25 janvier 2019

Un joyau dans l’histoire.

  Un joyau dans l’histoire. Qu’est-ce donc que la France, qu’un joyau dans l’histoire Un de ces lieux magiques, dont les temps sont avares Non pour ses avatars ou ses heures de gloire  Mais pour ces hautes idées qui ailleurs sont si rares. Y mûrirent ces fruits qui nourrissent le monde Cette déclaration reprise à la ronde Ces droits inaliénables trop souvent bafoués  Cette devise fière au fronton des palais. La France est une idée, et bien plus qu’un terroir La France est un concept, c’est au peuple d’y... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 janvier 2019

Danseurs

Danseurs. Un, deux, trois troncs, tout perdus dans la neige Ce n’est point là forêt, ou du moins pas encore Juste deux trois bouleaux, perdus dans le décor Parés de ces couleurs blanc et noir, or ou beige. Trois arbres bien plantés profondément en terre Qui dressent fièrement leurs élans volontaires Ils paraissent danser leurs branches sont des bras Des derviches tourneurs certes ils ne sont pas. Silhouettes élégantes dans leurs robes d’hiver Ils arborent sans fards leur allure altière  En trio avancé d’une... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 janvier 2019

Liberté.

  Liberté. Ce n’est pas sur ce thème qu’on prend des libertés  Tant la valeur est belle et vaut d’être chantée  Combien l’ont célébrée de façon magistrale Ma version sûrement paraîtra plus banale. Chacun pourtant sur elle a sa propre idée  Plus individuelle ou qui fait société  Chance de se mouvoir, quand il veut, sans entraves D’aller dire aux pouvoirs à quel point il les brave. Combien pourtant n’y pensent que s’ils en sont privés  Comme l’air qu’ils respirent, elle leur est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Avalanches.

Avalanches. Comment du brouhaha faire un peu le tri Comment dans la purée entendre les vrais cris Dans ce grand tsunami tout semble au même prix Dans ce bouillonnement, qu’est-ce qui est compris ? Tout est information, tout est déformation Tout y est sous pression, tout pour faire tension On capte l’attention, tous les moyens sont bons Qu’importe l’expression, un seul but : l’émotion. Place au virtuel, qui parle du réel ? L’image est tordue, l’image est fondue Tout y est vérité dès qu’elle est entendue Qu’y reste-il... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Toupie.

  Toupie. Tu n’es qu’une toupie à tourner sur toi même  Du jour où tu es né à celui où tu meurs Tu es comme la terre à répéter ce thème Ton orbite s’enroule autour de ton bonheur. Ton destin est scellé par ces forces obscures Qui font ta trajectoire au sein de l’univers Quelles que seront alors tes aventures Elles suivront ces lois pour qui tu n’es qu’un ver. C’est vrai pour chaque homme quel que soit son combat Et pour l’humanité qui ne sait où elle va La vie est née sur terre où elle se débat  ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Passer le Rubicon.

  Passer le Rubicon. N’ai peur ce n’est qu’un mort, qui ainsi te menace Ne craint pas ses dehors, il n’est pas si tenace Les barbelés qu’il tient pour réfréner la vie Ne doivent être des liens pour brider tes envies. Qui a donc pu dresser une telle barrière  Qui nargue le passant alors qu’on voit derrière S’élever de grandes ombres, sont-ce là ce qu’elle garde Ou sont-ce là des vies qui déjà te regarde ? C’est toujours un mystère, dois-tu faire ce pas Franchir ce Rubicon, sans savoir ce qu’il y a Au delà... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 décembre 2018

La ligne improbable.

La ligne improbable. La suivras-tu un jour cette ligne improbable De jalons en jalons en seras-tu capable ? Tu as cru un moment qu’elle montrait un chemin Que tu pourrais le suivre avec un peu d’entrain. Mais à y regarder tu ne sais d’où il vient Et puis ne se perd-il déjà dans le lointain ? Trace-t-il une route dans ces endroits perdus Où entre ciel et terre, il a été tendu ? Est-ce toi que longtemps il a tant attendu Toi qui seul là peut être, l’a ainsi entrevu ? Est-ce un piège, un signe ou une invitation Tu te... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Leurs cris stridents.

Leurs cris stridents. Est-ce un vol de corbeaux grimaçants qui s’élancent  Et qui fendent les airs toutes griffes dehors J’entend leurs cris stridents qui déchirent les corps Tandis que mille feux tout autour d’eux dansent. L’espace est éventré sous leur poussée féroce  Devinez à quel point sa douleur est atroce Dans ces taches de sang qui dégoûtent des plumes Et toutes ces  blessures que ainsi ils exhument. Pourquoi donc cet élan, que fuient-ils en hurlant Où est le cataclysme qui les pousse en avant ? ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Quelle est donc cette école ?

Quelle est donc cette école ? On m’a donné un jour cette petite flamme Qu’on appelle la vie, à qui on prête une âme  Sans rien me demander, sans me donner des armes Sans même prévenir qu’elle contient tant de larmes. On m’a offert, hasard, de parvenir au jour De voir cette lumière qu’on appelle l’amour Sans rien me raconter du précieux élixir  Sans même prévenir qu’on pouvait en mourir. On m’a mis en ce monde fragile nouveau né  On m’y a bien chéri, on m’y a élevé  Sans que je sache bien comment... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Chaîne et maillon.

  Chaîne et maillon. Dans ses bras grands ouverts elle embrasse le monde Plutôt devrai-je dire elle serre tout le monde Une offrande d’amour sans autre condition Un geste symbolique presque qu’une religion. Elle offre à qui en veut sa poitrine accueillante Sourire lumineux et la mine confiante Avec ce résultat qui quand à moi m’étonne  De n’être vulnérable alors que tout elle donne Par un simple message d’amitié et d’amour Par ce furtif contact de ses bras tout autour Elle clame à chacun aie confiance en... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]