18 février 2018

Les mots justes

Les mots justes Qui n’est pas en recherche dans tout ce qu’il écrit Du mot précis et juste, qui ira faire mouche Du rythme approprié, pour cela même il prie Pour trouver la formule qui vous parle et vous touche. Mais pour y parvenir combien d’essais ratés  De ces textes produits où on a échoué  Parfois on le sent bien, on n’en est pas très loin Mais voilà ça accroche, sans marquer tous les points. Et puis voila qu’un jour sans qu’on y prenne garde Là jaillit sous les doigts comme un petit miracle Ce n’est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 février 2018

Enfants prodigues

  Enfants prodigues. Les textes que l’on crée, ne sont-ils des enfants ? Comme eux au loin ils partent, s’ils ne deviennent grand Il se peut qu’ils grandissent, au contact des gens Il se peut qu’ils trahissent, nos espoirs de parents. Dès lors qu’ils sont écrits, alors ils nous échappent  Ils ont une vie propre, chez les lecteurs qu’ils happent Où ils vont s’éveiller, tout au fond des consciences Ou rencontrer qui sait, totale indifférence. Les textes qui nous viennent, qui sait ce qu’ils deviennent On est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 février 2018

Pas de bibliothèque

  Pas de bibliothèque  Peut-être que jamais, je ne ferai de livre De ces textes arrachés, comme autant de délivres  Que chaque jour ou presque, ainsi je vous délivre  Sur ces réseaux où vivent, beaucoup trop de délires. Ce serait inutile, et ce serait bien vain La poésie se lit, à présent dans le train  Sur des écrans multiples, et de façon fugace Et ensuite s’envole, et ensuite s’efface. Pourquoi donc la figer, sur un support inerte Qu’à présent n’ouvrent plus, que des gens bien trop rares ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 janvier 2018

Vingt six

  Vingt six. Vingt six petites lettres, qui n’ont seules grand sens Vingt six signes étranges, porteurs de tous les sens C’est de notre écriture le cœur et la substance C’est de notre culture, l’outil comme l’essence. Tout ce que je reçois, je connais, je comprends Même des émotions, comme des sentiments Tout ce que je transmets, en un mot comme en cent C’est à travers des lettres, ces simples instruments. Je sais on me dira, mais on fera comment ? Qu’il existe des gestes, des regards, des moments Où l’on peut... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 janvier 2018

Tapis volant

Tapis volant Ne jamais rien écrire qui ne soit trop précis  Laisser des suspensions, y semer bien des si Ne donner trop d’images pour nourrir tous les rêves  Juste briques et mortier pour que le mur s’élève, Et même mieux encore que du sable et de l’eau Et beaucoup de lumière pour nourrir le tableau Et un souffle léger, un soupçon, une brise Pour que naisse le rêve, et que rien ne le brise. Que dansent heureux les mots, en folles virevoltes Que dans quelques filets certains d’entre eux s’accrochent Qu’ils... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 janvier 2018

L’ecrit Nouveau

L’écrit nouveau Je suis sûr qu’à aucun, je n’ai fait de défaut  D’avoir quitté ainsi quelque temps le plateau Comme aurait dit Brassens, pas même un trou dans l’eau Qui donc a remarqué, que je restais sans mots ? Leçon de modestie, une leçon de vie Qu’importe après tout, c’est pour moi que j’écris  Mais ce serait mentir ou même hypocrisie Que dire qu’à vos mots, je n’ai rien ressenti. On médit si souvent de ces réseaux sociaux Qui seraient artifices, ou bien sources de maux Mais j’aime à échanger quand même... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 janvier 2018

Musique

  Musique La poésie n’est rien que beaucoup imaginent Elle peut être tout, aérienne ou divine Elle peut dire tout, le bien comme le crime Elle prend toute forme, comme ferait un mime. Certains la voudrait belle, sans ses taches de sang D’autres l’aiment trop pure et la veule innocente Tant ne voudraient y lire que des choses décentes  Ceux là n’ont pas compris, quel en est le vrai sens. La poésie, toujours, est d’abord émotion,  A travers des images, et à travers des sons Pour aller remuer tout ce qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 janvier 2018

Ma poésie

  Ma poésie  Je la rêve très forte, je la voudrai sonore Comme font en sortant de la Boîte à Pandore Tous les malheurs du monde pour y faire écho  Autant que les trompettes, le firent à Jericho, Je l’aimerai plus douce, je la voudrai câline Autant que sont parfois paroles sibyllines Lorsqu’elles vous transportent sur l’air des mandolines Vers des palais d’orient aux couleurs opalines. Je l’imagine aussi pourquoi pas inspirée  Par quelque muse fière de se voir écoutée  Pleines de sentiments... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 12:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 janvier 2018

Les coins sombres

  Les coins sombres La poésie répugne, à montrer les coins sombres Cette part en nous qui la gêne ou l’encombre, Elle aime la lumière, elle fuit la pénombre  Aurait-elle un peu peur, d’être gagnée par l’ombre ? Il est pourtant en nous, des fièvres aux reflets roux Des images effroyables, qu’on a mis sous écrou  Des pensées interdites, qui peuvent rendre fou Des envies si violentes, qu’on tremble de partout. Quand le vernis craquèle, des convenances apprises L’instinct prend le dessus, pour des actes qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 janvier 2018

Écrire

  Écrire  La vie nous est donnée, au hasard d’une prise Il s’en faudrait de peu que ce soit là, méprise Ensuite pour certains, cette vie là les grise Mais il en est beaucoup, pour qui elle est plus grise. Elle est souvent chantée, comme un bien précieux Ou comme un cadeau, on ne peut faire mieux Pourtant elle est misère, violence et douleur N’existent pour beaucoup, hélas, d’autres couleurs. La mienne j’en conviens, à plus de hauts que bas J’ai aussi dû mener, malgré tout des combats Mais sur la grande... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]