21 février 2017

Je souris

Je souris C'est le petit matin j'écris ce qui me vient L'aube n'est pas levée et la nuit est légère Le sommeil envolé ma tête toute entière Cherche au fond les mots pour en tisser des liens. Si par quelque miracle, j'attrape là au vol Des morceaux de phrases que bout à bout je colle Je serai au pinacle car j'aurai eu du bol Ce n'est pas ma méthode qui pourra faire école. Où va donc me mener cette piste étrange Que vont bien vouloir dire ces mots qui me démangent Si il y a quelque chose qui dans ça vous dérange Passez votre... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 février 2017

Une petite musique

Une petite musique Quand fugitivement la pensée vous effleure Elle est comme une mouche posée sur une fleur On la devine à peine on n'y prête attention Elle n'est même pas encore en question. À nouveau elle titille là tout en arrière-plan Elle pousse, elle intrigue pour venir plus devant Lors on secoue la tête comme pour la chasser Pour mieux se concentrer elle ne peut donc passer. Parfois elle est têtue et garde les manettes Et on finira bien par entendre sa voix Souvent pour nous aider à voir plus clair en soi Et on se dit bien... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 février 2017

Griefs

Griefs Vous a-t-on déjà fait, grief bien trop courant De ne compter vos pieds, cela en écrivant Emporté par le feu de votre inspiration C’est en vers trop bancal, qu’est votre production ? Alors j’ai investi dans un métronome Son rythme lancinant rappelle la norme Pas question de flancher, je suis économe De ces mots un peu longs, j’use de la gomme. Alors ça me bride et coupe mes élans Rester dans le cadre, ça devient un carcan Je ne sais si ça plait, en tout cas c’est barbant Merci aux puristes, s’ils trouvent leur comptant. Je... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 janvier 2017

Une ombre

Une ombre Un poète m'a dit Il doit y avoir de toi dans ce que tu écris Il n'y a de poésie que si elle est sentie, Si elle dit ta vie Il ne m'a convaincu car mon cœur se nourrit Bien mieux de ce qu'il voit que de ce qui l'emplit. Alors je me demande Pourquoi parler de moi, de mes amours banales De mes pauvres aventures, tristes ou sentimentales Faut-il que je me fende ? Pourquoi mettre en avant que cet individu Alors que le monde, nous offre de plus riches vécus ? C'est pourquoi je l'affirme Ce n'est que mon regard, ce ne sont... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 janvier 2017

Espace-temps

Espace-temps Quand encore brumeux au matin je me lève Que je n'ai pas encore les idées vraiment claires Que comme des abeilles les mots en moi s'affairent Sans trouver de repos et sans faire de trêve, Je sais que pour calmer ces mots qui me harcèlent Il me faudra plier à leur pression brouillonne Coucher sur le papier et qu'au moins j'y crayonne Quelques vers arrachés à leurs sons de crécelle. Ce ne sera qu'alors que le calme revient Et que je puis enfin dire que je suis là Attention concentrée sur tous ces petits riens Qui en... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 janvier 2017

Tarie !

Tarie ! La citerne est tarie et les gouttes perlées De chère poésie n'irriguent plus son âme La réserve a fini par épuiser ses charmes Les dernières vapeurs à présent envolées. Dans la soupe magique les pensées qui naissaient Lui étaient une drogue dont il ne se lassait C'est à petite dose que pourtant il goûtait À ce nectar sublime, ambroisie parfumée. Il est blessé à mort et pourtant pas de traces Le crime est si fort, et grande est la menace, En son for intérieur il n'y a plus de chansons Au dedans tout est mort, plus de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 janvier 2017

Sarabande

Sarabande. Des mots, des mots sans queue ni tête Qui tournent dans ma tête En vibrations inquiètes Comme s'ils étaient en quête Des mots de ces tréfonds De ces mots tout au fond En circonvolutions Nés de toutes passions Des mots qui vont qui viennent Des mots comme Etienne Des mots chargés de peine Que l'on comprend à peine. Des mots qui jouent violons En large et en long Des mots qui sont doublons De tous mes sanglots longs. Des mots langue de feu Qui brûlent bien un peu Des mots qui comme jeux Vous détournent des dieux. De... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 décembre 2016

Jongler

  Jongler Jongler avec les mots, nous doués de paroles Fasciner les esprits de nos histoires drôles  Où entraîner des foules à des actions trop folles Des armes ou des mots faut garder le contrôle. Le langage est un dieu souvent protéiforme Il répond aux besoins qu'ont toujours eu les hommes Il se coule en diverses structures ou formes Répond alors toujours à d'exigeantes normes. Tous les arts utilisent eux aussi des langages Quand ce ne sont couleurs, alors ce sont des sons Ce sont aussi des pas, qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

Première fois

Première fois Il monte sur l'estrade vivre ce grand moment Auquel il se prépare depuis ces derniers temps Sa main tremble un peu devant cet auditoire Il ouvre une page de sa nouvelle histoire. Sur le pupitre placé au centre de l'estrade Il pose un peu ému alors les quelques pages Il va lire à présent ses textes de ballades Inspirés du vécu de mille paysages. Les débuts sont timides, la voix hésite encore Un peu impressionné par les gens, le décor Au fil des mots des phrases il s'installe alors Une ambiance paisible et il prend... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

Le regard du poète

Le regard du poète Parce que la vie est crue, qu'elle est impitoyable La poésie essaie de la rendre acceptable Elle en retient plutôt les côtés agréables Et tente d'en gommer les aspects condamnables Ce n'est pas là l'avis toujours de tous poètes Ils ne la voient fleur bleue, ils la préfèrent honnête Leur regard est partout sur le beau et le bien Mais il s'adresse aussi à ce qui ne vaut rien Au sein des grands malheurs sais-tu parfois résident Des sentiments très forts, des images sublimes Quand les grandes douleurs ont des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]