait table rase de la cupidité  Il est né de ce... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2019

Il nous reste le rire

    Il nous reste le rire. Quand on doute de tout, il nous reste le rire Envers et contre tout, il nous reste le rire Même lorsque l’on perd parfois le goût de vivre Toujours au fond du trou, il nous reste le rire. Quelle est la dernière arme du pauvre condamné  Sinon de voir l’absurde d’une vie arrêtée  Derrière les barreaux on entendra le rire De cette âme damnée tout près de son partir. Lorsque tout est perdu, quand sont taries les larmes N’a-t-on pas entendu ce rire qui désarme  Ce rire... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2019

Funambules

  Funambules. Nous sommes funambules sur nos cordes de vie Souvent on y titube, le gouffre nous sourit De nos pas malhabiles nous prenons tous les risques  De chance ou de malheur elle nous joue tous les disques. Nous sommes attirés autant que repoussés  Par les figures hideuses qui vont nous éprouver  Nous sommes trop charmés par toutes ses sirènes  Pour se laisser tomber et puis quitter la scène. Alors on se raccroche à ce fil que les Parques Peuvent à tout instant couper c’est là leur... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2019

Trou noir

  Trou noir. Au sein des galaxies se cachent des trous noirs  Ils s’y trouvent tapis invisibles et froids Occupés d’absorber en des festins sans fin Tout ce qui s’aventure trop près de leurs confins. Au cœur de nos esprits en avons de semblables De ces pensées si sombres qu’elles seraient capables D’y voir s’y noyer le moindre de nos espoirs Surtout lorsque la lune se cache certains soirs. Le pouvoir d’attraction qu’a sur nous l’insondable Cet attrait du néant sur les esprits instables Quand la vie perd ses... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]